Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 06:10

Environnement. La piscine Nakache est le premier bâtiment d'une série d'équipements municipaux photovoltaïques.


Installation des panneaux photovoltaïques à Nakache, début mars. Les premiers d'une série d'équipements municipaux programmés.

Le plus étonnant, c'est qu'on ait attendu aussi longtemps pour équiper des bâtiments municipaux de panneaux solaires. La piscine Nakache est le premier équipement municipal à être doté de 406 m2 de panneaux photovoltaîques, installés sur le toit du centre sportif emblématique. C'est la seule installation actuellement en fonctionnement et réalisée sur un bâtiment existant.
Un investissement de 559 282 € ttc, subventionné à hauteur de 95 455 € par l'Union européenne, au titre du programme «Objectif compétitivité régionale et emploi», dans le cadre du Fonds européen de développement régional (Feder). La part financée par la Ville revient ainsi à 372 172 € ht (445 117 € ttc).
Changement de cap
Pierre Labeyrie, leader Vert de l'opposition municipale à l'époque de Jean-Luc Moudenc, n'avait pas manqué, pourtant, de suggérer au précédent conseil municipal, de séance en séance, d'équiper des immeubles municipaux de panneaux solaires.
Il aura fallu attendre le changement de majorité, et peut-être aussi la crise économique, pour que la Ville rose passe réellement au solaire. Après le conseil régional, qui a équipé son administration de panneaux photovoltaïques il y a plusieurs mois.
«La production d'électricité photovoltaïque sur les bâtiments municipaux s'inscrit dans une démarche globale de maîtrise de la demande en énergie», explique Daniel Benyahia, adjoint au maire chargé de l'urbanisme.
La piscine Nakache n'est que le premier élément d'une série de bâtiments municipaux qui vont être équipés de panneaux photovoltaïques, alors que la semaine du développement durable vient de se terminer.
Déjà, onze projets sont en cours ou lancés : groupe scolaire Borderouge 3 (en cours de chantier : 50 m² ), Campus Trafic (en cours de chantier : 200 m²), école élémentaire, Animation socio-culturelle Bonnefoy (210 m² de tuiles photovoltaïques), complexe sportif des Argoulets (200 m²), bâtiment Amiral Job (panneaux cristallins intégrés dans du bardage), centre Petite Enfance Desbals (42 m²), maternelle Bellefontaine (consultation en cours pour 300 m²), bibliothèque du Mirail (Lizop) (consultation des entreprises pour panneaux en façade, à hauteur de 160 000€), groupe scolaire Jean Gilles (100m² intégrés à la toiture zinc) et colonie de Saint Laurent de Neste (52 m² en façade).
«La politique actuelle de la ville consiste à examiner la possibilité d'installer des panneaux solaires sur tous les projets de construction neuve ainsi que sur les projets de réfection de toiture», déclare Daniel Benyahia. Seul l'hyper centre devrait y échapper, pour des raisons de classement historique.

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires