Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 23:10

Station climatique de Chréa

Pollution et absence de programme de développement
Votre Serviteur à Chréa

Plusieurs cèdres de plus de dix mètres de hauteur, se trouvant à proximité de la placette du centre de la station climatique de Chréa, sont menacés de dépérissement. La raison : une décharge de matériaux inertes, terres, gravats, roches effritées que viennent décharger, juste en face du local qui abrite les bureaux du Parc national de Chréa, des camions au vu et au su de tous.

Un habitant nous a montré plusieurs arbres inclinés sous la poussée incessante de centaines, voire de milliers de tonnes de terre, alors que notre présence a coïncidé justement avec une opération de décharge de ces déchets inertes, provenant d’un chantier de terrassement en vue de réaliser un parc communal au niveau de Chréa. Cet habitant nous a indiqué plus bas, sous les remblais, une source définitivement ensevelie sous les débris de la décharge. Vu l’impossibilité d’avoir la version du P/APC de Chréa, nous avons contacté, pour plus de précision, un membre d’un mouvement associatif local qui nous a fait savoir que ces remblais vont permettre de gagner de l’espace pour l’extension de la placette communale de Chréa. L’aire résultant de ces opérations devra d’ici au mois d’octobre prochain, selon notre interlocuteur, abriter un espace vert où notamment seront plantés des arbres. L’espace gagné en horizontal sera consolidé par des gabions intercalés pour mieux « maîtriser la grande dénivellation que présente le relief de la commune de Chréa ». Dans ce sens, cette dernière qui culmine à 1525 m d’altitude, évolue en sens longitudinal et, de ce fait, dispose de peu de plan transversal facilement urbanisable.

Cet avis, faut-il le préciser, n’est pas pour autant partagé par des originaires de la région qui voient en cela une artificialisation trop « arrogante » qui ne sied pas à la vocation du site, réputé être une station de haute montagne pour villégiature et où le cèdre pousse spontanément. Ces derniers nous ont fait savoir qu’un cèdre peut avoir une valeur marchande inestimable sans oublier aussi, ajoutent-ils, qu’il faut plus d’un demi-siècle de croissance pour pouvoir obtenir des arbres de cette importance-là. Par ailleurs, plusieurs autres endroits de la localité de Chréa se sont transformés en de véritables réceptacles d’ordures ménagères ou autres types de déchets. Ces derniers constitués souvent d’emballages en plastique et d’objets tranchants (non biodégradables) défigurent l’aspect esthétique du site, mais aussi menacent, de par les substances chimiques qui s’en dégagent à la longue, les cèdres, symbole de cette station bioclimatique, appartenant à juste titre à l’étage hyper humide frais. Notons que le Parc national de Chréa reçoit plus de trois tonnes de déchets ménagers par semaine laissés par les visiteurs inciviques. Le tonnage de déchet serait encore plus important en considérant que beaucoup d’autres endroits, en raison du manque de moyens de collecte, ne sont pas souvent nettoyés. Contacté, M. Khechna, président de l’association Les amis de Chréa, déplore le fait que les incendies constituent un autre péril dans la région de Chréa qui, ces derniers jours, a connu plusieurs foyers.

Il ajoute, par ailleurs, que son association a saisi par écrit en 2006 le président de la République pour le lancement d’une étude globale sur le reboisement de l’Atlas blidéen, mais, pour l’instant, ironise-t-il, il faut protéger plutôt ce qui reste de la calcination. Par ailleurs, la commune de Chréa, dont le nombre d’habitants ne dépasse pas les 700 personnes, semble toujours sombrer dans le chaos. Les programmes de développement se font rares dans cette localité, pourtant classée touristique, alors que ses habitants n’arrivent toujours pas à comprendre cette léthargie, du moment où leur nombre est insignifiant. A titre d’exemple, un groupe d’habitants de Chréa rencontré sur place ont profité de notre présence pour nous répercuter leur mal vie qui dure depuis plusieurs années. Certains d’entre eux, dont l’âge avoisine les 40 ans, se disent être toujours célibataires, faute de logements. « Nous n’avons pas bénéficié d’un programme de logements depuis 20 ans ! Certains de nous vivent avec leurs familles composées d’une moyenne de 10 personnes par maison. Vu le nombre non élevé des demandes, la construction de 50 logements seulement peut résoudre cette crise », nous diront-ils, avant d’ajouter que 10 locaux professionnels attendent d’être livrés au profit des chômeurs, 2000 m2 ainsi qu’une centaine de chalets situés à la Belle crête de Chréa demeurent, à leur tour, à l’abandon depuis leur construction dans les années 1980. « On demande que ces 2000m2 accueillent des logements et autres infrastructures d’utilité publique, du moment où on met en avant l’argument du manque de foncier.

Nous voulons juste des habitations en harmonie avec le site », insisteront-ils. Nos interlocuteurs, qui semblaient nostalgiques de Chréa d’avant les années 1990, dénoncent leurs élus qui ne font rien, d’après eux, pour le développement de leur localité. « Des élus d’une ancienne assemblée de Chréa ont gaspillé 800 millions de centimes rien que pour poser du gazon au niveau de la piste de ski. Un projet illogique qui a rendu cette piste synonyme de boue à chaque tombée de neige. La période de persistance de cette dernière s’est vue notablement réduite, en raison du changement de support géologique de la piste. C’est ce qu’on appelle jeter de l’argent par les fenêtres », regretteront-il.

Source El Watan Par Mohamed Abdelli , Mohamed Benzerga

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

AlGEROISE 22/09/2009 21:13


BONSOIR

J'AI REGARDE LES PHOTOS DE CHREA ! MAIS EN ETE ............C'EST BEAU ...........
SOUVENIRS ..........
JE VOUS AI ENVOYE UNE  " RECETTE " POUR AMELIORER LE RHUME ..........
BONNE SOIREE




Le Pèlerin 28/09/2009 12:46



Bonjour Algéroise
Je l'ai lue, mise en pratique avec succès...Je vous en remercie
Bonne journée
Le Pèlerin








algeroise 21/09/2009 19:51

JE REPONDS AU " PELERIN " POUR lui EXPLIQUER QUE JE CONSERVE MES SOUVENIRS ....INUTILE QU'IL SE DERANGE POUR M'ENVOYER DES PHTOS " ACTUELLES ".EN CE QUI VOUS CONCERNE JACKY, JE VOUS TRANSFERE MON MAIL solange.vernet@laposte.net Je peux vous faire parvenir des photos prises a Chréa avec mes parents !mais j'étais bien petite !Nous vivions a Alger.A Bientôt Algéroise

Le Pèlerin 22/09/2009 10:34



Bonjour Solange
Il sera fait comme vous le désirez
Toutefois la question des cèdres de Chréa m'interpelle et je vais me renseigner auprès de quelqu'un qui est ingénieur agronome et qui d'après ce qui ma été rapporté connait bien le sujet
En attendant je vous souhaite une bonne journée
Ici c'est assez banal....Il pleut
En fait nous avons le droit aux 4 saisons dans la journée
L'idéal pour attraper une rhino
Bonne journée A+
Le Pèlerin








Jackisère 21/09/2009 14:43

Bonjour Algéroise ;c'est à moi que vous répondez ? Je vois que nous avons à peu près les mèmes souvenirs ! et oui c'était "Le Bon Temps".Comme je disais précedemment  ;je vais y retourner (contre vents et marèes)  et voilà !Bonne journèe .Bon séjour Le Pélerin!

Le Pèlerin 22/09/2009 10:43


Bon me voilà au milieu d'une discussion dont les propos ne me semblent pas étrangers...
Toutefois si je peux vous prodiguer quelques conseils je le ferai
J'aide toujours les gens que j'apprécie
Mais parfois la nature humaine est ainsi faite que l'on accepte mal les conseils d'autrui lorsque l'on s'enferme dans ses vérités
Si vous désirez d'y aller ...Sur que vous trouverez du changement
La situation sanitaire n'est pas idéale...
Un conseil, mettez la barre bien bas...Essayez de vous integrer ...Vous trouverez des gens charmants et hospitaliers
...Et après il y a tellement de belles choses en Algérie que vous n'aurez que le choix...
je vous salue Jackisère
Le Pèlerin


algeroise 21/09/2009 14:36

Oh ! NON ! MONSIEUR NE VOUS DONNEZ PAS CETTE PEINE ! JE CONSERVE " MES SOUVENIRS DE CHREA INTACTS " ILS SONT TROP BEAUX .........J'AI UNE PHOTO DE CET ENDROIT OU JE ME TROUVE ENFANT AVEC MA MERE.QUAND NOUS ETIONS ADOS ! NOUS PARTIONS EN EXCURSION EN CAR ........PENDANT LE TRAJET NOUS CHANTIONS LES AIRS A LA MODE !!!ON RIAIT ........" AH ! LA BELLE VIE " ............LES GLISSADES SUR LA NEIGE ..........LE RETOUR A LA MAISON ETAIT BEAUCOUP PLUS CALME ! NOUS ETIONS " FOURBUS " ................

Le Pèlerin 22/09/2009 10:55



Bonjour Algéroise,


Il sera fait comme vous le désirez


Toutefois la question des cèdres de Chréa m'interpelle et je vais me renseigner auprès de quelqu'un qui est ingénieur agronome et qui d'après ce qui ma été rapporté, connait bien le sujet.


J’ai connu Chréa une paire de fois en hiver....j'en garde un excellent souvenir....Sur le blog en frappant Chréa vous trouverez quelques photos prises en été...


Sur l'une d'entre elles j'y figure...Si cela vous interesse


Actuellement, ici à Cherchell nous avons le droit aux 4 saisons dans la journée; l'idéal pour attraper une rhino...!!!


Je vous remercie pour l'intérêt que vous portez à mes blogs et vous souhaite une bonne journée


Ici c'est assez banal....Il pleut


Bonne journée A+...Peut être....


Le Pèlerin








Jackisère 21/09/2009 14:24

Bonjour  ; je n'y suis pas retournèe depuis 1962 (date de notre retour d'Algèrie) mais j'espère y retourner en 2010.............j'en éprouve un vrai besoin .Retrouver ma terre natale  après tout ce temps ! Quand je consulte votre blog ;j'y suis déjà ...............Merci à vous

Le Pèlerin 28/09/2009 12:53



Bonjour Jackisère
Vous savez que vous y serez toujours bienvenu


Si vous désirez un quelconque renseignement, voire un tuyau, je reste à votre disposition
Cordialement,
Le Pèlerin








Jackisère 20/09/2009 13:38

Bonjour ; Chréa me rappelle mon enfance ..........j'avais 10 ans et nous habitions Blida !..................Il y a des mots ,des noms,des odeurs,,de la musique ........qui nous rappellent le "bon temps"  et Chréa en est un pour moi .Merci à vous de m'avoir rappelé ce souvenir  et j'espère que ces magnifiques cèdres seront sauvès ................................Bonne continuation

Le Pèlerin 21/09/2009 12:57


Bonjour Jackisère Je suis actuellement en algérie et dois me rendre à Blida et Chréa prochainement. Je vais me renseigner et vous tiendrai informé Bonne journée Le Pèlerin


algeroise 19/09/2009 20:25

Chréa ! que de beaux souvenirs ..........18 ans ! la neige ........le bonheur .......Nostalgie .........

Le Pèlerin 20/09/2009 12:50


bonjour Algéroise,
Les souvenirs.....il est dommage de ne pas en revivre certains lorsque l'on peut le faire
Et plutôt que de vivre dans la rancoeur....
je dois m'y rendre dans les jours à venir...Je vous ferai un petit compte rendu
Ici c'est l'Aïd un jour où tout le monde se retrouvent...même les ennemis d'hier....
C'est aussi une leçon....
Doit on toujours se haïr ....
Je vous souhaite une bonne journée
Chaleureusement
Le Pèlerin