Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 08:50

Tipasa et Cherchell - De nombreux

projets en vue
Secteur de l’hydraulique à Tipaza D’importants projets en vue

Le problème lié à l’alimentation en eau potable (AEP) au niveau de la commune de Tipaza devra être définitivement résolu dans les quelques années à venir, selon les affirmations du premier responsable du secteur de l’hydraulique de la wilaya, Hadj Youcef Gabi.
Les investissements réalisés dans ce domaine depuis 2005 et ceux envisagés pour les prochaines années transformeront ainsi radicalement la situation au niveau du chef-lieu de la wilaya quant à l’accès à l’eau potable. De fait, le secteur de l’hydraulique semble être pleinement engagé dans la réalisation de nombreux projets en matière d’AEP et d’assainissement pour répondre aux besoins d’une population appelée à croître considérablement dans les prochaines années. Actuellement, la commune de Tipaza, qui compte 35 000 habitants, n’est pourvue que de 2 réservoirs d’une capacité globale de 4000 m3 et bénéficie d’un apport quotidien en eau potable évalué à 6 000 m3.
Le doublement projeté du réseau d’AEP permettra de porter ce volume d’eau à 17 500 m3. Dans ce sens, une enveloppe de 800 millions de dinars a été dégagée pour la réalisation d’une nouvelle conduite d’AEP à partir du barrage de Boukourdane jusqu’à la commune de Tipaza, soit un linéaire de 27 km d’une part et la construction de 4 réservoirs d’une capacité totale de stockage estimée à 10 000 m3, en plus d’une station de reprise. Cet important projet de renforcement en AEP des populations des communes de Sidi Amar, Nador et Tipaza, avait été entamé, rappelons-le, au mois de septembre 2008 et devra être achevé au mois de juin prochain.Par ailleurs, le premier responsable du secteur de l’hydraulique de la wilaya de Tipaza affirme que parmi les projets stratégiques prévus dans ce même domaine figure la construction, à compter de 2010, d’un réservoir d’une capacité de 30 000 m3.
En plus de la multiplication de petits projets d’AEP et d’assainissement dans les zones rurales et enclavées, il est évident que la mise en marche des stations de dessalement d’eau de mer érigées le long du littoral de la wilaya constituent des investissements à même de mettre la population locale à l’abri des problèmes d’approvisionnement en eau potable. Il en est de même pour le barrage de Kef Eddir (125 millions de m3), implanté en amont de la localité côtière de Damous, ainsi que pour le projet d’un barrage de 60 millions de mètres cubes à Taourira, au sud de la commune de Messelmoune. Néanmoins, parmi les points noirs qui risquent de continuer à perturber le fonctionnement des réseaux d’AEP, demeurent les fréquentes coupures d’électricité et les multiples fuites d’eau dont peinent à venir à bout les services de l’ADE.
Cherchell - Bientôt un port commercial
Un port commercial annexe pour la région centre du pays pourrait être implanté à Cherchell ou bien dans l’un des petits ports situés à l’est de la capitale.
« La décision n’est pas encore prise », avait déclaré Amar Tou, ministre des Transports, lors de sa dernière visite à l’I.S.M de Bou Ismaïl. Dans cette optique, l’étude d’une voie ferrée reliant Zéralda à Cherchell est également prévue. De même, un appel d’offres pour l’étude du projet de contournement de la ville de Cherchell sur un linéaire de 17 km, pour permettre aux automobilistes de rallier Alger à partir de Cherchell par la voie express a été lancé, selon les responsables du secteur des travaux publics. Autant d’accès qui sont à même de favoriser les mouvements de marchandises acheminées par bateaux.
Source El Watan  M’hamed H.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires