Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 04:42

Algérie - Selon Tayeb Louh, «Les retraites seront revalorisées»

Près de deux millions de retraités toucheront un rappel de quatre mois avant la fin août en cours.

La revalorisation des retraites de la polémique, comme elles sont qualifiées par les observateurs, sera désormais réglée. Le problème ne sera plus posé. Rassurant, Tayeb Louh, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale a affirmé hier, lors d’une conférence de presse animée à l’Entreprise nationale des véhicules industriels (Snvi) que près de deux millions de retraités bénéficieront d’une revalorisation de 5%. «Cette revalorisation touchera précisément 1.863.000 retraités. Un rappel de quatre mois à partir du mois de mai dernier, leur sera versé avant la fin du mois en cours. A partir du mois de septembre, leur retraite sera revalorisée de l’ordre de 5%», a précisé le ministre. Bonne nouvelle en cette veille de Ramadhan. Cumulées, les augmentations des retraités ont atteint un taux de 50%, jusqu’à l’année 2008.

En janvier 2009, le chef de l’Etat a décidé d’une revalorisation des pensions de retraites, inférieures à 11.000 dinars, de l’ordre de 10%. Oeuvrant toujours dans l’application du Programme quinquennal du président de la République, M.Louh a précisé que le but de sa visite à la Snvi entre dans «la stratégie générale de l’Etat encourageant la production nationale». A cet effet, plusieurs mesures sont prises, notamment dans le cadre de la nouvelle loi de finances complémentaire. Entre autres mesures, la durée de l’exonération de l’IRG concernant les petites entreprises sera prolongée. «Elle passe de trois à cinq ans pour les entreprises exerçant dans le cadre de l’Ansej et qui emploient au début cinq personnes», a souligné le ministre. Et de rebondir dans ce même contexte sur les problèmes que rencontrent les jeunes investisseurs avec les banques qui réclament souvent des assurances quant au remboursement de leurs dettes si l’entreprise ou l’initiateur du projet déclarent faillite.

Voulant dissiper ces craintes, le ministre rassure: «20 milliards de DA ont été affectés à cet effet à la Cnac. Actuellement, ce chiffre est revu en hausse et est multiplié par deux. Les banques sont actuellement rassurées.»

Evoquant la suppression du crédit à la consommation, notamment de véhicules, le ministre soutiendra que le pays a abusé en termes d’importations. «Le citoyen a beaucoup plus besoin d’un logement que d’un véhicule.» Secret de polichinelle. Pour permettre aux citoyens d’acquérir un véhicule, Tayeb Louh préconise «comme première étape, le perfectionnement de notre politique de montage de voitures qui nous permettra de créer des postes de travail». La Snvi a un grand rôle à jouer dans ce sens. «Elle sera soutenue par le gouvernement», enchaîne le ministre du Travail. Actuellement, la Snvi fait face à un départ massif de ses travailleurs.

D’un effectif de 16.749 fonctionnaires, elle perd 800 éléments chaque année contre 600 recrutements. Aussi, et pour faire face à ce déficit, une école nationale supérieure de technologie en partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique sera lancée. Pour sa première année, «elle recevra 200 étudiants du système LMD issus des filières mathématiques et techniques ayant des moyennes élevées dans les matières essentielles», a souligné Taki Nadia, DRH de la Snvi en marge de la visite du ministre.

Enfin, abordant le point indiciaire du médicament, il dira simplement que la liste des médicaments concernés sera élargie. «On souhaite la bienvenue à tout investisseur, mais pas aux simples importateurs», affirme M.Louh.

Source Le Soir  d'Algérie Fouad Irnatene

Le Pèlerin

Partager cet article

Published by Le Pèlerin - dans Algérie
commenter cet article

commentaires