Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 23:07

Interdire les ampoules à incandescence: une idée lumineuse?

Dès le 30 juin, certaines ampoules à incandescence vont être retirées de la vente en France. Alors que l'UE va progressivement interdire les lampes à filament, il va falloir s'habituer aux fluocompactes...
D'ici 2012, les lampes à incandescence classiques vont être peu à peu interdites à la vente dans toute l'Union européenne. En bannissant ces ampoules à filament gourmandes en énergie, l'Europe entend économiser d'ici 2020 l'équivalent de la consommation électrique belge annuelle. En France, les distributeurs se sont engagés à ne plus vendre d'ampoules à incandescence de 100 watts ou plus dès le 30 juin. Le 31 décembre, ce sera au tour des 75 watts, puis des 60 watts le 30 juin 2010 et des 40 et 25 watts en 2011 et 2012.

«Les ménages auront le choix entre des lampes fluocompactes, qui permettent 75% d'économies d'énergie, et des lampes à incandescence efficaces, de type halogène (25 à 50% d'économies)», note la Commission. Mais certains trouvent que les fluocompactes éclairent moins bien. Elles sont en outre accusées d'être au final peu écolo... Faux, répond Georges Zissis, professeur à l’Université de Toulouse, spécialiste de la science et technologie des sources de lumière.
Une ampoule fluocompacte (FC) contient-elle du mercure?

Georges Zissis. Oui, souvent 3 ou 4 mg. C’est une très petite quantité, non dangereuse si l’ampoule casse. Ce mercure est enfermé – si la lampe est rapportée au magasin et recyclée, il ne s’échappe pas. Et toute ampoule est responsable de rejet de mercure dans l’atmosphère: pour fabriquer l’énergie qu’elle consomme, il faut en effet brûler du charbon ou du pétrole. Une ampoule à incandescence, qui consomme beaucoup, sera en moyenne responsable du rejet de 10g de mercure; c’est 3g pour la même utilisation avec une FC.

Le CRIIREM, un centre de recherche, déconseille les fluocompactes pour des lampes de chevets ou de bureau car elles émettent des champs életromagnétiques, qu’en dire?
Pas de risque si vous ne dormez pas avec la lampe sur l’oreiller. Le rayonnement s’atténue vite avec la distance – même une lampe de chevet au moins à 20 cm. Rien à voir avec le rayonnement du portable sur l’oreille.

Les lampes à incandescence dégagent de la chaleur, la facture de chauffage va-t-elle augmenter si on les remplace?
La chaleur monte: les ampoules étant souvent au plafond, elles chauffent peu la pièce.

Les ampoules fluocompactes éclairent-elles aussi bien?
Oui, si on les choisit bien, et ce n’est pas facile – les vendeurs sont mal informés. Lisez les étiquettes. D’abord, pour une lumière équivalente, il faut diviser le nombre de watts par 4 par rapport à l’incandescence. Si vous voulez une ambiance chaude, prenez une température de couleur basse. Enfin, choisissez des ampoules avec un rendu de couleur de plus de 80%.

Les ampoules les moins chères sont souvent de mauvaise qualité. Elles mettent de nombreuses secondes avant de produire une lumière satisfaisante alors que les bonnes ampoules atteignent 80% de leur lumière en 2 secondes.
Les fluocompactes s’utilisent-elles partout?
Il n’est pas conseillé de les utiliser à l’extérieur, elles n’aiment pas le froid. Pour les WC ou le couloir, choisissez une fluocompacte «allumages fréquents» - les normales ne sont pas faites pour être trop souvent allumées et éteintes.
Source 20minutes.fr Aurélie Blondel

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires