Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 10:28

Multimédias - Piratage sur internet -  l’Algérie première en Afrique

 

Selon le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Hamid Bessalah, le taux de piratage a atteint 84%.

L’Algérie se classe en première position en Afrique et la cinquième dans le monde dans ce sport insolite qu’est le piratage sur Internet. Pour le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Hamid Bessalah, le taux de piratage a atteint 84% en Algérie.
Lors d’une rencontre placée sous le thème «Infrastructure haut débit, facteur d’émancipation des citoyens» organisée hier par Algérie Télécom, M.Bessalah a souligné que son département est en train de réfléchir à l’introduction d’un logiciel permettant de stopper le piratage. 900 mille points d’accès à Internet seront prochainement créés dans le but d’atteindre 1,3 million de points d’accès d’ici 2013. S’agissant de la complexité du réseau d’accès à Internet, principalement dans les grandes agglomérations, le ministre a expliqué qu’elle provient du fait que les canalisations sont saturées et les câbles le plus souvent soumis à des dégradations causées par des intempéries et des travaux.
Il ajoute que le réseau sans fil rencontre des contraintes liées à la propagation des ondes radioélectriques et aux interférences des fréquences avec d’autres systèmes. Selon M.Bessalah, la problématique du haut et du très haut débit nécessite certaines règles dans le cadre de la stratégie de développement des TIC, dont celles relatives à la garantie de coûts accessibles à toutes les couches de la population, à la sensibilisation, l’information et la formation du citoyen afin de le mettre en harmonie avec les nouvelles opportunités qu’offrent les technologies. Concernant les causes qui freinent le développement des services en ligne en Algérie, M.Bessalah a souligné l’importance d’agir en profondeur sur les axes majeurs prévus par le projet de programme e-algérie 2013.
Le ministre a déclaré que son département a prévu l’acquisition de 2 millions de lignes pour l’extension géographique de réseau d’accès avec un objectif de 80% en natif de l’Adsl. Il prévoit aussi la réalisation d’une infrastructure de haut et très haut débit pour pouvoir véhiculer des services en ligne de plus en plus exigeants en bande passante. Un débit chez les usagers pouvant dépasser les 100 Mbps. M.Bessalah s’est engagé à la préparation de la venue de nouvelles technologies plus performantes en termes de très haut débit et de mobilité permettant la réception de services très demandés par les usagers.
Il s’agit du téléchargement ultra-rapide (5s), les jeux vidéo en ligne interactifs, la Télévision mobile personnelle (TMP).
De son côté, le président-directeur-général d’Algérie Télécom (AT), Moussa Benhamadi, a indiqué que son groupe compte investir 5 milliards de DA pour la restauration des infrastructures. Il a aussi souligné que son
département injectera 3 milliards de dollars dans le plan d’action 2009-2013 afin d’améliorer ses résultats économiques et renouer avec ses activités.
Le P-DG du groupe AT a expliqué qu’un plan d’urgence a été mis en place pour apporter les solutions idoines à l’effet d’amorcer une croissance en engrangeant une nouvelle part du marché.

Source El Watan

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires