Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 10:37

Information - Sommet sino-africain sans précédent à Pékin

 

La Chine a promis samedi de participer au développement de l'Afrique, en doublant son aide financière et en épongeant partiellement la dette, au premier jour du sommet sino-africain de Pékin.

 

En ouvrant la plus grande réunion diplomatique jamais organisée par la Chine, qui rassemble plus de 40 chefs d'Etat et de gouvernement africains, le président Hu Jintao a annoncé un catalogue de mesures pour une coopération "gagnant-gagnant".

 

Hu Jintao s'est notamment engagé à multiplier par deux l'aide financière accordée à l'Afrique sur les trois prochaines années et à débloquer une série de prêts à taux préférentiels d'un montant de 3 milliards de dollars.

 

La Chine, quatrième économie mondiale mais aussi "le plus grand pays en développement" selon M. Hu, a également promis d'annuler la dette des pays les plus pauvres à travers la mise en place de prêts gouvernementaux à taux zéro, d'ouvrir davantage son marché aux pays africains, de faciliter les investissements chinois en Afrique, ou encore de créer des zones de coopération économique et commerciale sur le continent noir.

 

«La Chine sera toujours le bon ami, le bon partenaire, et le bon frère de l'Afrique», a lancé le président chinois dans son discours de bienvenue au Palais du peuple à Pékin, répondant indirectement à certaines critiques occidentales accusant le régime communiste de participer au ré endettement de pays pauvres. "Notre rencontre d'aujourd'hui entrera dans l'Histoire", a-t-il dit, estimant que, "sans paix entre la Chine et l'Afrique, il n'y aura pas de paix dans le monde".

 

Avant son discours, le numéro un chinois avait déroulé le tapis rouge pour accueillir un par un, pendant plus de trente minutes, les représentants des 48 pays invités avec lesquels il a posé pour les photographes et les caméras de la télévision chinoise qui retransmettaient en direct la cérémonie dans tout le pays. Ce sommet de Pékin, qui s'achèvera dimanche, est la troisième édition du Forum sur la Coopération Chine-Afrique (FCCA) depuis 2000 et sans aucun doute la plus importante, tant par le nombre de hauts dirigeants présents que par la résonance médiatique que la Chine lui donne.

 

Placée sous le thème "Amitié, paix, coopération et développement", la réunion a pour but de renforcer les liens politiques et économiques entre le géant asiatique et le continent noir, formidable pourvoyeur d'énergie.

 

L'ouverture de cette grand-messe, qui compte des personnages controversés en Occident comme les présidents du Soudan et du Zimbabwe, Omar el-Béchir et Robert Mugabe, a été précédée la veille d'une conférence ministérielle durant laquelle des projets commerciaux ont été discutés mais dont rien n'a filtré. Vendredi, Omar el-Béchir a publiquement remercié la Chine de lui avoir apporté son soutien en ne votant pas la résolution de l'ONU décidant l'envoi de Casques bleus dans la région du Darfour où 200.000 personnes ont péri depuis début 2003. "La Chine n'a pas d'ambition politique (...) la Chine ne s'ingère pas dans les affaires internationales", s'est félicité M. Béchir. Une opinion partagée et déjà exprimée dans le passé par de nombreux leaders africains.

 

Pour la première journée du sommet, un banquet et une soirée de gala étaient prévus. Dimanche, plusieurs accords devraient être signés et une déclaration publiée, selon le programme officiel.

 

Information Seniorplanet, information relayée par

 

Le Pèlerin

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires