Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 05:44

Printemps des poètes au CCF
A la (re) découverte de Jacques Prévert

Qui ne connaît pas Les feuilles mortes, pour ne citer que ce poème-là. La compagnie Le Grain de sable vous invite à venir les réécouter au CCF.
Après la rencontre poétique qui a mêlé musique et poèmes de Verlaine, Rimbaud, Desnos, Aragon et fait entrecroiser les airs de la contrebasse avec les chants poétiques, la semaine dernière. Le Printemps des poètes, événement annuel continu, vous donne de nouveau rendez-vous, ce jeudi, au Centre culturel français d’Alger. Il sera question cette fois de la poésie de Prévert qui accompagne depuis notre vie de différentes manières. Anarchiste, anticonformiste, hostile à toute forme d’oppression, ironique et tendre, il est le créateur d’un style multiforme où se côtoient collages, récits, scénarios de cinéma, pièces de théâtre, chansons et de nombreuses poésies...Textes, chansons et musique se répondent dans ce spectacle sensible, léger et profond. Vie en rage, douleur infinie, immense tendresse, irréversible inquiétude, enfantine assurance...autant de facettes d’un Jacques Prévert d’hier, aujourd’hui et demain. Un Jacques Prévert que vous êtes invité à (re) découvrir avec ses jolies poèmes et à goûter à la magie de ses mots grâce à la compagnie Le grain de sable, avec voix et piano. Jacques Prévert est né au 19 de la rue de Chartres à Neuilly-sur-Seine (act. Haut-de-Seine) le 4 février 1900. Il y passe son enfance dans une famille de petits bourgeois, dévots, aux côtés de son père André Prévert, critique dramatique, qui l’emmène souvent au théâtre, et de Suzanne Catusse, sa mère, qui l’initie à la lecture. Il s’ennuie à l’école, et dès 15 ans, après son certificat d’études, il quitte l’école et multiplie les petits travaux, notamment au grand magasin Le Bon Marché. D’abord mobilisé en 1918, son service militaire se poursuit à Saint-Nicolas-de-Port où il rencontre Yves Tanguy avant d’être envoyé à Istanbul où il fera la connaissance de Marcel Duhamel. En 1925, il participe au mouvement surréaliste, qui se regroupe au 54 de la rue du Château; en fait un logement «collectif» où habitent Marcel Duhamel, Raymond Queneau et Yves Tanguy, des poètes surréalistes. C’est Prévert qui fixera le terme de «cadavre exquis» pour définir le jeu littéraire auquel ses amis et lui se livrent. Prévert est toutefois trop indépendant d’esprit pour faire véritablement partie d’un groupe constitué, quel qu’il soit: il supporte mal les exigences d’André Breton. La rupture est consommée en 1930.
En 1932, il écrit les textes pour le groupe Octobre et il participera aux Olympiades du théâtre à Moscou. Il est le scénariste et dialoguiste de grands films français des années 1935-1945 dont le crime de Monsieur Lange, Drôle de drame, Quai des brumes, Le Jour se lève, Les visiteurs du soir, Les Enfants du paradis de Marcel Carné et La bergère et le ramoneur. Ses poèmes sont mis en musique par Joseph Kosma dès 1935 (À la belle étoile), ses interprètes seront entre autres Agnès Capri, Juliette Gréco, Les Frères Jacques. Son recueil Paroles, publié en 1946, obtient un vif succès. Il écrit des pièces de théâtre. Son anticléricalisme, parfois violent, est souvent occulté par le public au profit de ses thèmes sur l’enfance et la nature. Sa fille Michèle naît en 1946. Il épouse Janine Tricotet en 1947.
Le 12 octobre 1948, il tombe d’une porte-fenêtre. Il reste plusieurs jours dans le coma. À la suite de la résiliation de son bail par le propriétaire qui souhaitait récupérer l’appartement des remparts d’Antibes et n’ayant pu trouver le soutien du maire de l’époque pour rester dans ce logement qu’il aimait beaucoup, il quitte Antibes contraint et forcé. Sur les conseils du décorateur Alexandre Trauner, il achète une maison en 1971 à Omonville-la-Petite, dans la Manche.
Le 11 avril 1977, il y meurt des suites d’un cancer du poumon, lui qui avait toujours la cigarette à la bouche. Il avait 77 ans. Aux côtés de sa femme, de sa fille et de Trauner, il est enterré au cimetière d’Omonville-la-Petite, on peut également visiter sa maison. Non loin de là, à Saint-Germain-des-Vaux, ses amis ont aménagé un jardin dédié au poète. Anticonformiste, Jacques Prévert a eu une vie boulimique et éclectique, valsant en différents genres de formes d’art. Qui ne connaît pas Les feuilles mortes de Prévert, entré dans la postérité légendaire et universelle! Repose en paix l’artiste!
Source L’Expression O. Hind

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

Aucune importance 10/05/2009 21:47

Prévert ........." Les feuilles mortes " que de souvenirs .......Une belle journée avec cousins, cousines, amis!  a Sidi -Férruch ...........C'était " les jours heureux " ..............

Le Pèlerin 11/05/2009 08:00


Sans Importance disiez vous...!!!!!
Je suis actuellement au milieu de Cousins Cousines et leurs descendances...tout près de Royan...Nous évoquons Sidi Ferruch où nous y mangions la "Mouna"....
Que de souvenirs....Ne vivons pas uniquement sur le passé...Il y a tant de belles choses à voir ....y compris à ............Sidi Ferruch ...L'accueil est toujours des plus chaleureux...
Gloire aux poètes et à la poésie eternelle, qui nous permet de conserver notre sensibilité

Je vous souhaite une bonne journée

Cordialement

Le Pèlerin