Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 novembre 2006 4 23 /11 /novembre /2006 00:13

 

Santé - Prévention du Diabète

 

 

 

 

 

 

 

 

Des études pour la prévention du diabète

En passe de devenir épidémique, le diabète de la maturité concerne aujourd’hui près de deux millions de Français. Prise de poids, sédentarité et malbouffe sont les principales causes de l’augmentation considérable et attendue du nombre de diabétiques dans les années à venir. Une épidémie qui a conduit des responsables politiques à proposer un plan de prévention par le biais du Programme national nutrition santé (PNNS).

Pourtant, plusieurs travaux de recherche ont indiqué des pistes validées de prévention par le biais de changements de comportements alimentaires et d’hygiène de vie. Deux études franco-belges récentes, la "Finnish Diabetes Prevention Study (FDPS)" et la "Diabetes Prevention Program (DPP)", ont montré qu’une baisse de la consommation des graisses et une activité physique régulière pouvaient réduire de moitié le risque de développer un diabète.

Une étude californienne plus récente a encore démontré que, chez les personnes à risque, la consommation régulière de café réduit de près de 60 % le risque de développer un diabète. Enfin, le thé n’est pas de reste car une étude japonaise, portant sur 17 413 hommes et femmes, a montré récemment que le thé vert réduit lui aussi d’un tiers le risque de développer un diabète de la maturité.

Alors quelles sont les mesures à prendre pour prévenir le diabète ?

 

 

Comment se manisfeste le diabète ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans sa forme la plus classique, le diabète se manifeste par une triade bien connue :
- Polydipsie : c'est le besoin de boire beaucoup d'eau (ou d'autres boissons rafraîchissantes) de façon très fréquente. La polydipsie répond à une sensation de soif permanente du diabétique.

- Polyphagie : c'est le besoin de manger fréquemment et en quantité importante. Dans le cas du diabète insulinodépendant, la polyphagie s'accompagne paradoxalement d'un amaigrissement du sujet.

- Polyurie : c'est l'action d'uriner très fréquemment. Cette polyurie, conséquence logique de la polydipsie est due aussi à la forte concentration du sucre dans le sang que l'organisme tente d'éliminer.

Par ailleurs, d'autres signes peuvent accompagner le diabète :
- La dyspnée : une fatigue à l'effort qui se manifeste par un essoufflement et une tachycardie à la moindre activité physique comme monter des escaliers, marcher rapidement...
- Troubles de l'érection chez l'homme
Une tendance à développer des furoncles et des abcès de façon fréquente. Devant une furonculose ou des abcès récidivants inexpliqués il est souvent demandé une glycémie à jeun.
- Des infections urinaires fréquentes.

Rarement, le diabète peut se révéler par un épisode de décompensation comme l'acidocétose diabétique qui est une complication aigue immédiatement prise en charge dans un service d'urgence car le patient pourrait sombrer dans le coma et en décéder.

Le diabète peut aussi évoluer de façon silencieuse (surtout le diabète de type 2) et ne se manifester par aucun signe apparent : cette situation est d'autant plus grave que non traité, le diabète chronique va détériorer progressivement un grand nombre d'organes (œil, rein, artères, nerfs...) jusqu'à occasionner un accident aigu (accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde...) ou une complication irréversible (insuffisance rénale chronique, perte de la vue...). D'où l'importance du dépistage systématique du diabète chez les sujets à risque.

Comment faire le diagnostic du diabète ?

Le diagnostic du diabète se fait par la mesure de la glycémie c'est-à-dire la concentration de glucose, sucre présent dans le sang. Cette mesure se fait chez un sujet à jeûn depuis au moins 12 heures.

 

 

Source  Medisite, information relayée par

 

 

Le Pèlerin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires