Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 23:41

Marché de Mesra: Les voitures d'occasion jusqu'à 13 millions plus chères

par Plus d'un mois après la suppression du crédit véhicule, les prix des voitures d'occasion connaissent une croissance importante comparée à la période 2008-2009, qui a vu une hausse sensible des crédits véhicule accordés par les banques et où les marchés hebdomadaires de voitures d'occasion ont connu des périodes de «sommeil» relativement longues. Ce qui a influé sur les ventes qui ont diminué de 50 %, selon des revendeurs de voitures d'occasion, rencontrés, vendredi, au niveau du marché hebdomadaire de Mesra, dans la wilaya de Mostaganem. Le marché, qui s'étend sur plusieurs hectares, affiche pratiquement complet dès 8h30 du matin. Tout type de véhicule et tout âge confondu venant des wilayas limitrophes et même du centre du pays sont stationnés sous un soleil de plomb. «Les prix des véhicules utilitaires ont progressé de 10 à 13 millions de centimes. Quant aux voitures touristiques, leurs prix ont augmenté entre 5 et 11 millions de centimes tous types et âges confondus», nous dit Ali, intermédiaire dans les transactions d'achats et ventes au niveau de ce marché. «Cette hausse des prix est due notamment à la suppression du crédit véhicule», confirme notre interlocuteur. «Le rush des citoyens vers les concessionnaires fait partie du passé. Ils ne se bousculent plus chez ces derniers, faute de crédits. Et, automatiquement, ils reviennent maintenant aux véhicules d'occasion. Tu peux avoir un véhicule ‘potable' à partir de 350.000 DA, l'équivalent exigé auparavant par les concessionnaires, au titre de l'apport personnel», nous dit AEK revendeur de voitures. L'évolution de prix a touché pratiquement toutes les marques, la «Maruti», année 2005, était proposée vendredi dernier à 42 millions de centimes contre environ 36 millions il y a environ deux mois. La Renault clio (2006) toutes options a vu son prix évoluer de 76 millions environ au mois de juillet dernier à 81 voire 83 millions de centimes vendredi à Mesra. La Peugeot 307, à 102 millions contre 94 millions quelques mois auparavant.
 Une Renault Clio «symbole» est proposé, quant à elle, à 92 millions de centimes. Un acheteur a proposé à son propriétaire 87 millions de centimes. «Encore loin », répond sèchement le vendeur. L'acheteur se rabat ensuite sur une «Picanto», qu'il a pu acquérir à 70 millions de centimes.
Cette hausse des prix a touché aussi les voitures commerciales. Une «Partner» (2008) se négocie à 114 millions de centimes, soit 12 millions de plus qu'il y a 45 jours. Une Kangoo (2009) a frôlé les 110 millions.
D'autres évolutions des prix des véhicules d'occasion sont attendues pour la veille de l'Aïd El-Fitr où la demande est plus importante, affirme-t-on.
A 11h, le marché commence à se vider. Des centaines de véhicules ont été vendus vendredi. «Auparavant, on était contraint de venir au souk 4 fois par mois pour pouvoir vendre un véhicule. Depuis la suppression du crédit véhicule, on vend maintenant jusqu'à 4 véhicules par mois », termine Abdelkader, revendeur de voitures d'occasions.
Source le Quotidien d’Oran Ayache Djamel
Le Pèlerin

Partager cet article

Published by Le Pèlerin - dans Algérie
commenter cet article

commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog