Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 23:21

Algérie - Autoroute Est-Ouest – Comment le « bon marché » coute cher

Qualifiée de « chantier du siècle », l'autoroute est-ouest risque de devenir un véritable gouffre financier pour l'Etat algérien. Le projet devrait coûter beaucoup plus cher que prévu initialement en 2006, lors de l'attribution du contrat à deux groupements asiatiques, Cojaal (Japon) et Citic-Crcc (Chine) pour près de 11,4 milliards de dollars.
Selon nos informations, de nombreux avenants à ce contrat ont été conclus entre l'Agence nationale des autoroutes (ANA) et ces groupements attendent. Ils sont actuellement en attente de validation au ministère des Travaux et la Commission nationale des marchés (CNM) pour les intégrer dans le coût du projet. Le montant global de ces avenants dépasserait cinq milliards de dollars, selon nos sources. Le coût total du projet devrait avoisiner les 17 milliards de dollars. « Personne n'ose annoncer cette réévaluation au président de la république », confie une source proche du dossier.
Depuis 2006, le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, affirme que le contrat de l'autoroute est-ouest est ferme et non révisable. Mais, le marché a été mal négocié et sa réévaluation est inévitable, ajoute notre source.
Explication : « les groupements chinois et japonais se sont engagés sur la base des travaux définis par le ministère des Travaux publics lors de l'attribution du contrat. Les quantités de déblais et de remblais, par exemple, ont été fournies par le ministère et c'est sur cette base que les deux groupements ont fait leurs offres techniques et financières. Mais ces quantités n'étaient pas exactes », explique notre source. « Avec l'avancement des travaux, les deux groupements ont découvert que certains travaux de terrassement étaient surestimés et d'autres sous-estimés. La signature d'avenants est devenu obligatoire pour le paiement des travaux supplémentaires », ajoute le proche du dossier.
Des spécialistes du secteur des travaux publics interrogés par tsa-algerie.com précisent que dans un contrat de construction clés en main, le maître de l'ouvrage se contente de fournir uniquement les caractéristiques générales du projet, sans détailler les travaux à effectuer. « Dans les contrats type design & build, le maître de l'ouvrage ne quantifie pas les travaux. C'est aux sociétés de réalisation de le faire et de s'engager ensuite à les réaliser avec un prix non négociable », explique t-ils.
Outre les avenants liés aux travaux supplémentaires, le ministère des Travaux publics doit s'acquitter d'une grosse facture, liée à l'expropriation des terres traversées par l'autoroute, la déviation des réseaux d'assainissement, d'eau potable, d'électricité, de téléphonie, de gaz et de pétrole se trouvant sur le tracé de l'autoroute. « Le ministre Amar Ghoul aime donner des instructions aux entreprises de réalisation pour planter des arbres, du gazon ou de goudronner des tronçons de routes aux alentours
de l'autoroute, mais tous ces travaux ont un coût et sont ensuite facturés par les entreprises », conclut le proche du dossier.
Source TSA Ali Idir 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires