Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 08:26

Menaces contre la santé, la sécurité, le bien-être...La contrefaçon dans tous ses états

Pour contrecarrer la contrefaçon des pièces de rechange, une rencontre est prévue dimanche prochain entre le ministre des Transports et les concessionnaires automobiles.

La contrefaçon, dangereux fléau, mine aussi bien le secteur des médicaments que ceux de la pièce de rechange automobile, du cosmétique et d’autres encore...En Algérie, la contrefaçon touche plus de 50% de la pièce de rechange, 40% des produits de beauté, 30% de l’habillement et 12% des produits électroménagers...
Ces produits représentent 25 à 30% du marché national. 90% de ces produits se vendent dans le secteur de l’informel. La sonnette d’alarme est tirée dès le seuil de 15%. Des mesures visant à «résorber définitivement le fléau de la contrefaçon seront prochainement prises», a annoncé le ministre du Commerce, El Hachemi Djaâboub, lors de la rencontre organisée lundi par le Forum des chefs d’entreprise (FCE). Ces nouvelles dispositions seront prises après concertation avec les opérateurs économiques qui sont appelés à participer prochainement à une rencontre sur cette question prévue dimanche prochain avec le ministre des Transports.
Le préjudice causé se situe entre 25 et 30 milliards de dinars. L’Algérie occupe la 7e position mondiale dans le piratage des logiciels et se place juste après les pays asiatiques.
«Le consommateur, notamment de la pièce de rechange automobile et du cosmétique, sera protégé», a indiqué M.Djaâboub. Il a rappelé quelques actions engagées contre le commerce informel, dont la création d’un millier de marchés couverts pour intégrer tous les commerçants opérant dans l’illégalité ainsi que le recrutement de quelque 7000 cadres universitaires dans les services de contrôle. Evoquant l’adhésion de l’Algérie à la Zone arabe de libre-échange (Zale), le ministre a affirmé que le tissu industriel national est «plus solide» par rapport à celui de la plupart des pays membres de la Zale. Il a rappelé que l’ouverture économique et commerciale avait été «réclamée par tous les opérateurs privés. Ils avaient assuré pouvoir assumer les conséquences de cette libéralisation». Quant aux actions de contrôle et de lutte contre la fraude, le directeur de la régulation et de l’organisation des activités au ministère du Commerce, Ouali Yahiaoui, a informé que 5000 agents, pour plus de 1,3 million de commerçants nationaux, ont opéré 900.000 interventions en 2008.
Lors de celles-ci, 18.000 infractions ont été relevées et 162.000 cas envoyés à la justice, alors que 8 milliards de dinars de transferts illicites ont été bloqués aux frontières. Pour sa part, le Forum des chefs d’entreprises (FCE) a estimé que «l’ouverture économique doit préserver l’outil de production nationale contre la concurrence déloyale et la contrefaçon». Cette position a été émise par le président du Forum, Réda Hamiani, qui a dénoncé le vide juridique, regrettant par là que «les réformes engagées ces 15 dernières années par l’Etat n’ont pas été suffisantes pour contrer ce phénomène». L’industrie locale est pénalisée par la concurrence déloyale et les importations en provenance de pays à partir desquels il est facile d’organiser la fraude dont la Chine, le Brésil, l’Egypte et la Turquie.

Source L’Expression Abdelkrim Amarni

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires