Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 23:52

Algérie - Exploitation de l’autoroute Est-Ouest

Bouteflika veut une tarification raisonnable

Le président de la République demande de finaliser toutes les études des nouveaux projets avant leur réalisation pour éviter les réévaluations récurrentes et coûteuses.

Poursuivant les auditions des ministres, le président de la République a écouté, avant-hier, Amar Ghoul, ministre jugé le plus actif du gouvernement. Ce dernier a présenté au chef de l’Etat un bilan détaillé des réalisations de son secteur pour les cinq dernières années. M.Ghoul a exposé ensuite les propositions de son département pour les cinq prochaines années. à l’issue de cette réunion d’évaluation, le Président a émis quelques remarques et donné des directives à son ministre. M.Bouteflika est revenu, à cette occasion, sur le projet du siècle, à savoir l’autoroute Est-Ouest qui est en voie de finalisation.
Le chef de l’Etat a abordé le volet relatif à l’exploitation de cet ouvrage pharaonique. Dans cette optique, il a ordonné au ministre de mettre en place toutes les commodités nécessaires et autres mesures d’accompagnement requises afin d’assurer des prestations de qualité conformes à cette œuvre. La tarification est un chapitre sur lequel s’est penché le président de la République.

Il a demandé à ce que la tarification de l’exploitation de cet ouvrage prenne en considération le pouvoir d’achat des usagers. Le ministre Amar Ghoul n’a pas cessé de réitérer, à travers ses différentes sorties médiatiques, que la tarification sera juste symbolique. Le chef de l’Etat a demandé à son ministre de confier la gestion de cet ouvrage pour une période de moyen terme à un partenaire qualifié. «La gestion de l’autoroute devra être, pour une période de moyen terme au moins, contractée avec un partenaire qualifié, tout comme la tarification de l’exploitation de cet ouvrage devra tenir compte à la fois du pouvoir d’achat des usagers, mais aussi de la nécessité de l’amortir et de le maintenir», a déclaré Abdelaziz Bouteflika.

La réalisation du programme de développement des infrastructures des travaux publics durant les cinq dernières années, a connu une avancée très sensible sur l’ensemble des 1810 opérations inscrites.
Quelques exemples illustrent l’avancée enregistrée par le secteur de Amar Ghoul: la création de 561.000 emplois, et de 3500 nouvelles entreprises et 350 bureaux d’études. Cette même avancée s’est traduite notamment par l’entretien et le développement de plus de 67.369 kilomètres de réseau routier, et la construction de 1250 ouvrages d’art.
Ce faisant, l’état du réseau routier est aujourd’hui acceptable pour 95% des routes nationales contre 55% en 1999, 75% des chemins de wilaya contre 45% en 1999, et 71% des chemins communaux contre 40% en 1999.

En ce qui concerne le programme de ce quinquennat, le secteur des travaux publics s’engage à réaliser des opérations très importantes. Il s’agit de l’extension du réseau routier, notamment au niveau des wilayas des Hauts-Plateaux et plus de 1820 km dans les wilayas du Sud, le renforcement, la réhabilitation et le confortement de routes et d’ouvrages d’art, la réalisation de deux nouvelles rocades de contournement de la wilaya d’Alger, l’une reliant Nador (wilaya de Tipasa) à Bordj-Ménaïel (wilaya de Boumerdès) et l’autre reliant Khemis-Miliana (wilaya de Aïn Defla) à Bordj Bou Arréridj en passant par Médéa, Bouira et M’sila, la réalisation de voies rapides reliant les ports de Béjaïa et Djendjen à l’autoroute Est-Ouest, ainsi que 11 chefs-lieux de wilaya à cette même autoroute, la réalisation de la rocade des Hauts-Plateaux sur 1300 kilomètres entre les frontières Est et Ouest.
Vers la fin de l’exposé, le président a instruit le ministre de poursuivre le développement que connaît son secteur, en tenant compte de quelques directives relatives notamment à l’aspect financier des projets.

Le Président a exhorté son ministre à finaliser toutes les études des nouveaux projets avant leur réalisation, et ce, afin d’éviter les réévaluations récurrentes et coûteuses. Sur le même point, M.Bouteflika a demandé l’adoption d’une démarche graduelle prenant en considération les capacités financières du pays, fortement sollicitées dans plusieurs domaines.
«A ce stade, nous favoriserons, par exemple, la construction de rocades routières de qualité, tout en réservant dès le début, les emprises de terrain nécessaires à leur modernisation future sous la forme de voies autoroutières», a conclu le président de la République.

Source L’Expression Tahar Fattani

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires