Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 10:01

Prise en charge des cas de cancer du sein à Tipaza
Des efforts de prévention à soutenir

Les membres et les médecins spécialistes bénévoles de l’association Nour Doha (Lumière du jour) se sont déplacés, dans la matinée de jeudi dernier à Tipaza, pour animer une journée de vulgarisation sur la prévention des cancers du sein, du col de l’utérus et de l’ovaire.
Cette manifestation scientifique s’est déroulée au siège du centre de la Munatec de Tipaza. Selon la présidente de ladite association, Mme Gasmi, 7000 cas de cancers sont enregistrés annuellement en Algérie. Durant le premier trimestre 2009, l’association Nour Doha a pris en charge 120 cas de cancers. Cette même association a effectué sur la période allant du premier janvier 2003 à février 2009, quelque 19 000 consultations et diagnostics concernant le cancer. Lors de cette rencontre, qui s’est tenue pour la première fois à Tipaza, il y a eu quatre communications sur le cancer du sein, une communication sur le cancer de l’ovaire et une autre sur celui du col de l’utérus. Des médecins généralistes, des gynécologues, des radiologues, des chirurgiens et des sages-femmes, qui exercent dans les secteurs sanitaires de la wilaya, ont pris part à cette journée scientifique dont l’objectif visé était de débattre des voies et moyens permettant d’atténuer les souffrances des malades.
Selon le constat établi par Mme Gasmi, le cancer du sein et celui de l’ovaire sont de plus en plus répandus dans la wilaya de Tipaza. L’association Nour Doha, à travers les efforts des médecins spécialistes qu’elle regroupe, multiplie les rencontres avec les praticiens locaux pour débattre de la manière de diagnostiquer le cancer du sein dès la première consultation, ainsi que de la façon d’appréhender cette maladie et de la prise en charge des malades. L’un des soucis majeurs pour les cancéreux est d’abord l’accès à la radiothérapie, la chimiothérapie et l’indisponibilité de médicaments plus que vitaux pour le traitement du cancer du sein. « Les malades atteints du cancer doivent attendre des mois et des mois pour subir la chimiothérapie ou la radiothérapie », déplore la présidente de l’association Nour Doha.
Cette dernière a tenu à remercier les bénévoles de Ghardaïa, qui se sont mobilisés pour l’achat d’un équipement vital pour les consultations et les diagnostics du cancer au profit des populations de cette région du pays. « Nous espérons que de tels actes de solidarité se répandent dans toutes les wilayas du pays », dira ainsi Mme Gasmi, ajoutant que « l’Etat ne soutient nullement l’association ». Quoiqu’il en soit, les adhérents de Nour Doha, organisatrice de cette journée à Tipaza, se rendront prochainement à Bou Saâda, avant de rallier Béjaïa et Djanet, toujours dans le but de nouer des contacts avec les médecins de ces wilayas, essentiellement pour débattre avec eux et leur apporter un soutien quant aux questions liées au dépistage, au diagnostic et au traitement, pour mieux prévenir le cancer du sein et de l’appareil génital.
Source El Watan M’hamed H.
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires