Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 07:01

Le musée de Cherchell, un joyau du patrimoine national

 

Le musée de Cherchell, ce joyau du patrimoine culturel et historique classé le 30 juin 1981 sur la liste des biens nationaux protégés, a fait l'objet d'une opération de mise en valeur de ses galeries. Cette opération de toilettage et de mise en valeur du musée a été réalisée dans le cadre d'un programme de coopération algéro-allemand, a indiqué lundi à l'APS la directrice du musée à l'occasion de la journée nationale du musée qui clôt le mois du patrimoine (18 avril-18 mai)

Réalisée sur la base d'une convention avec l'Institut d'Archéologie de Berlin, la première phase de l'opération s'est achevée en août dernier avec la restauration, la consolidation de plusieurs pièces du musée (installées sur des socles en pierre au lieu du ciment) et leur mise en valeur à travers une nouvelle réorganisation des galeries dont celle dite de l'ouest qui a été livrée, en attendant la prise en charge des trois autres.

Selon la même source, la mise en valeur des statues à travers une thématique qui est dédiée à la famille de Juba II, selon les différents âges de ses personnalités, à savoir Cléopâtre, Ptolémée, Juba II, se veut didactique en ce sens qu'elle permet aux visiteurs de se familiariser avec l'histoire de cette famille prestigieuse qui a marqué l'histoire de la région.

Cette nouvelle disposition des statues du musée, qui sont considérées comme la plus large collection de statuaires de l'Afrique du nord, est destinée aussi à créer une harmonie à l'intérieur de celui-ci qui s'étale aussi sur l'histoire gréco-romaine méconnue par beaucoup en rappelant les différents cultes, les dieux et les divinités féminines qui y sont représentées.

Le musée de Cherchell a été, en principe, proposé comme musée national et ce, dans le cadre de l'application du schéma directeur de préservation et de protection des zones historiques et archéologiques adopté par le conseil du gouvernement en 2008.

La promotion de ce musée reste, toutefois, dépendante du projet de son extension afin de le mettre aux normes. Et la seule possibilité pour ce faire est le siège abritant les services de l'APC, comme l'a suggéré la ministre de la culture lors de sa dernière visite dans la wilaya.

Cherchell, l'ancienne capitale du royaume de Maurétanie renferme un important patrimoine historique et culturel, éclaté aujourd'hui en plusieurs sites, dont le faste est restitué par la présence de deux musées, l'ancien qui date du début du siècle connu pour sa très belle collection de statues, de sculptures et de mosaïques, et le nouveau qui est venu le renforcer pour abriter le reste de la collection après le séisme de 1980.

L'ancien musée, situé aux abords de la magnifique place de la ville bordée de ses centenaires arbres noueux, les "Bell-Ombras", renforce l'image de cette ancienne cité de l'antique Césarée ou plusieurs périodes et civilisations cohabitent, à savoir punique, romaine, musulmane, turque et française.

Il a été édifié au début du siècle à l'image des constructions méditerranéennes avec ses quatre galeries baignées de lumière et son patio situé au centre d'une végétation qui ajoute à la beauté et la sérénité du site et ou, en plus des visiteurs, de nombreux artistes viennent trouver l'inspiration.

C'est le cas notamment de Smail Chenaa, l'artiste peintre de Cherchell qui, a-t-il confié, y trouve un endroit idéal pour l'inspiration et la réflexion au milieu de toutes ces statues plus vraies que nature et tous ces personnages qui hantent encore l'histoire de sa ville.

Le visiteur n'aura aucun mal à entamer la promenade dans le musée étant donné que la disposition des quatre galeries, reliées entre elles, l'y mène aisément.

La présence d'un guide sur site permettra de faire connaissance avec la plus belle collection de statues de l'Afrique du nord selon les spécialistes,
ou la famille royale des Juba vous accueille avec à gauche le buste du roi maure Juba II, des sculptures des têtes de Séléné son épouse et de sa mère Cléopâtre.

Parmi les statues exposées, les plus intéressantes sont des copies de chefs d'oeuvre grecs disparus avec la Caryatide, l'Hercule, l'Apollon de Cherchell, une Athéna à l'acanthe, une Déméter-Korè et enfin une Venus copie de Scopas.

Dans le patio, les visiteurs peuvent admirer deux belles fontaines ornées de mosaïques représentant une scène d'Ulysse, les sirènes et un triomphe de Neptune.

La statue d'Hercule, une autre d'Irénée portant Ploutos considérée comme la nouvelle réplique de l'œuvre célèbre de Céphidore l'ancien (après celles de Rome de la villa Patrizi et de Gortyne) ainsi que le torse d'Irénée découvert en 1964 constituent également des pièces maîtresses du musée. L'autre curiosité du musée est cette plaque en marbre blanc couverte d'inscriptions en arabe qui a, autrefois, orné l'entrée du fort turc installé dans la ville au 15 eme siècle pour venir en aide aux Andalous après la chute de Grenade, dont il ne reste aucune trace car recouvert de béton au moment de l'aménagement de la place. Le "véritable trésor" sur ce site se trouve à ciel ouvert au parc des mosaïques qui a livré une grande collection de pavements et fragments de mosaïques provenant des riches maisons de Césarée dont l'essentiel a été découvert en 1960.

Source algerie-dz.com

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

Jackisère 24/05/2009 21:11

Merci  c'est sympa . J'espère retourner pour la première fois en Algèrie (mon pays  natal) l'an prochain après 48 ans  ...............Alors à ce moment là ;j'aurai besoin de vous (si vous le voulez bien pour certains renseignements ) Merci d'avance  et bonne soirèe à vous

Le Pèlerin 25/05/2009 10:00


Bonjour Jackisère,

C'est noté....
Je vous donerai tous les renseignements nécessaires
Bonne journée,
Cordialement,
Le Pèlerin


Jackisère 24/05/2009 13:12

Bonjour ; votre article m'a rappelè pleins de souvenirs en particulier ceux des dimanches passès au bord de mer à Cherchell quand j'étais gamine ...........Merci

Le Pèlerin 24/05/2009 19:32


Bonjour Jacjisère,

Moi c'est différent ....je ne connais Cherchell que depuis 5 ans.....mais maintenant je connais les lieux par coeur
Si vous voulez un renseignement, je suis à votre disposition
Cordialement,
Le Pèlerin


Fethi 24/05/2009 12:50

Bonjour Henri;en plus de son musée;Cherchell est connue par son académie militaire!Bon dimanche.Amicalement

Le Pèlerin 24/05/2009 19:28


Salut Fethi,

Ah là je connais.....c'est juste à côté de chez les amis.....J'y suis entré pour aller voir un match avec les anciens incluant Mustapha Dhaleb.....J'en ai fait un blog ....mais après
oualou.....c'est interdit
j'ai même esayé de rentrer à la piscine....Oualou

c'est une académie très important qui existait même avant l'indépendance

Bonne journée

Henri