Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

28 novembre 2006 2 28 /11 /novembre /2006 19:39

 

Economie - De plus en plus d'entrepreneurs étrangers s'installent en France   

De plus en plus d'entrepreneurs étrangers s'installent dans l'Hexagone. 120 000 cadres, 7 200 chercheurs et 256 000 étudiants étrangers se sont laissé tenter par les opportunités professionnelles et l'art de vivre à la française.  

En début d'année, le président de la République appelait les Français à en finir avec « le travers qui consiste à ne voir que le négatif ». Parce qu'il y a aussi du positif. Il fait même bon habiter en France. Les 75 000 Britanniques, 26 000 Américains, 78 000 Allemands ou encore 28 000 Chinois installés sur notre territoire l'ont bien compris. « Les Anglais, qui sont très nombreux à vouloir s'expatrier, choisissent la France comme première destination. C'est excellent pour la revitalisation des campagnes et les artisans, car ils ont la manie de refaire les maisons ! », se réjouit Philippe Favre, le président de l'Agence française pour les investissements internationaux (Afii), cet organisme chargé de promouvoir les atouts de l'Hexagone aux quatre coins du monde.
Aujourd'hui, 120 000 cadres et 7 200 chercheurs sont installés en France ; 256 000 jeunes étrangers y étudient. Les entreprises semblent y trouver leur compte. L'image très forte d'un pays dominé par le tourisme et l'industrie du luxe n'occulte plus une autre réalité industrielle et un environnement de haute technologie. Preuve de l'attractivité de la France : elle est le 4e pays d'accueil des investissements directs étrangers. Opérations financières comprises, ce sont 64 milliards de dollars qui y ont été investis en 2005, selon les chiffres de la Cnuced. Dernièrement, l'américain Modern Engineering annonçait son intention d'implanter un centre d'excellence à Saint-Étienne, l'allemand Lidl de créer un nouvel entrepôt à Crégy-lès-Meaux, le sud-africain Dimension Data d'ouvrir une nouvelle agence à La Défense, l'irlandais Ryanair d'installer une plate-forme à Marseille... « Grâce aux Anglais, Périgueux dispose d'un accueil anglophone au centre des impôts », note Philippe Favre. 
 

Paris en tête des grandes villes européennes  

Quant à la capitale, elle attire toujours autant. L'an dernier, 200 entreprises étrangères - dont 35 % d'américaines - s'y sont implantées. Pour la première fois, Paris est passée en tête des grandes villes européennes devant Londres et Barcelone, selon l'association Paris-Île-de-France capitale économique. 
Alors bien sûr, la France a aussi ses défauts. Dans le dernier baromètre de l'American Chamber of Commerce in France, les investisseurs citaient dans l'ordre « le coût de la main-d'oeuvre, le poids de la fiscalité sur les entreprises, le coût et les procédures de licenciement ». Sans oublier la difficulté à réformer.
« Reste que l'Europe, avec ses 450 millions de consommateurs est le plus grand marché du monde. Investisseurs et entrepreneurs étrangers l'ont bien compris », se plaisent à rappeler les défenseurs de notre territoire. Et qu'en France - au centre de ce marché -, on peut se targuer d'une main-d'oeuvre qualifiée, d'une excellence technologique, d'une recherche de qualité, d'infrastructures organisées... Quant à l'art de vivre à la française, il ne laisse pas insensible. Et Philippe Favre de conclure : « S'il y avait une médaille de l'attractivité, il faudrait la remettre à Jean-Pierre Jeunet et Audrey Tautou qui ont suscité un engouement extraordinaire pour la France auprès de nouvelles générations d'étrangers »...

Source Le figaro, information relayée par :

Le Pèlerin 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires