Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 06:46

Un convoi de l’ANP attaqué par un groupe terroriste

14 militaires tués près de Tipasa

Le bilan de l’attaque meurtrière perpétrée hier par les hordes criminelles fait état de 14 militaires tués et plusieurs autres blessés. Ce nouvel attentat s’est déroulé au sud de la localité côtière de Damous, qui se trouve à l’extrême ouest de la wilaya de Tipasa, à une dizaine de kilomètres sur la route reliant Damous à Beni Mileuk. L’attaque a eu lieu vers midi, alors qu’un convoi composé de plusieurs véhicules militaires s’en allait approvisionner le campement militaire de Adouiya, une zone montagneuse à proximité des wilayas de Chlef et de Aïn Defla, non loin d’un détachement de la garde communale. Le groupe terroriste était bien renseigné sur les déplacements des éléments de l’ANP et surtout avait bien pris connaissance du lieu où il devait commettre sa tuerie. Des mouvements de terroristes avaient été signalés aux services de sécurité par des citoyens. « Avant-hier, on a vu des terroristes dans la région, vraisemblablement ils arrivaient du sud, du barrage de Kef Eddir, en cours de construction », nous ont affirmé quelques personnes de la région de Damous.

« Personne n’imaginait que ces criminels, précise un citoyen encore sous le choc, allaient s’attaquer aux militaires. » « Ce qui vient d’arriver aujourd’hui, en plein jour, confirme que leur présence dans la région était pour commettre leur macabre forfait », ajoute un autre citoyen. La riposte des militaires surpris par cette embuscade a été immédiate, mais sans réussir à pousser le groupe terroriste à se replier.
On a dénombré au départ le décès de 10 militaires sur le lieu de l’attentat. Beaucoup de blessés ont été évacués. Il y aurait eu 7 blessés ; 2 ont succombé après leur admission à la polyclinique de Damous. Le ballet des dizaines d’ambulances sur le tronçon de la RN11 reliant la petite ville de Damous au chef-lieu de la wilaya de Tipasa a rendu morose l’atmosphère estivale, dans cette partie ouest de la wilaya de Tipasa. Les hélicoptères de la Gendarmerie nationale et de l’ANP ont commencé à survoler la zone quelques minutes après l’attentat. Il est 18h30, les hélicoptères bombardent cet espace forestier qui borde les communes de Beni Mileuk et de Damous. Les renforts continuent à arriver, sous les regards des populations terrorisées. L’ambiance dans la ville de Damous a radicalement changé. Les jeunes militaires blessés et quelques rescapés étaient encore sous le choc de cette attaque terroriste inattendue.
Plus surprenant et plus inquiétant surtout est le fait que l’attaque a eu lieu au milieu de la journée. Selon des sources locales, les responsables de la 1re Région militaire auraient immédiatement rejoint les lieux de l’embuscade. Les ambulances, qui évacuaient les militaires décédés ou blessés, tentaient de se frayer un chemin pour rallier rapidement Alger et Blida. Le mouvement des ambulances ne s’est arrêté que 7 heures après l’attentat. L’opération de ratissage des reliefs situés entre les communes de Damous et de Beni Mileuk a été aussitôt lancée. Depuis que quelques repentis se sont rendus, ces derniers mois, aux forces de sécurité, les attaques terroristes se sont curieusement multipliées. L’accalmie qui a sévi dans la wilaya de Tipasa ces dernières années semble ainsi rompue. Avec cet attentat sanglant, la région replonge dans la terreur.
Source  El Watan M’hamed H.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

houhou 01/08/2009 00:35

j'étais encore hier en Algérie où la présence sur toutes les routes de la gendarmerie et l'armée est très présente sur toutes les routes. Je suis étonné de cette opération en pleine période estivale à un moment où toutes les plages sont bondées

Le Pèlerin 04/08/2009 18:24


Bonjour Houhou
Oui assurémment, ce sont des attaques ciblées et en aucun cas il n'y a de de guerre........
Jusqu'à présent il n'y a guère eu d'attentats dans la région ...???
Pas de panique donc mais restons vigilants
Cordialement,
Le Pèlerin