Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 23:06
Coquin. Le Love Shop de Marssac, seul magasin érotique du Tarn, a fêté ses 2 ans d'existence.
Alex a un faible pour la lingerie et les vêtements sexy.

Il y a deux ans, le 11 septembre 2007, lorsque Julien Escudié et son épouse, Karine ont ouvert le premier supermarché du sexe à Marssac, en bordure de l'autoroute A68, les spécialistes ne leur prédisaient pas une longue carrière. Il fallait être du milieu et libertin pour réussir. Julien, pizzaïolo et sa compagne, vendeuse, ne sont toujours pas du milieu. Le Love Shop de 250 m2 vient de souffler deux bougies et résiste à la morosité ambiante. Le commerce du sexe a des hauts et des bas mais il y a toujours des valeurs sûres qui traversent les modes sans broncher. Et puis, le Love Shop revendique sa différence. Ce n'est pas un sex-shop même si on trouve beaucoup de produits communs. L'état d'esprit est différent. On achète des sex toys ou des huiles de massage comme on fait ses courses à la supérette du coin.

Sex and the city

« Au début, nous avons eu énormément de curieux qui sont devenus des clients par la suite, explique Julien. Pour certains, c'était la sortie du samedi, un peu comme si on se promenait au musée. Au moins, ça montrait aux visiteurs que le magasin était ouvert à tous. Ici, c'est grand et lumineux. On est loin de l'univers confiné des sex-shops. Et puis, ici, ce n'est pas un lieu de rencontres. » Le Love Shop n'a pas de cabines de projection. La boutique, dédiée aux plaisirs du corps, offre tout un arsenal pour les 18-70 ans : du préservatif en couleur et parfumé au gadget électronique sophistiqué à télécommande. Le godemichet classique (15 €) semble détrôné au profit des « Rabbits », ces stimulateurs qui ont crevé l'écran dans la série « Sex and the city ». Si ça passe à la télé, c'est que c'est bon. Comptez 50 € environ. Gros succès aussi pour l'œuf vibrant à télécommande pour les femmes. L'homme est aux manettes. Plaisir garanti et discret au restaurant ou au ciné. C'est tendance. Au rayon des valeurs sûres, les anneaux vibrants pour homme (10 €), les boules de Geisha (20 €), les huiles de massage (20-25 €), parfumées, aphrodisiaques, comestibles, les lubrifiants à base d'eau et la lingerie. Dentelle, vinyle, cuir et résille se vendent bien.

Le rayon sado maso, fouets, menottes, baillons et corsages cloutés a quelques adeptes. Sans plus. Il y a plus de clients, en revanche, du côté du sex and fun avec ses gadgets, ses tee-shirts, ses jeux de sociétés et ses petits culottes en bonbons à dévorer. De bonnes idées de cadeaux pour les anniversaires…

Alex: «j'aime bien la lingerie sexy...»

Alex, 31 ans, gérant d'une toute nouvelle société, est à l'aise dans le Love Shop de Marssac. Pour lui, c'est un magasin comme les autres. « Mais attention, précise-t-il, je ne suis pas client de sex-shop, c'est trop glauque. Ici, c'est différent, le cadre est sympa, aéré et lumineux. C'est bien moins cher et il y a un rayon lingerie fine et sexy très sympa aussi. Il m'arrive de temps en temps de passer avec ma compagne. On se balade et ça n'a rien de porno. Il y a des trucs soft, sexy et mignons. Tiens, comme cette nuisette, là, elle est vraiment trop belle ! C'est pas hard du tout. »

Le courant est tellement bien passé avec Julien, le gérant au cours d'une rencontre professionnelle, qu'Alex lui a installé son réseau et son site informatique !

Il fait donc partie des clients privilégiés et ne manque aucune promotion sur la lingerie, les huiles de massage et les produits de fantaisie. « Il en faut plus que ça pour étonner ceux de notre génération ! Il n'y a aucune raison de se cacher pour venir dans ce magasin, c'est ridicule. Il n'y a aucun mal à se faire plaisir ! »

Un petit pied de nez à ceux qui ont toujours voulu tout savoir sur le sexe et qui n'ont jamais osé le demander…

Le top 5 des ventes

1: les pilules stimulantes hommes et femmes (Start Up, Viacymine), des aphrodisiaques à effets rapides.

2: les vibromasseurs «Rabbit», vus à la télé.

3: les petits canards vibrants et stimulants pour femmes

4: la lingerie fine et sexy

5: la vidéo

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires