Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 08:51

 Nouvelle Suzuki Celerio -  Une parfaite citadine

 

Elle s’inscrit comme l’une des citadines les plus agréables à conduire disponibles sur le marché, un bel exemple de la philosophie «way of life» de Suzuki.
Elle a tout pour séduire, c’est la Celerio de Suzuki, désormais commercialisée par le groupe Elsecom Motors. Ce véhicule a été présenté à la presse à la faveur d’un grand show organisé par la concession de Achaïbou sur les hauteurs d’Alger. L’événement qui a été savamment orchestré par l’Agence de communication arabesques, a donc vu la révélation de cette parfaite citadine en présence de M.Arano, de Suzuki Motors coroporation. Compacité et espace, rayon de braquage exceptionnel, sécurité passive et active, durabilité, sportivité, sobriété et prix alléchant, sont autant d’éléments qui font d’emblée de cette petite Suzuki une redoutable concurrente. Lors d’une allocution de circonstance, M.Arano a fait part de toute l’importance qu’attache le groupe automobile leader Suzuki au marché algérien. Il a alors rappelé que le lancement en Algérie de la Nouvelle Celerio coincide avec la célébration du centenaire du constructeur Suzuki, dont la naissance remonte à 1909. Aujourd’hui, Suzuki, qui est le second plus important constructeur nippon, commercialise ses produits dans plus de 146 pays et emploie plus de 50.000 personnes. Il excelle particulièrement dans la construction des compactes qui font l’objet d’une demande mondiale accrue, notamment en Inde où Suzuki accapare la pole position sur le podium des ventes. Ce lancement, a encore rappelé M.Achaïbou, président du Groupe Elsecom Motors, marque également la commercialisation de plus de 60.000 Maruti, des véhicules low-cost qui sont du cru de Suzuki.
La Nouvelle Celecrio est ainsi décrite comme un Eco car, soit un véhicule respectueux de l’environnement puisque ne dégageant guère que 103 g de co2 au km. Elle combine des lignes originales, une exceptionnelle maniabilité grâce à un rayon de braquage de seulement 4,5 m et d’excellentes performances en termes de consommation et de rejets polluants, répondant ainsi aux attentes de l’automobiliste soucieux de la valeur écologique. Elle s’inscrit comme l’une des citadines les plus agréables à conduire, disponibles sur le marché, un bel exemple de la philosophie «way of life» de Suzuki. Alliant espace intérieur et compacité extérieure, elle offre un haut niveau de confort et d’agrément malgré une modeste longueur hors-tout (3500 mm), accueillant confortablement quatre adultes, et offrant de nombreux rangements. L’habitacle privilégie néanmoins les passagers avant. Ses lignes sportives et aérodynamiques permettent à la Celerio de s’inscrire comme l’un des véhicules les plus élégants de sa catégorie, grâce à des formes harmonieuses. D’un style européen, cette petite originale est richement équipéeet reflète l’énorme travail accompli par ses concepteurs qui entendent promouvoir, à travers elle, la marque Suzuki en Algérie. Ainsi et selon M.Arhab du staff Elsecom Motors Algérie, «cette exclusivité renseigne sur la volonté du constructeur japonais de faire en mieux et autrement». Vue de face, la Nouvelle Celerio présente un capot aux contours arrondis ainsi qu’une large calandre.
La carrosserie a quant à elle, un profil en coin propre aux sportives. L’inclinaison accentuée du pare-brise accentue l’aérodynamisme et le toit légèrement incliné vers l’arrière finit par conférer une forme élancée à cette japonaise. Les roues 14’’ spécialement développées sont placées près des angles, assurant une grande maniabilité et une bonne stabilité tout en accentuant le caractère sportif. Enfin la Nouvelle Celerio se démarque par des contours à allure solide, une vitre arrière trapézoïdale et un grand pare-chocs, gage de solidité.
La Nouvelle Celerio est animée par un moteur à essence à trois cylindres de 1.0 litre. Léger et compact, les caractéristiques de friction de ce dernier sont basses et sa puissance maximale atteint 50 kw avec un couple maximal de 87 Nm. Cette mécanique reflète l’expérience et le grand savoir-faire de Suzuki dans la production des moteurs à trois cylindres. Le constructeur a apporté un grand soin à la sécurité dans cette voiture qui est équipée de deux airbags de série, alors que l’ABS et l’EBD font leur apparition au fur et à mesure que l’on monte dans l’offre des versions.
A la clé, également, le siège isofix et le volant réglable en hauteur. Ces dernières se départissent en quatre, à savoir la GA, la GA AC, la GLX et la GLX AC. A la clé donc, le siège isofix, le volant réglable en hauteur et l’air conditionné. Le prix initial du véhicule est de 720.000 DA et peut atteindre les 786.000 DA.
La Nouvelle Celerio est commercialisée avec des coloris qui s’inspire de la nature, notamment Fortune Rose Pearl Metallic (inspirée des roses) Paradis Blue Pearl Metallic (inspirée de la mer) Desert Brown Mettalic (inspirée de la terre) et Healing Green Pearl Metallic (inspirée des forêts) autant de nouvelles couleurs qui sont très agréables à regarder et apportent une réelle embellie à la grisaille citadine.
Source L’Expression Salim Benalia
Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0

commentaires