Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 13:17

Libye - Sommet de l’Union africaine


La 13e session ordinaire de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine s’ouvre ce mercredi à Syrte, en Libye, et se poursuivra jusqu’au 3 juillet.
Le sujet qui sera traité lors de ce sommet auquel prendra part le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, sera la croissance en Afrique par la promotion du développement agricole pour éradiquer la faim, réduire la pauvreté et l’insécurité alimentaire et augmenter les opportunités sur les marchés d’exportation.
En Afrique, plus de 80% de la population vit de l’agriculture, d’où la nécessité de revoir les modalités de financement de ce secteur pour le rendre plus productif et moderniser l’industrie agroalimentaire.
Outre le thème retenu, d’autres points sont inscrits à l’ordre du jour, notamment les questions se rapportant à la paix et à la sécurité en Afrique, ainsi que les décisions du Comité de mise en œuvre du Nepad et du Conseil exécutif de l’UA. Par ailleurs, la mise en place de l’Autorité de l’Union africaine constitue un enjeu du sommet, bien que ce point ne soit pas inscrit à l’ordre du jour. En ce sens, lors du dernier sommet de l’UA à Addis-Abeba, en janvier 2009, un long débat sur le gouvernement de l’UA a été lancé pour aboutir à un compromis selon lequel une Autorité de l’UA devrait être créée dans un premier temps avant d’aller vers un gouvernement. Ainsi, le sommet d’Addis-Abeba avait chargé le Conseil exécutif de l’UA de tenir une session extraordinaire afin d’examiner les modalités de mise en place de cette Autorité, ce qui a abouti à la réunion d’avril 2009 à Tripoli au cours de laquelle ces modalités ont été examinées, à savoir le format de la commission, le mandat de l’Autorité et sa taille. Le rapport de cette réunion a été présenté au Comité exécutif de l’UA, dont la réunion de trois jours sera achevée ce mercredi soir à Syrte. Ce document prévoit une Autorité composée de dix personnes : un président, un vice-président, huit secrétaires sans prérogatives supranationales. De son côté, la Libye a fait d’autres propositions pour revoir le format de l’Autorité à 12 avec le rajout d’un coordonnateur de la politique extérieure et un autre pour l’industrie. Dans ses propositions, la Libye a prévu que l’Autorité puisse représenter les Etats membres sans recourir à un mandat des autres pays. A l’UA, on précise qu’aucune décision n’a été prise et toutes ces propositions seront soumises à la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement lors du sommet de Syrte. En ce sens, deux approches se dégagent, à savoir les partisans de l’approche gradualiste qui proposent d’opter, dans un premier temps, pour des politiques communes pour créer des maillages sur des bases plutôt économiques en exploitant les potentialités propres à chaque pays, la priorité devant être d’abord accordée à la paix et à la sécurité en Afrique. Les partisans de la deuxième approche, soutenue par la Libye, plaident en faveur de la mise en place immédiate de l’Autorité de l’UA.
Source info Soir
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires