Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 06:18

Football - Pourquoi le sélectionneur est-il en danger? 20minutes.fr fait le point sur l'altercation entre Thierry Henry et Raymond Domenech...

Raymond Domenech (à gauche) et Thierry Henry, lors d'un entraînement de l'équipe de France de football, le 3 septembre 2008, à Clairefontaine

Pour la première fois, le groupe France semble se fissurer en interne. Décyptage.

Que s’est-il passé ce week-end à Clairefontaine?

Vendredi soir, à la veille de France-Roumanie, Raymond Domenech prend la parole devant ses joueurs avant un entraînement. Il critique le manque d'envie dont ils ont fait preuve pendant un entraînement. La réaction est cinglante. Selon Le Parisien/Aujourd’hui en France, le capitaine Thierry Henry aurait alors pris la parole devant l'ensemble du groupe et aurait balancé ses quatre vérités au sélectionneur tricolore: «Coach, nous aussi on a quelque chose à vous dire. Là, je parle au nom du groupe. Nous aussi, on reste sur notre faim. On s’ennuie pendant vos entraînements. Cela fait douze ans que je suis en équipe de France, jamais je n’ai été dans cette situation. On ne sait pas comment jouer, où se situer, comment s’organiser. On ne sait pas quoi faire. On n’a aucun style, aucune idée directrice, aucune identité. Ça ne va pas.» Raymond Domenech se serait alors lancé dans une longue digression tactique qui n’aurait en rien dissipé le malaise.

Raymond Domenech avait-il déjà été critiqué si vertement de l’intérieur?

Peut-être mais ça ne s’était jamais su. Habitué aux polémiques par voie de presse, Domenech a vécu des relations tendues avec de nombreux joueurs (Grégory Coupet, Ludovic Giuly, Robert Pires, etc). Mais cette fois-ci, Thierry Henry, parfois taxé d’individualisme, a bien précisé qu’il parlait au nom de tout le groupe. Ce qui est beaucoup plus grave. Surtout que Titi n’est pas n’importe qui. Meilleur buteur des Bleus (49 réalisations), l’homme aux 112 sélections est le seul rescapé de 1998. Il a connu tous les coachs depuis Aimé Jacquet. Comment a réagi le staff de l’équipe de France?

Contacté par 20minutes.fr, la Fédération française de football s’est dans un premier temps refusé à tout commentaire. «Ce qui est sûr, c’est que si on avait gagné samedi, cette affaire ne serait jamais sortie, analyse un proche de l’équipe, confirmant implicitement l’existence de cette altercation. Mais c’est sûr que cette affaire tombe au plus mauvais moment pour tout le monde car l’équipe doit jouer un nouveau match mercredi.» Dans l’après-midi de lundi, Raymond Domenech s’est exprimée sur le site de la FFF par le biais d’une vidéo comme il le fait avant chaque grand match. «L'ambiance est super», a expliqué le coach parlant d’un groupe avec une «âme» et une «envie». Une façon de désamorcer la bombe du Parisien. De même, Thierry Henry, visiblement pas à l'aise, s'est invité au 20h de TF1 pour assurer une communication de crise. «Ca a été déformé. Nous avons eu une discussion constructive. Ce sont des choses qui arrivent et qui doivent rester dans le château», a démenti le capitaine sans révéler ce qui s'était vraiment dit. Prochain grand rendez-vous: la conférence de presse commune de Domenech et Henry, mardi soir à Belgrade.

Et maintenant?

Raymond Domenech ne sera bien sûr pas viré avant France-Serbie. Ni juste après. Et ce, «quel que soit le résultat», avait d’ailleurs déjà affirmé Jean-Pierre Escalettes dimanche soir sur RTL, avant que les révélations sur les tensions internes au groupe ne soient connues. Mais, en perdant le soutien des joueurs, le sélectionneur, qui attise les rancœurs du grand public, a perdu son principal gilet pare-balles. Sans l’appui des cadres, si précieux après le désastre de l’Euro 2008, ses jours sont comptés. A moins de gagner tous ses matchs. Ce qui dépendra des.. joueurs.

Source 20minutes.fr M. Go.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires