Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 09:21

Sarkozy veut un référendum sur l'autonomie en Martinique

La Martinique va-t-elle changer de statut et acquérir une plus grande autonomie ? Dans un discours tenu ce vendredi à Fort-de-France depuis l'aéroport Aimé Césaire au second jour de son voyage aux Antilles, le président de la République a annoncé qu'il souhaitait consulter par référendum les Martiniquais sur «l'évolution institutionnelle de leur territoire.»
«Durant la campagne des présidentielles, j'ai toujours affirmé que j'étais ouvert à la réforme institutionnelle. Je ne vais pas aujourd'hui me contredire. Je suis donc venu vous annoncer clairement que l'ai l'intention de consulter les Martiniquais sur l'évolution institutionnelle de leur territoire. Les Martiniquais seront libres de choisir [...] le chemin qu'ils veulent emprunter.»
Aujourd'hui, la Martinique est un département d'Outre-mer. D'autres collectivités d'Outre Mer ont un statut plus "autonome" comme Saint-Pierre et Miquelon ou la Nouvelle Calédonie. «On pourrait imaginer une collectivité assortie d'un pouvoir normatif renforcé», a expliqué Nicolas Sarkozy estimant que l'évolution du statut de l'île pourra se faire «en plusieurs étapes» La Martinique pourrait passer de l'article 73 à l'article 74 de la Constitution qui lui conférerait plus d'autonomie.
«Je n'ai pas de préférence à faire valoir entre tel et tel modèle institutionnel», a affirmé le chef de l'Etat.
«Ce n'est pas un débat sur l'indépendance»
En décembre 2003, les Martiniquais avaient repoussé une évolution institutionnelle de leur île. Suite à la victoire du « non», la situation institutionnelle était restée en l’état avec deux collectivités (un département et une région) disposant chacune de son assemblée délibérante (le Conseil Général et le Conseil Régional).«Depuis les choses ont évolué», affirme Nicolas Sarkozy ajoutant cependant que cette autonomie renforcée ne serait en aucun cas synonyme d'indépendance. «Ce n'est pas un débat sur l'indépendance. Le débat institutionnelle est celui du juste degré d'autonomie. La Martinique est française et le restera. La France a une identité plurielle. La France sans la Martinique ne serait pas la France», a conclu le président de la République indiquant qu'il allait désormais consulter les élus locaux pour fixer la date de ce référendum.
Source le parisien.fr
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires