Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 octobre 2006 7 22 /10 /octobre /2006 23:16

 

Pays d'Olmes - le lac de Montbel

Cette immense étendue d'eau est la véritable plage des Ariégeois

Entre Ariège et Aude, c'est Là qu'il faut se fendre pour prendre son bain de soleil au bord de l'eau

 

 

Vingt ans après sa mise en eau, Le lac de Montbel est devenu une Locomotive touristique pour l'Ariège. Il attire chaque été de nombreux vacanciers dont beaucoup d'étrangers et est particulièrement apprécié  par ceux qui  pratiquent La  voile et la planche à voile. Cette imposante retenue destinée à l'irrigation, est entourée par les villages de Léran, Montbel, Camon et Chalabre dans l'Aude voisine. Il existe un plan d'eau à niveau constant pour les activités sportives et touristiques et qui a bénéficié de divers amé­nagements : embarcadère, base nautique, buvette, club de voile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur un fond argileux, le lac, réservoir de 60 millions de m3, fonctionne en totale gravité. La retenue principale à l'aval, tout comme l'arrivée de l'aqueduc souterrain à l'amont, alimentent chacune une microcentrale électrique. Des digues de col ont été aménagées sur la commune de Léran pour retenir l'eau. L'alimentation du lac s'ef­fectue par un aqueduc souterrain captant les eaux de l'Hers sur la commune du Peyrat. Dès le départ, une partie du lac était vouée à l'aménagement touristique. Une digue a été construite, reliant les hameaux des Baylards et de Luga, et créant ainsi un plan d'eau à niveau constant entre les bois de Parregas et de la Fajane.

 

 

Mis en eau en 1984, le Lac s'étend sur 570 ha, dont 420 ha sur La seule commune de Montbel. Ses berges s'étirent sur 16 km. La retenue principale à L'aval accuse une hauteur de 40 mètres et alimente une microcentrale électrique. ne deuxième microcentrale est alimentée à l'amont, à la sortie de L'aqueduc venant du Peyrat.

 

 

C'est un Lieu de grande richesse faunistique. Sur le plan ornithologique, 195 espèces d'oiseaux ont été observées sur le Lac, ce qui lui vaut d'ailleurs d'être classé comme site d'importance régionale avec un observatoire ornithologique. Au point de vue piscicole, c'est le domaine des grands carnassiers : brochets, perches, carpes, silures et sandres, mais aussi des salmonidés, truites et saumons. La pêche en barque (moteur non thermique) est autorisée. Des concours de pêche aux carnassiers ont lieu régulièrement sur le plan d'eau, orga­nisés par la Fédération départementale de la Pêche et attirent les meilleurs pêcheurs du sud de la France.

 

 

 

 

L'accès au Lac de Montbel peut se faire à partir du village de Léran vers les digues, le club nautique et le débarcadère ou par le CD 28, vers la plage de Montbel.

 

 

 

 

 

Information de l'office de Tourisme de Tarascon

 

 

Relayée par :

 

 

 

Le Pèlerin

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires