Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 13:39
Soirée ramadhanesque à Cherchell - Le groupe Cesariums « fait un tabac » à la salle des fêtes
Le groupe de musique pop Cesariums de Cherchell, qui était resté silencieux plus de trois décennies, vient de renouer avec la scène. Le groupe s’est produit à la salle des fêtes de Cherchell à partir de 22h15 pour s’achever que vers 1h30 du matin.

Cette soirée ramadhanesque a fait plonger les jeunes et les nostalgiques dans une atmosphère de fête, qui rappelle les années de rêve et de bonheur qui ont marqué à vie une foule d’hommes et de femmes.

J’ai eu l’occasion d’assister hier à cette soirée et j’en ai été fort emballé

C’était toute la musique des années 60/70 qui était rassemblée en ce lieu

Les nostalgiques, nombreux d’ailleurs, ont retrouvé avec un immense plaisir les musiciens et chanteurs, d’une classe exceptionnelle, qui interprétaient des chansons à succès des années 1960 et 1970, sans rien avoir perdu de leurs gestes, maniant les instruments de musique et leurs voix, en dépit du poids de leur âge avancé. Mourad Bouchema, l’ex-John Lennon des Cesariums, grand-père aujourd’hui, se dévouait lors des répétitions pour redynamiser les réflexes et permettre l’interprétation musicale tout en évitant les fausses notes, en vue de demeurer dans le tempo de la chanson. Avec ses complices, Bencherifa Abderrahmane à la batterie, Djemaï Mâamar à la guitare basse, Mahi Mohamed à l’accompagnement et au chant, Merouane Mostaghanmi le soliste et joueur de flûte aux côtés de Nabil Chamayène au piano électrique, Bouchema Mourad ; le frère de l’ex- ministre et écrivain, revisite son répertoire sans cesse pour se produire samedi prochain à partir de 22h à la salle des fêtes de Cherchell. Son tour de chant s’articule autour des succès éternels des Beatles, des Rolling Stones et autres groupes de musique rock ainsi que ceux des stars mondialement connues.

Mais le plus génial dans ce groupe des Cesariums, qui renaît véritablement de ses cendres après des décennies de silence, c’est incontestablement la persévérance et la présence d’un groupe de jeunes universitaires qui assurent la relève. En effet, trois jeunes parmi les cinq qui composent le groupe sont les fils d’anciens membres de Cesariums. Bencherifa Ghalib, Djemaï Merouane et Mahi Yacine, en compagnie de leurs deux autres camarades, en l’occurrence Hamdine Fawzi et Oussama Hassoun, observent religieusement la répétition de leurs aînés. C’est un passage de témoin pour perpétuer Cesariums. Dans le répertoire des jeunes loups du groupe figurent les chansons de Dire Straits, Queen, Fleet Wood, Pink Floyd, Oasis, Eagles, Neil Young, Metalica et naturellement les Beatles. C’est donc demain à partir de 22h, soit la veille de la rentrée scolaire, que se produira le mythique groupe cherchellois Cesariums dans la salle des fêtes.

Après la musique andalouse, le châabi, voilà à nouveau la musique moderne, avec ses chansons intégralement « in english », qui s’introduit dans l’univers musical de la ville de Cherchell.

Au passage Baaziz, l’auteur de « Algérie mon Amour », chanteur né en 1963 à Cherchell, nous a fait l’honneur de sa présence malgré un emploi du temps bien chargé. Il interprétera une chanson qui fera le bonheur de tous…

Baaziz se produira à Alger le 17 septembre au Sofitel….et à l’occasion l’ensemble des membres des Cesariums y étaient cordialement invités.

C’est la consécration de la volonté des adeptes de ce style musical. Il est évident que dans le contexte actuel caractérisé par l’adversité, l’insouciance et l’inculture, ce renouveau culturel et musical fera jaser les obscurantistes. Les espaces de la liberté d’expression de ces brochettes d’artistes aux différents goûts doivent être créés pour encourager les filles et garçons à investir les lieux de lecture et de musique, en vue de cultiver les jeunes et créer un climat convivial entre les générations cherchelloises.

Pour écrire cet article, je me suis inspiré des écrits de mon ami M’Hamed d’El Watan dont je « pirate » souvent les articles talentueux qui me permettent ainsi de vivre les évènements de la wilaya de Tipasa lorsque je suis en France

Le Pèlerin

PS je ferai une deuxième édition de cet article afin d’y ajouter les photos de cette magnifique soirée

Partager cet article

Repost0

commentaires