Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 23:13

Routes. Toulouse à 3 heures de Barcelone via l'Ariège ?

Pyrénées. Le projet de traversée par l'Ariège est relancé. L'axe européen pourrait voir le jour d'ici cinq à dix ans.

L'axe européen E9 Toulouse-Barcelone par les Pyrénées ariégeoises va-t-il enfin devenir réalité ? Cet itinéraire permettra de gagner une heure sur le trajet par le col du Perthus. Jamais les élus et les défenseurs du projet ne se sont sentis aussi près du but. Le sujet a été évoqué le 29 avril encore lors d'une rencontre entre Jean-Louis Chauzy, le président régional du Conseil économique et social, et Christian Frémont, ancien préfet de l'Ariège devenu directeur de cabinet du chef de l'État. Cet itinéraire, dont on parle depuis un quart de siècle, figurait également au programme du forum de la société civile qui précédait le dernier sommet franco espagnol Zapatero-Sarkozy.

Aujourd'hui, tout le monde plaide pour une accélération du dossier. « On n'attend plus qu'une lettre de José Montilla, le président de la Generalitat de Catalogne, et l'accord des collectivités. Puis, le ministre Bussereau examinera avec Bruxelles les possibles montages financiers », indique J.-Louis Chauzy pour qui ce projet est compatible avec le Grenelle de l'environnement. L'intérêt est de « vendre » la future liaison E9 comme une Traversée centrale des Pyrénées par la route, ouvrant de fait la possibilité d'un financement européen.

L'enjeu est de taille. Alors que tout est prêt ou presque côté espagnol, la France reste sur ses handicaps. Il faut aménager en 2x2 voies un maillon de 70 km (53 km côté français) compris entre Tarascon-sur-Ariège et Berga, en Espagne. Mais ce dernier tronçon est aussi le plus complexe à réaliser. « Le Président de la République a demandé au gouvernement andorran de mettre un terme aux paradis fiscaux, c'est nécessaire. En compensation, la France et l'Espagne doivent décider la modernisation de l'itinéraire E9 », plaidait Jean-Louis Chauzy lors du dernier forum. Reste que le coût de ce chantier s'élève à 900M€.

Pour boucler cet axe, il faut finaliser des aménagements sur le tracé d'une 2x2 voies déclarée d'utilité publique depuis décembre 2000. Ce même tracé englobe des aménagements déjà opérationnels, comme les déviations des Cabannes, de Perles-Castelet et de Luzenac. Autant de chantiers financés par le contribuable, rappellent les élus ariégeois. Mais l'idée d'une 2x2 voies à partir d'Ax et remontant la vallée paraît improbable en raison de son impact environnemental. On penche plutôt pour une route redessinée et sécurisée avec des créneaux de dépassement et l'éventualité de tunnels. A suivre.

Des gains importants pour l'usager

La réalisation de cet axe aura un impact important pour les usagers. En temps tout d'abord, car il placera Barcelone à 3 heures de voiture de Toulouse, au lieu de 4 heures actuellement par l'itinéraire A 61/A9 (le plus rapide). Le trajet sera en effet plus court de 80 à 90 km. Pour les poids lourds, le gain sera de 45 minutes : 4 heures, au lieu de 4 h 45. Le trajet sera également moins cher. Pour deux raisons : une économie de carburant et donc de CO2. Mais aussi de péage, car l'itinéraire A61-A9 est entièrement payant alors que l'E9 resterait gratuite entre Pamiers et Tarascon, ainsi qu'en Espagne (sauf tunnel de Cadi).

Pour les spécialistes, ces gains devraient avoir « un effet de levier » sur les liaisons Toulouse-Barcelone.
Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin 

Partager cet article

Repost0

commentaires