Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

1 novembre 2006 3 01 /11 /novembre /2006 00:51

 

Fontaine de Fontestorbes 

Prés de Bélesta

 

Cette fontaine garde son mystère : l’été, elle vit en alternance 

 

Du début de l'été jusqu'au mois d'octobre, le spectacle se produit: le débit des eaux, d'ordinaire régulier, s'interrompt à intervalles réguliers

En l'espace de quelques minutes... 

 

Du début de l'été jusqu'au mois d'octobre, l'extraordinaire spectacle se produit : le débit des eaux, d'ordinaire régulier, s'interrompt à intervalles réguliers. La source, qui jaillit bruyamment des entrailles de la terre, s'arrête imperturbablement toutes les 30 mn, puis coule à nouveau durant le même laps de temps. Ce n'est qu'en 1965 qu'un ingénieur du laboratoire souterrain de Moulis, Alain Mangin, réussit à expliquer scientifiquement le phénomène. Une nappe d'eau souterraine alimente la source par un conduit à deux niveaux, formant un siphon qui libère l'eau en fonction du niveau de remplissage de cette réserve, ce système moteur se situerait entre 1km et 2,5 km de la source. 

La fontaine sort d'une grotte naturelle en forme de porche, peu profonde en apparence, au pied de la falaise calcaire du Roc du Mayne, à 1,5 km de Bélesta, sur la D 5 qui conduit à Fougax et Barrineuf. On peut garer la voiture sur le parking aménagé qui donne directement accès à la fontaine. Des blocs de pierre et une rampe le long de la digue permettent de pénétrer à pied sous le porche pendant chaque interruption de la source qui forme alors un petit lac d'eau calme et limpide. Attention, si vous n'avez pas regardé la montre pour contrôler les 30 mn d'accalmie, vous risquez de vous tremper les pieds! 

L'eau jaillit tout à coup en écume, au fond à droite de la grotte, avec un débit impressionnant. Elle met environ 10 mn pour atteindre son niveau maximum, coule encore une vingtaine de minutes avant de s'interrompre. Le cycle continue ainsi imperturbablement, livrant par intervalles réguliers un véritablement torrent d'eau très fraîche qui rejoint le lit de l'Hers, de l'autre côté de la route. Le débit de la fon­taine est tellement important (1900 litres d'eau par seconde en moyenne, 3100 en période de crue) qu'il triple le cours de cette rivière! 

D'importants travaux d'aménagement ont été effectués cette année qui permettent aux 40000 visiteurs annuels d'effectuer une visite dans de bonnes conditions. Des nouvelles investigations ont permis de mieux appréhendrer le phénomène de l'intermittence et d'expli­quer celui-ci aux visiteurs sur des supports didactiques installés près du site ainsi que l'historique de la fontaine. La création récente d'une aire de détente et d'un bar-restaurant viennent compléter agréablement l'aménagement du site.  

 

Information l’Ariègeois magazine 

Information  relayée  par 

 

Le Pèlerin  

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires