Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 novembre 2006 4 02 /11 /novembre /2006 08:19

Algérie, économie: état des lieux  

Lu dans Forum Algérie»:  

Début de citation 

Je voudrais rebondir sur l'article qui met en avant la très faible part de nos exportations hors hydrocarbure lien de l'article: http://www.algerie-dz.com/article6871.html

En gros, en dehors du gaz et du pétrole, nous exportons quasiment RIEN! et ça fait bientôt 50 ans que cela dure. Mais pourquoi s'étonner: le marché national est innondé de bien et de services produits par des entreprises étrangères. Si des produits "made in Algeria" ne sont même pas présents sur le marché national, comment envisager l'exportation? Avant de songer à exporter faudrait commencer par PRODUIRE, chez NOUS. Le secteur secondaire (les industries) algérien est complètement atrophié. En fait, notre économie est une économie d'approvisionnement! Nous avons une bourse (le pétrole) avec notre modeste bourse (40 milliards de dollards) qui est de l'ordre d'une fortune personnelle aux USA (50 milliards de dollars, Bill Gates) nous nous approvisionnons en, café, en sucre, en poulet de reproduction, en portables en ordinateurs, en automobiles etc... L'Algérie fonctionne comme une grande épicerie (c'est triste de dire ça): grâce aux hydrocarbures, elle s'approvisionne sur le marché international pour subvenir aux besoins du marché national....
Les quelques usines industrielles existantes sont des usines de montage gourmandes, elles aussi, en importation de pièces maîtresses comme les moteurs de nos camions Sonacome. C'est aussi, le cas de l'industrie agro-alimentaire: c'est vrai, on produit plein de produits laitier: houraa! Mais on imoporte l'essentiel de la matière première de l'étranger: LE LAIT!
Pour exporter, il faudrait d'abord produire des biens de consommation entièrement faits chez nous pour, tout d'abord alimenter le marché national ensuite, aller à la conquête du marché international.
Pour être encore plus clair; Les pays industrialisés ont besoin de quantités importantes de Pétrole pour faire "tourner" leurs économies. Les USA sont en tête des producteurs mondiaux de Pétrole mais ils ne sont pas exportateurs. Au contraire, ils sont importateurs car c'est vital pour leur économie.
Nous, nous somme le 6 ème exportateur mondial de pétrole. Notre industrie est si peu développée qu'on a pas besoin de pétrole! Les caisses de l'état sont pleines mais, l'économie est moribonde à l'image de toutes les économies du sud condamnées à exporter leur matières premières (quand elles en ont) et, s'achalander auprès des pays producteurs. Des épiceries! 

Fin de citation

Le gaz et le pétrole représentent des ressources non négligeables, mais ils semblerait qu’ils soient source de bien des tourments en ne permettant pas à l’Algérie de développer des activités alternatives….Ainsi la Tunisie ou le Maroc avec des moyens plus précaires ont su, avec les moyens dont ils disposent développer des activités florissantes. Il est temps que l’Algérie se ressaisisse et pense désormais à l’après pétrole.. L’Algérien ne doit plus se conduire en assisté mais en acteur dynamique au sein de sa société 

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires