Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

8 décembre 2006 5 08 /12 /décembre /2006 00:30

Algérie - Nouvelle mise en garde du département d’Etat aux ressortissants américains

 

 

 

Moi, j’en reviens, je n’ai pas été ennuyé,  bien au contraire….mais je suis bien obligé de citer cette dépêche dun Quotidien algérien:

 

 

 

L’insécurité persiste dans plusieurs régions d’Algérie.

Dans plusieurs régions d’Algérie, l’insécurité continue à susciter de vives inquiétudes pour le département d’Etat américain, qui a recommandé à ses ressortissants d’évaluer minutieusement les risques en cas de voyage en Algérie. Dans une nouvelle note de voyage publiée la semaine dernière, et qui remplace celle diffusée le 31 août dernier, Washington évoque les incidents sécuritaires survenus en Algérie ces derniers mois.

Le département d’Etat américain exhorte ses citoyens à considérer pleinement les risques quant à leur sécurité personnelle en cas de voyage en Algérie. Bien que les forces de sécurité algériennes réussissent à contrecarrer les intrusions des groupes armés dans la capitale ainsi que dans la majorité des centres urbains, trois attentats ont eu lieu dans la banlieue d’Alger en octobre dernier, fait observer le ministère américain.

Le département de Mme Condoleeza Rice fait référence aux attentats à la voiture piégée perpétrés le 29 octobre dernier contre les sièges des sûretés urbaines à Dergana et Réghaïa, qui ont fait 3 morts et 24 blessés selon un bilan officiel.

En outre, la note indique que les attaques sporadiques, les attentats à la bombe, les faux barrages, les embuscades, les enlèvements et les assassinats se poursuivent en Algérie, principalement dans les régions isolées. Le texte conseille donc vivement aux ressortissants américains présents en Algérie d’éviter de voyager entre les villes, comme il leur recommande de recourir à des escortes professionnelles ou à des guides agréés pour mettre en place des arrangements sécuritaires en cas de déplacement vers les régions montagneuses du nord du pays ainsi que les régions du Sud proches de Tamanrasset.

En tout état de cause, souligne le document, les autorités algériennes soumettent le personnel de l’ambassade des Etats-Unis à Alger à l’obtention d’une autorisation et d’une escorte armée pour les déplacements hors wilaya ainsi que vers la Casbah.

Par contre, il existe une totale liberté de mouvement pour les étrangers dans le centre de la capitale, ajoute la note. Celle-ci rappelle aux éventuels visiteurs américains de s’assurer à l’avance des mesures de sécurité, notamment en choisissant des sites de séjour reconnus pour être sécurisés.

Les recommandations sont destinées, selon le département d’Etat, à offrir le maximum de renseignements aux citoyens américains, mais ne visent point à les décourager de se rendre en Algérie. Cette mise en garde intervient un mois après celle diffusée par le ministère britannique des Affaires étrangères et du Commonwealth, qui a jugé que la situation sécuritaire en Algérie «s’est détériorée» depuis les attentats de Réghaïa et Dergana.

Dans sa dernière note, le département de Mme Margaret Beckett estimait, en effet, que l’Algérie continue de constituer un risque pour les étrangers et avait, partant, alerté les ressortissants britanniques des menaces qui pèsent sur leur sécurité, notamment depuis la reprise des attentats à la bombe et au véhicule piégé.

Contrairement à Washington, Londres dissuade les touristes britanniques de se rendre dans les villes du nord du pays et recommande une extrême vigilance à ceux qui seraient obligés de s’y rendre, notamment dans le cadre de voyages d’affaires.

Source : Le jeune indépendant Alger, 5 décembre 2006, information relayée par

Le Pèlerin

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires