Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 novembre 2006 6 25 /11 /novembre /2006 00:16

Santé Le Cholestérol est un fléau 

Le cholestérol est un fléau des temps modernes, c'est un fait avéré. Problème : nous en sommes les principales victimes et, l'âge aidant, peu d'entre nous y échapperont… Bonheur, il y a des solutions de prévention. Alors, sport ou médicament ? 

Objectif santé !
Une personne sur cinq souffre de taux de cholestérol trop important, avec plus de 2,2 grammes par litres dans le sang… Et cela ne s'arrange pas avec l'âge, la sédentarisation, le surpoids et autres calamités. Alors comment faire baisser le mauvais cholestérol ?
D’abord, en optant pour une alimentation équilibrée.
C’est-à-dire en mangeant moins de graisses animales comme le beurre, les charcuteries, la crème ou les fromages gras, au profit de graisses végétales comme les graisses de tournesol, mais également l’huile d’olive ou de colza.
Sans oublier de miser sur cinq fruits et légumes différents par jour. Les légumes fournissent des sels minéraux et des oligoéléments. Les fruits, eux, apportent des vitamines en quantité importante. 

Ensuite, en pratiquant le sport. "Toute activité physique permet de lutter contre un excès de cholestérol. Et même de faire baisser le mauvais cholestérol et les triglycérides, tout en augmentant le bon cholestérol. L’idéal est de faire, par exemple, trois heures de marche par semaine. Mais, c’est malheureusement une solution trop souvent négligée", explique Jacques Beaune, professeur de cardiologie aux Hospices civils de Lyon.
Dernier recours, les médicaments. "Ces traitements corrigent seulement les effets du trouble, et avec quelques risques d’effets secondaires. Exemple : les statines, qui sont l’une des deux grandes catégories de médicaments commercialisés avec les fibrates, entraînent parfois des douleurs musculaires aux bras ou aux jambes. Au pire, ces médicaments peuvent provoquer une rhabdomyolise. C’est à dire une maladie grave qui détruit les cellules musculaires. Mais c’est extrêmement rare", ajoute Jacques Beaune 

Hygiène et prescription

Donc pas question de céder à la panique. Jacques Beaune avance un dernier conseil : "Il ne faut pas hésiter de demander à son médecin de prescrire en priorité l’une de ces trois molécules qui ont déjà fait leurs preuves : la simvastatine, la pravastine et l’atorvastatine, réputés baisser le cholestérol de 15 à 40 %, tout en limitant les risques de mortalité liés à des accidents coronaires ou vasculaires cérébraux de 20 à 30 %. Mais, dans tous les cas, je recommande d’être toujours bien suivi et encadré par son médecin traitant. Et de ne pas négliger son alimentation et son hygiène de vie".
Pendant ce temps, les grands laboratoires continuent d’investir 15 % de leur chiffre d’affaires en recherche et développement. Ce qui représentait plus de soixante milliards de dollars pour l’ensemble de l’industrie pharmaceutique en 2003.
Mais, comme innover devient de plus en plus difficile, la tendance est à l’élargissement des champs de prescription à d’autres maladies. Le "deux en un", en somme. Ainsi, le Caduet de Pfizer additionne les effets de l’anti-cholestérol Lipitor et de l’antidépresseur Norvasc. Une tendance qui devrait se confirmer dans les années à venir. D'autre part, les rayons des supermarchés commencent à être envahis par des gammes d'aliments anti-cholestérols déclinés sous forme de yaourts, biscuits et autres plats préparés. Une mutuelle a même proposé même de rembourser un yaourt anti-cholestérol...
Bref, tout ça donne une furieuse envie de se mettre au sport ! 

Source SeniorPlanet, information relayée par : 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires