Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 21:38

Algérie - Prise en charge de la communauté nationale à l’étranger
Les 5 propositions du gouvernement
Une série de décisions a été prise pour impliquer la communauté nationale à l’étranger dans le développement du pays.

Un Plan national pour la prise en charge de la communauté nationale à l’étranger a été mis en place par le gouvernement, a indiqué le secrétaire général du ministère de la Solidarité, de la Famille et de la Communauté nationale à l’étranger, Bouchenak Khelladi.
Ce plan comprend cinq grands axes. Intervenant au cours des travaux de l’université d’été de la communauté nationale à l’étranger, M.Khelladi a expliqué que, «ce plan a été mis en place en raison des développements profonds et accélérés qu’a connus la communauté algérienne vivant à l’étranger et les mutations survenues au niveau mondial. Ce qui a nécessité une révision de la politique migratoire en Algérie».
Ce projet vise, selon M.Khelladi, à améliorer la situation des Algériens résidents à l’étranger et s’étalera sur la période 2009-2014.
Le premier axe du plan concerne la contribution à l’amélioration de la connaissance de la communauté nationale à l’étranger par, notamment l’élaboration de textes législatifs et réglementaires pour mieux cerner la problématique de l’émigration et la mise en place d’un organe consultatif représentatif de cette communauté. Cet organe, le Conseil de la communauté nationale à l’étranger (Ccne), contribuera à la construction de la politique migratoire, à défendre les intérêts de la communauté, comme de faciliter les démarches administratives des ressortissants à l’étranger.
Le même axe implique aussi l’amélioration du niveau de la qualité des services rendus par les conseillers sociaux et économiques accrédités auprès des représentations consulaires. L’étude du flux migratoire, la création d’un cadre de concertation intersectoriel et d’un observatoire algérien de la migration internationale, ainsi que le lancement d’études et d’enquêtes sur la situation des Algériens à l’étranger, le recensement des ressortissants nationaux et l’élaboration d’un fichier des compétences scientifiques et techniques vivant à l’étranger, figurent également parmi ces objectifs.
Le deuxième axe du plan est relatif aux activités de l’information et de la communication, visant, notamment l’instauration d’une journée nationale de la communauté algérienne vivant à l’étranger, la constitution d’un réseau de ressortissants algériens vivant à l’étranger, l’organisation d’assises de l’émigration une fois par an et, enfin, la mise en place d’un plan de communication facilitant les interactions avec le pays.
Le troisième axe concerne des actions de protection de la communauté dans les pays hôtes par l’établissement à cet effet, d’un plan stratégique, la lutte contre toutes les formes de discrimination, de racisme et de violence, la défense des intérêts matériels et moraux des ressortissants nationaux et l’organisation du retour des expulsés et des immigrés clandestins. Le quatrième axe est relatif aux actions socioéconomiques et vise l’amélioration des conditions d’accueil, la participation de la communauté nationale à l’étranger au développement du pays et stipule aussi des actions humanitaires et de solidarité des ressortissants algériens envers leur pays lors des catastrophes ou des calamités. Le dernier axe concerne des actions éducatives, cultuelles et sportives et de loisirs. Par ailleurs, M.Khelladi a rappelé qu’une convention a été signée avec Air Algérie et l’Entreprise nationale des transports maritimes pour une réduction de 50% sur le tarif des billets en faveur des ressortissants algériens de familles nombreuses.
Source El Watan Smail Dadi

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires