Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 06:39

Hadopi: l'Assemblée vote un amendement «Johnny»
  Johnny Hallyday aux Victoires de la musique 2009

L’amendement prévoit qu'il n'y aura pas de sanction en cas de téléchargement d'œuvres d'artistes résidant dans un paradis fiscal…
Dans la nuit de mercredi à jeudi, à l’Assemblée nationale, cela a été la fête de Johnny Hallyday. Le chanteur, domicilié en Suisse et qui n’a pas pris la parole à propos de la loi Création et Internet, a été cité à plusieurs reprises comme «fraudeur» et symbole de «l’évasion fiscale». Ce qui a entraîné le vote d’un amendement — le numéro 211 de l'article 2, dit amendement «Johnny» — stipulant qu’aucune sanction ne pourra être prise à l'encontre d'internautes qui auront téléchargé illégalement des œuvres dont tous les ayants droit résident dans un paradis fiscal.
«Si vous avez une œuvre où tous les ayants droit ont choisi de quitter les pays où l'on paye des impôts pour aller vers des paradis fiscaux, il n'est pas légitime de dépenser de l'argent public à mettre en place un dispositif pour protéger leurs droits», a déclaré le président UMP de la commission des Lois de l'Assemblée nationale, Jean-Luc Warsmann, auteur de l'amendement.

Tous les ayants droit

Franck Riester, rapporteur UMP de la loi, explique à 20minutes.fr, que cet amendement devrait inciter les maisons de disques à «ne pas poursuivre les internautes qui téléchargent illégalement ces artistes».
Notons, comme le font remarquer les internautes, l'importance de la formulation. Il est écrit «tous les ayants droit». Autrement dit, Johnny, s'il ne paie pas d'impôt en France, ne pourra pas se plaindre d'avoir été piraté auprès de l’instance chargée de faire appliquer des sanctions, l’Hadopi; mais sa maison de disque et son producteur, eux, pourront le faire. En réalité, très rares seront les cas où tous les ayants droit de films ou musiques piratés seront domiciliés dans des paradis fiscaux.

Incertitude juridique

Cet amendement introduit une situation juridique étrange, où les ayants droit évadés fiscaux n'auraient qu'une seule solution pour poursuivre les téléchargeurs illégaux présumés: le recours au pénal, prévu par la loi Davdsi (toujours en vigueur), qui prévoit trois ans d'emprisonnement et 300.000 euros d’amende. Ce qui est encore plus rude que la riposte graduée. Reste que cet amendement pourrait sauter lors de l'examen du projet de loi par la commission mixte paritaire, après l'Assemblée.
Interrogés dans les couloirs de l'Assemblée nationale, les députés qui ont voté cet amendement semblaient hésiter à le défendre complètement. «Je reconnais qu'il est peut-être un peu limite juridiquement», reconnaît le socialiste Christian Paul. Mais la lutte contre les évadés fiscaux contentent le député qui espère que ce genre de dispositions «survivront au G20». Une référence aux efforts des dirigeants des 20 pays les plus riches pour encadrer les paradis fiscaux.

Source 20minutes.fr

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires