Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 décembre 2006 3 13 /12 /décembre /2006 00:18

L'A380 fête sa certification, dernière étape avant sa première livraison

L'A380 va officiellement recevoir mardi son certificat de navigabilité lors d'une cérémonie à Toulouse, permettant ainsi à Airbus de redorer son image à l'issue d'une année noire et de lui donner les moyens d'assurer la première livraison du très gros porteur en octobre 2007. 

Dans le hall d'assemblage du site Clément Ader, quelque 250 personnes sont attendues pour assister au pied de l'avion à la signature de ce fameux sésame entre le constructeur européen et les autorités européennes et américaines de certification, validant la conception et le fonctionnement de l'A380 pour être exploité commercialement. 

Employés d'Airbus, représentants des clients et journalistes sont également conviés à cet événement, auquel participera probablement le co-président exécutif de la maison-mère EADS et président d'Airbus, Louis Gallois. La délivrance de ce "permis de voler avec des passagers", comme le qualifie Bernard Keller, le maire de Blagnac où se trouve le siège d'Airbus, "montre que cet avion est bien né, bien conçu, qu'il a démarré sa campagne d'essai en vol comme prévu". 

Pendant 19 mois, 80 pilotes ont réalisé sur cinq A380 plus de 800 vols et 2.600 heures de vol dans plusieurs pays du monde, où ils ont attiré dans chaque aéroport un large public et passé avec succès les tests. 

Le 30 novembre, le programme d'essais techniques de l'avion géant (555 passagers version standard, 840 version charter) s'est achevé par un tour du monde via les pôles, permettant d'apporter d'autres modifications et de confirmer que c'était "une machine confortable et silencieuse", selon le pilote d'essai Airbus Hugues van der Stichel. 

Cette réussite aux quatre coins du monde a ainsi permis à Airbus de retrouver une certaine notoriété après les déboires successifs de 2006 parmi lesquels le retard de deux ans de l'A380, dont aucun commande n'a été enregistrée cette année. 

Ces problèmes d'industrialisation ont engendré des difficultés financières pour le groupe également confronté au lancement tardif de l'A350 et aux nombreux changements à la tête d'EADS et d'Airbus. 

Après cette année noire, l'avionneur européen veut se donner toutes les chances pour traduire concrètement son droit à l'exploitation commerciale de l'A380 en assurant comme prévu sa première livraison à Singapore Airlines en octobre prochain. 

"La certification est une étape importante, la prochaine, la plus importante, c'est celle d'octobre 2007. Il faudra continuer à travailler dessus plus que jamais pour ne pas rater ça", a indiqué à l'AFP Françoise Vallin, déléguée syndicale CGC, qualifiant d'ores et déjà la réception de mardi de "grand succès". 

"Les équipes sont mobilisées", a renchéri le délégué du syndicat majoritaire FO, Julien Talavan, se réjouissant que "tout le monde (aille) dans le même sens" après les turbulences occasionnées à la tête du groupe. 

Syndicats et direction restent donc confiants sur le maintien des délais malgré la mise en place du plan de restructuration Power 8, se concentrant principalement sur la production en série afin d'honorer dans les temps les 149 commandes fermes et concrétiser les 17 intentions d'achat pour maintenir la concurrence avec Boeing. 

Source Yahoo Finance, information relayée par: 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires