Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 23:17

Abdelziz Bouteflika boude la France à cause du Maroc

Initialement prévu pour l'automne 2009, la visite d'État du président algérien Abdelaziz Bouteflika à de nouveau était reporté.

En effet, d'après une source diplomatique française, la visite du président algérien ne devrait pas avoir lieu avant le premier semestre 2010. La raison officiel de ce report, dont le nouveau président à vie, nous a habitué, serait l'absence de sujet à l'ordre du jour et le manque de confiance dans les relations bilatérale, du moins du point de vue algérien.

Ainsi donc depuis quelques mois les relations entre ces deux pays se sont brutalement dégradé. Dernier problème en date, la bavure, ou le meurtre selon certains, des moines de Tibéhirine, dont Paris accuse l'armée algérienne.

Mais officieusement, c'est bien le problème du Maroc, et en particulier, le Sahara marocain qui fait office de grain de sable entre les deux pays. L'Algérie ne digérant pas l'appui de la France au projet d'autonomie élargie que le Maroc propose pour résoudre ce conflit vieux de 34 ans, et dont la communauté internationale s'est félicité en la qualifiant de sérieuse et crédible.

Illustration de cet engagement en faveur du Maroc : le 30 avril dernier, la France avait bloqué une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU proposant l'élargissement du mandat du contingent des casques bleus au Sahara occidental (Minurso) à la surveillance des droits de l'homme au Sahara marocain. Résolution proposé par le Polisario mais bel et bien commandité par l'Algérie.

Mais la seconde raison probable à ne pas négliger, est aussi la visite d'État annoncée par des sources diplomatiques du ministère français des Affaires étrangères, du roi du Maroc SM Mohamed 6 en France, et ce, très probablement dans le courant du mois d'octobre, soit quelques semaines avant la visite prévus initialement du président Bouteflika.

Ce qui serait une raison plus que valable pour ce dernier de reporter une énième fois sa visite officielle. En effet, dans un pays comme l'Algérie ou la fierté et l'orgueil démesuré, réelle ou simulé, occupe une place de choix dans la sphère politique, le président aux 3 mandats, se doit de ne pas donner l'impression de passer en second dans l'ordre d'importance des relations franco-maghrébine.

L'Algérie ayant toujours voulu se donner l'image de leader au Maghreb, pour des raisons aussi bien de politique intérieures qu'international. C'est d'ailleurs une des raisons de l'appui de ce dernier au Polisario.
En effet, la création d'un état fantoche sous perfusion et à la solde d'Alger au sud du Maroc, lui aurais donner certes une position géostratégique de choix.

Le résultat aurait était d'encercler la monarchie, et ainsi l'étouffer politiquement et économiquement en le coupant du reste de l'Afrique, mais aussi d'avoir un accès a l'Atlantique qui lui aurait permis d'exporter de nombreuses richesses minières du sud-ouest du Sahara algérien, et inexploitable actuellement à cause des couts logistique que cela engendrerais en le faisant évacuer par le nord et la méditerranée.

En conclusion, l'on ne peut qu'être étonné de constater a quel point Alger fait une fixation sur son voisin de l'ouest, au point même de gérer son agenda présidentielle en fonction de celui du roi du Maroc.

Source Continental News

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

Belhadj 08/10/2009 00:49


Vous n'êtes pas digne d'être algérien. C'est pas la première fois que je trouve un algérien qui dit "Sahara marocain". Il parait que vous êtes court de mémoire. Vous avez peut-être oublié les
victoires de l'armée sahraouie.
Ces sahraouis-là sont toujours là et prêts à faire encore des ravages avec tes amis marocains. Vous savez pourquoi? parce que les sahraouis ne sont pas lâches comme votre espèce
 


Le Pèlerin 10/10/2009 07:23



Bonjour Belhadj
Votre propos ne m'interessent pas
Vos histoires entre Maroc et Algérie n'intéressent que peu de monde...
Je rentre d'un séjour en Algérie et ce que veut le peuple c'est la paix avec le Maroc, pouvoir se rendre chez eux par voie terrestre, dialoguer avec eux sans intermédiaires.
Je préfère être un apôtre de la paix ...
Je pense que VOUS n'êtes pas digne d'être Algérien
J'ai une admiration profonde pour les acteurs de la paix,
Vous n'en ferez jamais partie
la guerre c'esst avant tout l'apanage des lâches qui n'ont pas eu le courage de faire la paix
Si mes propos ne vous intéressent pas, sachez que la réciproque est également vraie
Vous n'avez pas le monopole de la vérité que l'on peut discerner en confrontant des cultures et non pas en considérant que l'on est détenteur de la vérité universelle
Je ne vous salue pas
Le Pèlerin