Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 23:17

 Nissan présente sa première voiture entièrement électrique

Nissan a présenté dimanche à Yokohama, près de Tokyo, son premier modèle de voiture entièrement électrique, la "Leaf". Le constructeur automobile japonais, partenaire du Français Renault, inaugure ainsi sa nouvelle stratégie, commercialiser des véhicules à "zéro émission" de polluants.
La "Leaf" ("feuille", en anglais) est une voiture de taille moyenne (4,44m) à cinq places, dotée de quatre portes. Sa ligne moderne et assez sportive n'a cependant rien de futuriste, et s'apparente à celle d'un véhicule à essence ou diesel de même catégorie. La commercialisation doit débuter fin 2010 au Japon, aux Etats-Unis et en Europe.
"Ce n'est pas une voiture destinée à un marché de niche. Nous ne lui avons pas donné une apparence inhabituelle. Cela devait être une véritable voiture", a expliqué le designer Shiro Nakamura lors de la présentation du véhicule à la presse, en présence du PDG de Nissan et Renault, Carlos Ghosn. La "Leaf" a été dévoilée à l'occasion de l'inauguration du nouveau siège social de Nissan, dans la ville portuaire de Yokohama, située à une trentaine de kilomètres au sud de Tokyo.
Voiture entièrement électrique, la "Leaf" n'émet aucun gaz d'échappement. Elle est équipée d'une batterie de type lithium-ion lui conférant une autonomie à pleine charge de 160km. Selon Nissan, les études montrent que cette "autonomie satisfait les besoins de plus de 70% des consommateurs dans le monde conduisant des automobiles".
La batterie peut être rechargée à domicile, sur prise secteur, ce qui prend environ huit heures. La recharge à 80% de la capacité peut aussi être effectuée en 30 minutes avec un chargeur rapide, qui sera par exemple disponible dans des stations prévues à cet effet.
Nissan précise avoir conclu une trentaine d'accords de partenariat, notamment avec des collectivités locales et entreprises privées au Japon, aux Etats-Unis et en Europe, pour le "développement d'un réseau étendu d'infrastructures de recharge". Le constructeur table également sur des "encouragements et subventions de gouvernements locaux, régionaux et nationaux".
Sur le plan de la conduite, Nissan promet un véhicule capable d'atteindre 140km/h, "hautement réactif" et "à hauteur des attentes des consommateurs par rapport à des automobiles traditionnelles à essence".
Cette voiture "constitue une véritable avancée", a souligné Carlos Ghosn. "Nous avons travaillé sans relâche pour arriver à ce jour et dévoiler une voiture conçue pour le réel et qui n'émet pas" de polluants, a-t-il dit.
Nissan n'a pas dévoilé dans l'immédiat le prix de la "Leaf". Le constructeur assure cependant qu'il devrait être voisin de celui de la Versa à moteur thermique, dont la version de base est commercialisée à l'étranger à partir de l'équivalent de 7.000 euros
Concurrent de Nissan, Mitsubishi Motors a lancé en juin sa propre voiture électrique, l'i-MiEV. Mais le constructeur japonais a reconnu que son prix -4,59 millions de yens (34.160 euros)- est trop élevé. Toyota, autre concurrent nippon de Nissan, prépare également son propre véhicule électrique.
Toyota, ainsi que Honda, commercialisent déjà des véhicules à technologie hybride (moteurs à essence et électrique) de plus en plus populaires au Japon.
Source : AP

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires