Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 08:07

Indemnités aux patriotes et bourses des étudiants - Bouteflika signe les augmentations

Contrairement aux autres catégories, les travailleurs devront attendre la prochaine tripartite pour voir leur souhait se concrétiser.
Chose promise, chose due. L’augmentation des revenus de différentes catégories de citoyens est acquise.
Les étudiants, les stagiaires, les patriotes et les rappelés sont tous concernés. Ce n’est plus une illusion, encore moins un mythe. Comme il l’avait promis lors de sa campagne électorale, le président de la République vient d’honorer son engagement. Quatre mois après sa réélection, pour la troisième fois consécutive au poste de président de la République, il passe à l’action.

La décision a été prise dans le cadre de la loi de finances complémentaire 2009, examinée avant-hier lors d’un Conseil des ministres. Dans un communiqué rendu public, où est évoqué le budget de la loi de finances complémentaire, il est indiqué que «cette hausse est destinée, notamment à la prise en charge des augmentations des bourses des étudiants et des stagiaires de la formation professionnelle, des besoins des trois prochaines rentrées scolaire, universitaire et de la formation professionnelle, y compris en encadrement pédagogique, des droits des victimes du terrorisme parmi les éléments du Service national, ainsi qu’au relèvement de l’allocation mensuelle servie aux citoyens volontaires participant à la lutte contre le terrorisme». Bonne nouvelle! Les étudiants verront leur bourse gonflée à partir de la prochaine rentrée universitaire. Elle passera, donc, de 2700 à 4500 DA, soit une augmentation de près de 50%. Idem pour les stagiaires de la formation professionnelle. Voulant améliorer les conditions de vie de cette catégorie de jeunes et les encourager à aller de l’avant, le chef de l’Etat a donné des gages.

Les patriotes et les rappelés du Service national sont également concernés. En guise de reconnaissance pour le combat qu’ils ont mené contre le terrorisme, le Président a promis de garantir leurs droits. «Nous n’avons pas oublié les patriotes. Leurs droits seront garantis comme ceux des moudjahidine», a-t-il assuré lors de son meeting électoral qu’il avait animé à Tiaret. Contrairement à ces catégories de citoyens, les travailleurs doivent s’armer de patience encore quelques mois pour voir leurs salaires augmentés.

Le relèvement du Snmg sera discuté lors de la prochaine tripartite qui se tiendra l’automne prochain. Le chef de l’Etat a fixé le délai et a appelé le gouvernement en tirer profit.

Le communiqué de la Présidence indique que le chef de l’Etat «a instruit le gouvernement de tirer profit de la prochaine réunion de la tripartite prévue à l’automne prochain et qui, outre le relèvement annoncé du salaire minimum garanti sur lequel elle se penchera, devra contribuer à mobiliser davantage les représentants des travailleurs et les organisations patronales nationales autour de cet effort d’intensification du développement de l’outil productif, conformément au Pacte national économique et social conclu voilà trois années».

En contrepartie, le Président a appelé les travailleurs à relever le défi de l’amélioration de la production nationale.

«Les travailleurs doivent se mobiliser davantage, pour produire, sauvegarder la viabilité de leurs entreprises et contribuer à créer plus de valeur ajoutée dont ils auront alors leur juste part en amélioration de leurs salaires», a souligné le président de la République.
Source L’Expression. Nadia Benakli
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires