Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 avril 2016 6 23 /04 /avril /2016 23:00

24 avril 1954, 62 ans déjà.    

Papa, tu nous as  quittés si jeune 

En ce jour anniversaire de ta disparition, je te salue Papa, toi qui repose à jamais en cette terre d’Algérie, à Hussein-Dey plus précisément... 

Tu es parti si jeune que j’ai à peine eu le temps de te connaître....

Je repasserai certainement te voir très prochainement…

______________
_____________________________
Papa1-copie-1.jpg

 

 

100-0758.jpg 100-0760.jpg

Papa repose à Hussein-Dey

Si quelqu’un passe par hasard à Hussein-Dey, qu'il aille se recueillir sur sa tombe… Je remercie tous ceux qui se seront associés à cette démarche...  

Je remercie également les Gardiens du cimetière qui prennent soin de nos tombes

Le Pèlerin 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Famille
commenter cet article

commentaires

hamza 24/04/2015 03:28

De cette d'Algérie - une pensée pour ton père.Je m'incline devant son âme Qu'il repose en paix - ton article m'a vraiment touché - Eh oui c'est touchant de te voir si éloigné et que tu n'es pas en mesure de venir te recueillir devant sa tombe. Mais que pouvons nous faire ? C'est le destin et on ne peut pas changer sinon de subir ce destin . Tchao - je te salue.

sala 24/04/2011 11:07



Cher Henri, c'est le destin! Dieu veut prendre que ses meilleurs fils, selon un des hadiths (paroles du prophète Mohamed QSSL). Moi aussi cher ami, mon père qui a fait la deuxème guerre mondiale
et ensuite l'Indochine est parti aussi très jeunes, à l'age de 57 ans! Aprés son retour de l'Indochine en 1954, il a travaillé "secretement" pour l'ALN, mais arreté par la DST française à El
Harrach. Il a été mis à la prison à Berrouaghia, ou fut torturé atrocement, alors qu'il a une attestation d'honneur signé par un général français de l'époque, je pense qu'il s'agissait du
général Juin! Il a été entre deux feux, servir toujours la France et  "aider" son pays d'origine! Mais enfin de compte ni les premiers (pension  a diminué drastiquement)
les autres (ni pension ni autre chose!) Mais bon je dis que c'est aussi destin!


 Cher henri je m'enquerais pas de penser à nos peres! Moi maintenant j'habite pas la maison paternelle, mais une fois de passage à Hussein Dey, je fais des pensions pour nos pères! Oh
nos destins! Salutations cher ami!



Le Pèlerin 24/04/2015 17:06

Salut Hamid,
Ah la guerre….Elle a souvent pris ses meilleurs enfants
Mon père qui était né en 1906 ne l’a heureusement pas connu
Qu’ils s’agissent des guerres mondiales ou de la guère d’Algérie
Le 1er novembre 1954 ? Il ne l’a pas connu
Tu te doutes bien que pour nous PN tout en gardant les meilleurs contacts avec les « Français Musulmans » bnous n’avons pas apprécié le déclenchement de cette guerre en ce pays que je considérais comme le mien et ce d’autant plus que nous n’y avions plus le moindre bien
C'est-à-dire que nous avons tout perdu
Nos Amis
Nos habitudes
La majorité d’entre nous ne s’en ai jamais remise
Et puis sur Alger j’ai vécu dans un microcosme où tous mes amis étaient tous fort loin des affres de la guerre
Il est vrai que la dernière année j’étais déjà étudiant à Toulouse et lorsque je revenais pour les vacances de Noel ou celles de Pâques …j’ai assisté à bien des attentats….toujours affreux….
Jamais au grand jamais ce ne fut ma tasse de thé
Mes amis musulmans se montraient bien discrets sans la moindre allusion aux évènements puisqu’alors c’était le terme consacré
Ne parlons pas de la torture …Il y a du avoir des choses affreuses
J’ai assisté à une conférence d’Henri Alleg qui a écrit un livre sur le sujet…Il est récemment décédé
Il avait été directeur d’Alger Républicain (Quotidien du Parti Communiste Algerien)
La Toussaint rouge a radicalisé bien des choses…
Ne parlons pas du destin ….Tu sais que c’est un sujet vieux comme Hérode
Je sais à quel point il fait partie de votre mode de pensée
Je suis partagé sur le sujet
Donc Paix aux âmes de nos parents respectifs
Il est possible que sous peu je me rende en Algérie
Amicalement,
Henri

Le Pèlerin 24/04/2011 22:36



Je te retrouve bien mon cher Sala...Je comprends que l'on veuille défendre ses idées mais aller me battre …je n'aime pas trop ...Peut être suis un lâche...Mais j'ai les mains
blanches et je suis fier de les avoir gardées ainsi


J'adore les gens qui ont tout fait pour défendre la paix


Enfin ceux qui ne les ont pas …je les comprends...J'en ai rencontrés des gens des deux bords qui se sont battus dans les camps
opposés...Près de 50 ans après tous le regrettent


Tuer bien souvent ...sans savoir ; tuer pour tuer...Je ne sais pas si le destin y est pour quelque chose...Vaste
programme…Mais je tiens à saluer tous les hommes de bonne volonté et je suppose que' tu en es un


Ton père finalement a payé cher d'être assis sur deux chaises opposées...L'histoire et la société ne les aiment pourtant ce
sont ceux qui ont su aller vers l'autre ceux qui ont essayé de comprendre autrui


Mais ce sont les premiers à souffrir du courroux des extrémistes de tous bords


Je souhaite à l'Algérie une longue période de paix mais je souhaite également moins de passivité au peuple algérien


Tout ne tombera pas du ciel sans un peu plus de volontarisme


Il est vrai que l'état centralisateur à vouloir tout contrôler brise les efforts des plus vaillants


Là aussi il faut un peu plus faire confiance au peuple tout en gardant un oeil sur lui…Les reformes se font sans l'adhésion du
peuple


Le peuple à moyen terme le fera payer et là, il vaut mieux anticiper que subir


Je te souhaite une bonne soirée


Cordialement,


Le Pèlerin



HALET 24/04/2011 09:26



AVEC TOI EN PENSEE - AFFECTUEUSEMENT -



Le Pèlerin 24/04/2011 22:38



Je t'en remercie ma chère Geneviève


Chaleureusement,


Le Pèlerin