Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

5 juillet 2006 3 05 /07 /juillet /2006 23:07

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13 Jeudi 25 mai 2006 - Cajarc – Varaire

 

 

 

 

Départ 7h20 Arrivée 14h00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je voulais plus tôt mais il y avait trop de monde autour de la cuisine pour me permettre de m’échapper sans faire du bruit.

Finalement je suis parti encore plus tard que d’habitude….Je prenais tout de même un cachet d’Aspirine car je me sentais fébrile et j’avais besoin de ressources supplémentaires et comme je ne prenais aucune vitamine….

 

 

 

 

Finalement la forme semblait être au rendez-vous.

 

 

 

 

Josette et André étaient partis devant, moi derrière, Greg faisait la fermeture car il souffrait également d’ampoules sous le pied, ce qui le faisait souffrir.

 

 

 

 

Le Rythme était assez élevé….Nous eûmes naturellement droit à notre grimpette juste après Cajarc, puis le chemin devint fort agréable.

 

 

 

 

Nous avons eu de nombreux passages en forêt, mais aussi de nombreux chemins caillouteux…..toujours nos petits chênes.

 

 

 

 

Après avoir passé Limogne en Quercy je filais sur Varaire au travers du Causse ; j’atteignais Varaire non sans difficulté.

 

 

 

 

En effet, si je marchais relativement bien le matin, je m’étiolais ensuite sois le poids du chemin et celui de la chaleur.

 

 

 

 

Varaire est un tout petit village presque perdu….Qui de plus est, toutes les boutiques étaient fermées….C’était en effet le jour de l’ascension.

 

 

 

 

Le lendemain nous ne devions traverser que peu de villages et nous ne savions que faire pour nous alimenter….

 

 

 

 

Pour le moment nous avions notre demi-pension ce <dont nous profitions….Le repas était plus que correct.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, l’étape n’avait tout de même pas présenté de difficulté majeure et nous avons avalé cette étape sans trop de problème (Aie, j’oubliais Greg qui souffrait).

 

 

 

 

Les particularités de cette étape furent les nombreux lavoirs où les gens se tenaient à genoux pour laver et que nous ne retrouverons que sur cette étape.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’avais quant à moi de nombreuses ampoules au talon….Je les traitais tous les soirs et j’arrivais presque à les oublier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je découvrirai là Gerda, une dame extraordinaire. Gerda était une dame d’un âge respectable qui était partie de Nuremberg en mars 2006, avait traversé l’Allemagne puis la Suisse souvent sous la neige. Elle était dotée d’une volonté extraordinaire et d’une force physique insoupçonnée lorsqu’on la regardait.

 

 

 

 

Elle était distinguée, élégante, humble…..Une foule de qualités faisaient de cette dame une femme extraordinaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

    Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires