Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

30 septembre 2006 6 30 /09 /septembre /2006 23:48

 

Vallées d’Ax 

La vie en grandeur nature  

 

Blottie au fond de la vallée, au pied des monts environ­nants, Ax-les-Thermes est entourée de petits villages qui apportent leur touche à un milieu environnant déjà très plaisant. 

Ajoutons à cela la montagne propice aux joies du ski l'hiver et à la randonnée l'été et l'on comprendra l'attrait que peut avoir cette commune de la vallée. Le tourisme. C'est en quelque sorte l'atout majeur de l'économie d'Ax et de ses vallées. Un tourisme de découverte, de santé, mais également un tourisme sportif

Le thermalisme et son histoire. Dès 1260, le comte de Foix, Roger Rotfer fait le bassin des ladres pour la léproserie. À partir de 1715, plusieurs gérants se succéderont jusqu'en 1793, date à laquelle les administrateurs du département s'emparent des biens de la commune. « La compagnie générale des thermes » sera créée en 1879 et sera ensuite rachetée en 1986 par la SEMTAX. Avec plus  de 7 500 curistes par an, les thermes d'Ax se situent à la 20e place des stations thermales françaises. 

Faune préservée  

 

La montagne en été. Hormis la saison hivernale, le reste de l'an­née est consacré au tourisme autour de la montagne en été. Un tourisme qui tend à se développer en vallées d'Ax. Le territoire montagnard et les vallées envi­ronnantes sont un atout majeur d'autant plus qu'une partie de ce site bénéficie du label de la réserve nationale de la faune d'Orlu.

Ces sites de grande nature auxquels on peut ajouter le plateau de Beille et le domaine de la Chioula permettent l'observation d'une faune montagnarde préservée, mais également d'une flore très riche. Pour les plus sportifs, un important réseau de sentiers de randonnée couvre le territoire. 

 

Au domaine de la Chioula, les amateurs de VTT pourront s'adonner à leur passion sur plus de 160 km de pistes balisées

À Ax, tout est organisé pour recevoir au mieux le randonneur. En effet, le Point info montagne de l'office de tourisme reçoit les randonneurs. Pour sa part, le bureau des gui des propose des produits de découverte variés. 

Patrimoine culturel. Si le patrimoine naturel tient une place importante, le patrimoine culturel n'est pas en reste. De nombreuses églises d'architecture romane du Xlème et Xllème siècles attestent de l'importance du peuplement de la vallée à cette époque. 

À proximité, les ruines des châteaux cathares rappellent les heures sombres de la croisade des Albigeois

La télécabine. La télécabine de Bonascre permet de rapprocher davantage les touristes des pistes de ski de la station des Trois domaines. Cette télécabine, d'une capacité de 1100 passagers à l'heure, est déjà très prisée des voyageurs qui veulent s'offrir un voyage aérien dans un décor somptueux. 

Talc de Luzenac:une carrière à visiter 

À 1800 mètres d'altitude, visitez le site de la carrière de Trimouns, la plus grande ex­ploitation mondiale de talc à ciel ouvert en activité. Sur­plombant la vallée de l'Ariège, face à la chaîne des Pyrénées, un immense cirque blanc s'offre aux yeux du randonneur. Sur ces gradins géants, des hommes travaillent. Avec d'énormes machines, ils découvrent, extraient, trient et transportent le talc, la roche la plus douce et la plus tendre de la terre. 

La visite de ce gigantesque chantier en activité se déroule de la mi-mai à la mi-octobre, à des horaires fixes. Le départ des visites est organisé depuis l'entrée de la carrière, à 15 km de Luzenac (45 minutes de trajet). La visite s'effectue en car, avec un guide officiel. D'un belvédère, on découvre l'ensemble du chan­tier. La visite dure environ une heure. 

Renseignements, Tél. 0561646060. 

Information «  La Dépêche du Midi » 

Relayée par  

 

Le Pèlerin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires