Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 juin 2006 7 18 /06 /juin /2006 06:00

 

 

 

 

 

 

Dernières nouvelles médicales brèves

 

 

 

 

 

 

 

Le café préserverait le foie des effets toxiques de l’alcool

 

 

 

Portant sur plus de cent vingt-cinq mille personnes, une étude californienne montre que la prise régulière d’une tasse de café par jour réduirait de 20 % le risque de cirrhose du foie chez les sujets alcooliques et de 80 % pour quatre tasses par jour. Ces résultats ont été observés aussi bien chez les hommes que chez les femmes, quelle que soit leur ethnie. La cirrhose est une fibrose du foie, suite à la prise régulière et excessive d’alcool, conduisant à une insuffisance hépatique. "Mais cette étude ne doit pas être une incitation à boire trop d’alcool", prévient le Dr. Arthur Klatski, coauteur de l’étude.
Source : WebMD.com, 13 juin 2006.

 

 

 

Accidents et maladies cardio-vasculaires, causes des décès des voyageurs

 

 

 

Selon le dernier bulletin de l’Institut de veille sanitaire (InVS), les causes de décès des voyageurs sont essentiellement accidentelles et cardio-vasculaires. En revanche, la mortalité liée à des maladies infectieuses est en nette régression du fait des vaccinations, des mesures de prophylaxie (paludisme) et du respect des règles d’hygiène.
Les accidents de transports, de noyade ou en montagne représentent à eux seuls près de 50 % des décès des Français lors de leur déplacement à l’étranger.
Source : Bulletin épidémiologique hebdomadaire
de l’InVS, 13 juin 2006.

 

 

 

Premier vaccin pour prévenir le cancer du col de l’utérus

 

 

 

Approuvé récemment par la puissante Food and Drug Administration (FDA), le premier vaccin contre le cancer du col de l’utérus (Gardasil®) représente un formidable espoir dans la lutte contre le cancer. Ce nouveau vaccin agit contre l’infection du col par le papillomavirus, une forme de virus à l’origine de 70 % des cancers de l’utérus. Ce vaccin est pour l’instant disponible aux États-Unis et au Mexique. Il est indiqué chez les femmes jusqu’à vingt-six ans à risque de contamination par le papillomavirus.
Source : Cyberpresse.ca, 9 juin 2006

 

 

 

.Traitements prometteurs contre le cancer du rein

 

 

 

Selon un essai mené sur sept cent cinquante personnes souffrant d'un cancer du rein, le sunitinib (Sutent) de Pfizer permettrait de réduire de 25 % la tumeur du rein contre 5 % pour les traitements comme l'interféron et l'interleukine. Le sunitinib a reçu l'approbation de la Food and Drug Administration américaine en janvier. Un autre médicament devrait être mis sur le marché prochainement. Le temsirolimus (de Wyeth) serait lui aussi plus efficace que l'interféron. Les tests ont montré qu'un patient vivait en moyenne 10,9 mois contre 7,3 mois pour le traitement habituel. Selon l'association des laboratoires pharmaceutiques, près de quatre cents traitements anti-cancer sont à l'essai.
Source : Sciences et Avenir, 5 juin 2006.

 

 

 

Risque cardio-vasculaire majoré avec certains médicaments

 

 

 

On savait que les coxibs, anti-inflammatoires de nouvelle génération, augmentaient le risque d’accidents cardio-vasculaires. Le Vioxx, qui appartient à cette classe de médicaments, a été retiré brutalement du marché en octobre 2004 pour cette raison. Mais certains médicaments antidouleur comme l’ibuprofène et le diclofénac, qui sont des anti-inflammatoires classiques, augmenteraient eux aussi ce risque selon une méta-analyse publiée récemment dans le BMJ. Cette majoration du risque cardio-vasculaire serait de trois événements supplémentaires pour mille personnes traitées par ces médicaments. Source : BMJ, 3 juin 2006.

 

 

 

Un nouveau médicament contre la maladie de Parkinson

 

 

 

La FDA donne son autorisation pour un médicament qui freinerait l'évolution de la maladie de Parkinson. Le rasagiline (Azilect) est un médicament à prendre dès le début de la maladie. Il réduit le nombre de dysfonctionnements dans les connections entre neurones, à l'origine des symptômes du Parkinson. Attention tout de même aux effets secondaires : en présence d'alcool ou de certains aliments, des poussées d'hypertension, des accidents cardio-vasculaires, voire même le risque de mort peuvent survenir.
Source : www.webmd.com , juin 2006.

