Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 23:26

Les Algériens payent plus cher leurs vacances en Tunisie

Combien sont-ils à faire des centaines de kilomètres pour passer la frontière Est de l’Algérie et rejoindre la Tunisie, ses hôtels et ses stations balnéaires ? Qu’ils soient de la région est, de l’Algérois ou même de l’Oranie, en famille, en couple (voyage de noce) ou entre célibataires, les Algériens sont en passe de surpasser en nombre les libyens et les Français en partance pour Hammamet, Sousse, Nabeul ou Monastir. Pays de la Harissa et des sandwichs au thon, la Tunisie offre aux Algériens toutes les commodités d’hébergement, de restauration, de loisirs ou de circuits touristiques. Tout y est et tout est organisé.

Si certains de nos compatriotes choisissent le system D en louant sur place une jolie maison, plus économique, la plupart optent, par contre, pour la formule d’un séjour d’une semaine dans un hôtel classé, pieds dans l’eau, de préférence avec piscine et en demi- pension. Pour ce faire, des agences de voyages dans les grandes villes comme Alger, Annaba, Oran ou Constantine ont vu le jour.
Pendant des années, la concurrence fut rude entre les agences pour un marché qui rapporte gros, et bien évidemment la saison d’été est la plus rentable de l’année et les prix grimpent logiquement selon la destination et les options d’hébergement. Rares sont les agences qui font faillite. Mais celles qui enregistrent le plus de bénéfice sont celles qui affichent des tarifs allant du raisonnable au plus effréné, selon les bourses et avec une large gamme de choix d’hôtels.
Les agences à Constantine réputées pour leur savoir-faire, leurs services et leurs liens directs avec les hôtels et les tours opérateurs tunisiens, étalent, ces dernières semaines, des prix non pas compétitifs mais plutôt onéreux au grand dam des vacanciers. Elles sont six ou sept agences de voyage à monopoliser ce commerce juteux, et toutes proposent le coût total le moins cher à partir de 34 000 DA, alors qu’il y a tout juste une année, on trouvait encore des hôtels plutôt corrects, à moins de 30 000 dinars par personne.

Pourquoi cette hausse ?
En comparaison avec l’année dernière, on constate une flambée remarquable des prix. Parfois, la différence est de l’ordre de plusieurs milliers de dinars. Alors que le monde entier fonctionne, en pleine crise financière, les prix chez les professionnels du tourisme sont relativement en baisse dans plusieurs pays, chez nous c’est le contraire, et rien n’explique vraiment cette augmentation pour le moins inattendue.
Le personnel exerçant dans les agences de voyages, recruté à la hâte et manquant terriblement d’expériences, justifie la hausse des prix par un argumentaire peu convainquant. Dans l’une des agences connues de la ville des ponts suspendus, le séjour le moins cher à Hammamet est proposé à 35 000 dinars. Pour la jeune représentante de l’agence «C’est le recul du dinar algérien face à l’Euro et au dinar tunisien qui sont derrière la montée des prix» explique-t-elle.
Or, tout le monde sait, que cette hausse est toujours prévisible à chaque départ en vacances. Et puis, selon certains Algériens qui ont déjà consommé leurs vacances en Tunisie au mois de juin dernier, la vie n’est pas si chère et le dinar tunisien est stable par rapport à l’année passée. Plus réaliste, un commercial d’une autre agence avance une toute autre raison plus plausible cette fois-ci.
«La Tunisie comme le reste des pays touristiques souffrent des retombées de la crise, et pour garder la clientèle européenne ils sont entrain de sacrifier les Algériens » dit-il ajoutant « ils proposent moins cher aux Français et aux Allemands pour les attirer estimant que, quoi qu’il arrive, les Algériens viendront. Donc, les touristes algériens payent la différence et le manque à gagner.
Cependant, je pense que les prix seront revus à la baisse vers la deuxième quinzaine de juillet, explique-t-il, surtout que certains hôtels qui ne travaillent qu’en été, auront besoin de remplir leurs chambres».

La nouvelle astuce !
Un jeune qui compte se marier dans les prochains jours, nous a dévoilé sa nouvelle formule pour faire encore plus d’économie lors de son voyage de noce. «J’ai mon grand frère qui vit en France, là bas les prix sont très abordables, et on peut même choisir plusieurs hôtels via Internet. Pour le paiement, c’est mon frère qui s’en charge, c’est son cadeau de mariage mais je connais beaucoup d’amis qui font appel à leurs cousins ou frères pour leur faire la réservation à partir des agences en France, puis ils les remboursent plus tard ». Voilà, certains Algériens débrouillards et rusés ne manquent pas d’imagination pour économiser parfois jusqu’à 100 euros, soit 12 500 dinars sur leurs séjours.
Exemple, le séjour d’une semaine (huit jours, sept nuitées) période début août, en demi-pension dans un hôtel (3 étoiles) à Hammamet, est en promotion chez nos agences, aux environs de 35 000 DA. A partir d’un simple clic sur Google, on peut faire la comparaison avec les sites français. Le même produit, à la même période est cédé en plus du billet d’avion et de la formule all inclusif (tous inclus) à 299 euros ou moins, soit environ 32 000 dinars.
Nul ne sait vraiment ce que cache cette hausse, mais on murmure ces derniers jours, que les agences de voyages constantinoises ont fait une alliance pour maintenir leurs tarifs.
Ce qui est sûr, c’est que malgré la cherté des produits, les partants pour la Tunisie sont toujours nombreux et les guichets des Daïra sont pris d’assaut par des milliers de retardataires.
Allez, on règle les derniers détails : on vérifie les bagages, la quittance, le passeport, l’assurance auto, l’argent (dinar algérien, Euro et dinar tunisien), on déguste les brochettes de Berrahal, on remplit le réservoir d’essence de la voiture au maximum avant d’arriver aux frontières tunisiennes. Tout est ok, bonne route et bonnes vacances !
Source Horizons Kais Benachour

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

hannon 01/11/2009 23:54


Bonsoir,
Réellement et par expérience et connaissance des 2 pays, l'est Algérien est trés lié à la Tunisie par des liens de sang( car beaucoup de familles sont alliés) .
D'autrepart, vous n'avez qu'à venir et verifier de visu que ce n'est pas du tout la même clientéle car l'Algérien dépense 500 $ par jour ( déclaration officielle du 1 ministre Algérien), alors que
la clientéle Européenne actuelle passe la semaine (avion compris) à 220 Euros max et la plupart des hotels font de l'all inclusive.
Les profils changent trés vite, et malheureusement beaucoup d'images d'épinal sont vehiculées par certains médias.
Amicalement
Bonne soirée



Le Pèlerin 02/11/2009 00:13


Bonsoir mon cher Hannon,
Je vous ai dit tout à l'heure qu'il y avait un fond de vrai dans vos propos...mais c'est tout de même exagéré...Si ce sont des propos de ministres cela me rassure car ce sont basiquement des
menteurs
Je suis allé en Tunisie....seul avec mon épouse, par deux fois
Avec un ami algérien petit fonctionnaire, chez qui je me rends fréquemment en Algérie...
Avec ses 200 euros max par moix, il ne pourrait pas se le permette
Certes il y a beaucoup d'Algériens qui pmeuvent se le permettre mais ce ne sont qu'une minorité
Qu'un Algérien dépense 500 dollars par jour, seul un ministre peut le dire
Les capacités financières de l'Algérien ( en termes généraux ) je le connais très bien
Ne prenez pas pour vrai tous ce qui est dit dans la presse..
Merci poutr l'inrérêt que vous portez à mes blogs
Unbne des phrases clés de Descartes qur laquelle se fonde la raison et la méthode ( discours de la méthode):
Je ne prendrai pour vrai que ce que moi-même j'aurai vérifié
Cordialement,
Le Pèlerin   


hannon 31/10/2009 13:21


«La Tunisie comme le reste des pays touristiques souffrent des retombées de la crise, et pour
garder la clientèle européenne ils sont entrain de sacrifier les Algériens » dit-il ajoutant « ils proposent moins cher aux Français et aux Allemands pour les attirer estimant que, quoi qu’il
arrive, les Algériens viendront. Donc, les touristes algériens payent la différence et le manque à gagner".
Ce paragraphe est un peu érroné, car, les Algériens dans leur majorité, ne fréquentent pas les mêmes endroits que les Européens, que ce soit pour les hôtels , car ils
logent généralement chez l'habitant, et pour les repas, ils préférent les petits restaurants populaires, moins chers, mais plus proches de leur gôut culinaire.
Autre chose et pour la plupart ( les familles) se sentent sécurisés et chez eux et cela est important.
N'oublions pas que généralement leurs parents ont habité en Tunisie pendant la guerre de libération, c'est un peu un retour aux sources.
Amicalement
mon


Le Pèlerin 01/11/2009 22:40


Bonsoir Hannon,
Vos propos sentent la vérité et le bon sens....Toutefois on ne peut généralise....Tout comme la majorité des Algériens n'ont pas eu des parents en Tunisie, pendant la guerre...Ce qui doit être
toutefois le cas de nombre d'entre eux.
Cordialement,
Le Pèlerin