 

 

 

Un verre de temps en temps, c'est bon pour la santé!

 

 

 

Boire un petit coup de temps en temps, c'est agréable… Et bon pour la santé ! Si vous êtes une femme, un petit verre d’alcool au moins une fois par semaine suffira à réduire le risque coronaire (mauvaise oxygénation du cœur par artères). Pour les hommes, un verre par jour les protégera. Telles sont les principales conclusions d'une étude danoise parue dans le British Medical Journal*. Les auteurs rappellent cependant que l'abus d'alcool est associé à des maladies hépatiques, aux cancers et aux accidents de la route. "L'effet bénéfique de l'alcool est probablement confiné aux personnes âgées de cinquante ans ou plus" soulignent les scientifiques.  

 

 

 

 

Premier vaccin pour prévenir le cancer du col de l’utérus  

 

Approuvé récemment par la puissante Food and Drug Administration (FDA), le premier vaccin contre le cancer du col de l’utérus (Gardasil®) représente un formidable espoir dans la lutte contre le cancer. Ce nouveau vaccin agit contre l’infection du col par le papillomavirus, une forme de virus à l’origine de 70 % des cancers de l’utérus. Ce vaccin est pour l’instant disponible aux États-Unis et au Mexique. Il est indiqué chez les femmes jusqu’à vingt-six ans à risque de contamination par le papillomavirus.
Source : Cyberpresse.ca, 9 juin 2006.  

 

Traitements prometteurs contre le cancer du rein  

 

Selon un essai mené sur sept cent cinquante personnes souffrant d'un cancer du rein, le sunitinib (Sutent) de Pfizer permettrait de réduire de 25 % la tumeur du rein contre 5 % pour les traitements comme l'interféron et l'interleukine. Le sunitinib a reçu l'approbation de la Food and Drug Administration américaine en janvier. Un autre médicament devrait être mis sur le marché prochainement. Le temsirolimus (de Wyeth) serait lui aussi plus efficace que l'interféron. Les tests ont montré qu'un patient vivait en moyenne 10,9 mois contre 7,3 mois pour le traitement habituel. Selon l'association des laboratoires pharmaceutiques, près de quatre cents traitements anti-cancer sont à l'essai.
Source : Sciences et Avenir, 5 juin 2006.  

 

Risque cardio-vasculaire majoré avec certains médicaments  

 

On savait que les coxibs, anti-inflammatoires de nouvelle génération, augmentaient le risque d’accidents cardio-vasculaires. Le Vioxx, qui appartient à cette classe de médicaments, a été retiré brutalement du marché en octobre 2004 pour cette raison. Mais certains médicaments antidouleur comme l’ibuprofène et le diclofénac, qui sont des anti-inflammatoires classiques, augmenteraient eux aussi ce risque selon une méta-analyse publiée récemment dans le BMJ. Cette majoration du risque cardio-vasculaire serait de trois événements supplémentaires pour mille personnes traitées par ces médicaments.
Source : BMJ, 3 juin 2006.  

 

Un nouveau médicament contre la maladie de Parkinson  

 

La FDA donne son autorisation pour un médicament qui freinerait l'évolution de la maladie de Parkinson. Le rasagiline (Azilect) est un médicament à prendre dès le début de la maladie. Il réduit le nombre de dysfonctionnements dans les connections entre neurones, à l'origine des symptômes du Parkinson. Attention tout de même aux effets secondaires : en présence d'alcool ou de certains aliments, des poussées d'hypertension, des accidents cardio-vasculaires, voire même le risque de mort peuvent survenir.
Source : www.webmd.com , juin 2006.  

 

Un verre de temps en temps, c'est bon pour la santé!  

 

Boire un petit coup de temps en temps, c'est agréable… Et bon pour la santé ! Si vous êtes une femme, un petit verre d’alcool au moins une fois par semaine suffira à réduire le risque coronaire (mauvaise oxygénation du cœur par artères). Pour les hommes, un verre par jour les protégera. Telles sont les principales conclusions d'une étude danoise parue dans le British Medical Journal*. Les auteurs rappellent cependant que l'abus d'alcool est associé à des maladies hépatiques, aux cancers et aux accidents de la route. "L'effet bénéfique de l'alcool est probablement confiné aux personnes âgées de cinquante ans ou plus" soulignent les scientifiques.

 

 

 

Source : BMJ, 3 juin 2006.

 

 

 

 

 

 

 

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires