Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 décembre 2006 1 18 /12 /décembre /2006 00:16

Dossier Hyper Tension– Causes, Diagnostic, Comment se soigner, L’ennemi, le sel et les 10 commandements pour lutter 

1 l’Hypertension en bref 

1.1 De quoi s'agit-il ?

L'hypertension artérielle est l'augmentation de la pression du sang dans les artères.
Cette pression est nécessaire pour que le sang irrigue les organes. Plus la pression artérielle est élevée plus le risque de développer une maladie cardiovasculaire augmente. Elle favorise le dépôt de cholestérol dans l'artère : l'athérosclérose. Les autres facteurs de risque sont : le tabac, l'excès de cholestérol, le diabète. L'hypertension commence quand la pression artérielle est supérieure à 140/90 millimètres de mercure. Le premier chiffre est la pression artérielle au moment où le cœur expulse le sang vers les organes, le deuxième chiffre est la pression artérielle au moment où le cœur se remplit. En général quand vous avez une pression artérielle égale à 140/90 millimètres de mercure. 

1.2 Quelles en sont les causes ?

Dans la grande majorité des cas, il n'y a pas de cause : c'est l'hypertension artérielle essentielle.
L'hypertension peut être secondaire à un syndrome d'apnée du sommeil. Certains médicaments peuvent provoquer ou aggraver une hypertension artérielle : pilule contraceptive, corticoïdes, anti-inflammatoires, consommation importante de réglisse.

1.3 Comment la reconnaître ?

L'hypertension artérielle ne provoque aucun symptôme, sauf si elle se traduit par une complication. Elle est donc le plus souvent diagnostiquée par un médecin qui prend la "tension artérielle" à quelqu'un qui ne se plaint de rien. L'hypertension artérielle peut provoquer des maux de tête, des bourdonnements d'oreille ou des sensations de mouches volant devant les yeux. Ces signes ne sont cependant pas caractéristiques de l'hypertension artérielle et peuvent se rencontrer dans de nombreuses autres maladies. 

1.4 Le diagnostic

Une seule mesure ne suffit pas à porter le diagnostic : la pression artérielle est variable. Elle doit donc être mesurée dans des conditions standardisées : en position assise ou couchée, le bras nu, et au repos depuis au moins 5 mn.
Pour parler d'hypertension il faut retrouver une pression artérielle élevée à au moins 3 consultations.

1.5 Différentes méthodes de diagnostic

Le holter tensionnel consiste à poser un brassard relié à un appareil porté à la ceinture. Le brassard se gonfle toutes les 20 mn, et l'appareil enregistre les mesures. Le sujet garde l'appareil 24 heures. L'auto-mesure : le patient met en place lui-même le brassard. Le sujet doit être seul, au repos depuis 5 minutes et prendre la pression artérielle 3 fois à une mn d'intervalle. Les valeurs de la pression artérielle mesurées par holter ou auto-mesure sont plus basses que celles mesurées en consultation. 

2 L'hypertension en pratique 

2.1 Diagnostic, conseils et adresses pour vous soigner…

L'hypertension artérielle est la toute première cause de prescription de médicaments.
Elle touche environ 7 millions de personnes en France. Sa fréquence augmente avec l'âge et la moitié des hypertendus ont plus de 65 ans.Il est important de se faire mesurer sa pression artérielle régulièrement car pendant longtemps, l'hypertension ne provoque souvent aucun symptôme d'alerte.
Néanmoins, pendant cette période, son impact sur l'organisme existe et plusieurs organes (reins, cœur, vaisseaux...) peuvent être touchés alors même que le patient n'en a pas conscience.
Des symptômes peu spécifiques comme des maux de tête, des bourdonnements d'oreilles ou encore des sensations de « mouches volantes », sont parfois attribués à l'hypertension artérielle, mais en réalité ils n'ont pas ou peu de valeur pour estimer la gravité de celle-ci.

2.2 Les Risques

Il faut avoir présent à l'esprit que l'hypertension multiplie par 3 le risque de maladies cardiaques et d'artérite, par 5 celui d'infarctus du myocarde et par 8 le risque d'accidents vasculaires cérébraux (AVC).

On dénombre chaque année environ 150 000 AVC. Malheureusement, la moitié des patients en décède dans l'année qui suit ! Même en dehors de cette grave complication, l'hypertension non ou mal soignée diminue avec le temps les fonctions intellectuelles
.Dans 95% des cas on en ignore l'origine, mais dans 5% l'hypertension est parfois curable. Il existe des formes familiales : si c'est le cas, faites mesurer très régulièrement votre tension car une hypertension risque de survenir plus précocement.

2.3 Quel traitement peut-on vous proposer ?

Quelques règles d'hygiène de vie peuvent aider à normaliser la pression artérielle : arrêt du tabac, de l'alcool, régime moins salé, perte de poids, exercice physique. Elles sont souvent complétées par un traitement par médicaments. De très nombreux médicaments anti-hypertenseurs sont actuellement très efficaces et la prescription par le médecin doit être adaptée à chaque cas. Il est fréquent que la pression artérielle ne soit normalisée que par l'association de deux, ou trois voire quatre anti-hypertenseurs. Le traitement de l'hypertension est un traitement à vie.Le traitement d'une cause de l'hypertension artérielle est nécessaire lorsqu'elle existe mais ne suffit pas toujours à normaliser la pression artérielle. 

a) Le sel, ennemi numéro 1

- Lorsque l'on est hypertendu, le sel peut devenir un ennemi… Le point.

Tempête dans la salière ! Le combat est engagé. ...D’un côté, les producteurs, représentés par les groupes Salins et Solvay. De l’autre côté… Nous, les fines bouches, et notre santé mise à mal par certain excès, de sel notamment.
L’arbitre a endossé le maillot de la Science, avec plus de quarante médecins et chercheurs de toute origine qui ont travaillé à l’instigation du ministère de la Santé. L’objectif est d’atteindre un consensus de réduction de notre consommation de sel.
Résultat : en février 2002, Bernard Kouchner reprenait les recommandations de l’AFSSA et annonçait un plan de réduction : moins 20 % sur 5 ans ! Facile à dire…

b)- Salez moins !
Lors de ce colloque on a vu les conséquences néfastes d'un apport excessif en sel : hypertension, maladies cardio-vasculaires, ostéoporose...
Nos besoins physiologiques quotidiens sont estimés à 2 g de sel ; or, nous en consommons en moyenne 10 g par jour en France. L’Organisation Mondiale de la Santé recommande 6 g par jour.

c) Pourquoi tant de sel

Le sel est largement utilisé par notre industrie agroalimentaire. Il souligne les goûts sucrés, nous assoiffe au restaurant… et génère une accoutumance, excellent pour les ventes.
150 g de notre baguette équivaut à un apport de 2,5 à 2,7 g de sel, et 100 g de soupe à un apport de 8 à 11 g... Nos 40 chercheurs ont eu du mal à se montrer unanimes.
Retenons la conclusion du Pr. Logan, de Toronto : "La sensibilité au sel est souvent une anomalie acquise qui peut-être modifiée."
d)  Sel et conséquences

La science est unanime sur l’impact du sel sur l’hypertension. Notamment sur les personnes âgées, à surcharge pondérale, et celles qui sont sujettes à une tension forte, héréditaire souvent.
Des études montrent qu’une réduction du sel permet de diminuer la tension.
Autre conséquence admise, l’hypertrophie du ventricule gauche.

e) Quid des mesures gouvernementales ?

Remarquée, la Belgique qui a réduit la quantité maximale de sel dans le pain par décret royal. Conclusions positives : diminution de la mortalité par accident vasculaire et par cancer de l’estomac.
En Finlande, priorité à la transparence dès 1990, avec des normes d’étiquetage draconiennes… On trouve donc sur les produits des mentions du type "Forte teneur en sel".
Résultats probant : en 1970, la consommation de sel était là-bas de 14 g par jour ; elle est aujourd’hui de moins de 10 g par jour.

f)  Information et éducation
Un bon point pour la Grande-Bretagne. Le Comittee Aspect of Food and Nutrition Policy indique que 4 g par jour de sodium suffisent, d’où la recommandation du gouvernement de ramener la consommation de 9 à 6 g par jour.
Aux Etats-Unis, information et éducation. Des textes sont imposés sur les emballages, et voici plus de trente ans qu’une campagne perdure sur le thème "Réduisez le sel". Elle a évolué en préconisant une alimentation équilibrée. 

g) Et en France, comment cela se passe ?

On y va un peu à la cuillère à sel, petitement. L’AFSSA a lâché qu’une diminution trop brutale de sel "pouvait" avoir des conséquences... Mais elle a recommandé de baisser la consommation de sel de 5 points.
En vrac : Promotion de la variété des pains en boulangerie, puis incitations, communications, recommandations… Mais actions, peu.
Côté étiquetage, à venir, une mention "la teneur en sel a été étudiée, il n'est pas besoin de resaler"…Que de douceur pour un problème si salé !

h) Côté professionnels, les réactions varient
Thierry Geslain, porte-parole de l'Association des industries agroalimentaires, confirme l'engagement de la profession à respecter les recommandations, mais souligne que cela pourra varier d'un produit à l'autre.
L'ANIA souligne le rôle du sel dans la qualité des aliments (conservation…) .
La profession souhaite une action globale d'information, impliquant à la fois l'Etat et les consommateurs.

Un mot d'ordre : variez ! 

3 Les Dix Commandements pour luter contre l’excès de Tension artérielle 

1. Lutter contre le surpoids

Si votre index de masse corporelle dépasse 27... ne vous faites pas d'illusion, votre médecin prononcera un jour ou l'autre les deux mots fatals : régime amaigrissant !
En effet, chez les sujets ayant une hypertension artérielle et une surcharge pondérale, la perte de quelques kilo peut améliorer les chiffres tensionnels, et permettre d'alléger l'ordonnance d'un ou deux anti-hypertenseurs.
Sans parler des effets bénéfiques de la réduction de votre masse graisseuse sur la survenue d'un diabète ou d'une hypercholestérolémie, autres facteurs de risque cardio-vasculaires…

2. Deux verres de vin par jour

C'est le maximum autorisé au sujet hypertendu. Entendons-nous bien : cette quantité exclut la consommation d'apéritif, de digestif, ou de tout autre alcool !En effet, une consommation excessive d'alcool favorise l'hypertension artérielle et l'échappement du patient au traitement. À l'inverse, le vin consommé en petite quantité pourrait avoir un rôle bénéfique sur la pression artérielle.

3. Six grammes de sel par jour, pas plus

…et des aliments riches en potassium. Consultez notre article Potassium, sel et HTA : le bon, la brute et le truand, pour en savoir plus. 

4. Pas de réglisse

Le réglisse sous toutes ses formes favorise une augmentation de la pression artérielle. Il vaut donc mieux l'éviter...  

5. Diminuer les apports de graisses saturées

Les graisses saturées (beurre, produits laitiers entiers, charcuteries et viandes grasses, pâtisseries et viennoiseries, etc.) favorisent l'augmentation du mauvais cholestérol, mais pourraient également faire grimper les chiffres tensionnels…

6. Modérez votre consommation de café

Le café peut présenter un effet hypertenseur immédiat après son absorption. Cependant, l'organisme s'habitue à cet effet et apprend à ne pas augmenter sa pression artérielle s'il est exposé à la caféine. Aussi, ne vous privez pas de votre café matinal mais, si votre pression artérielle est difficilement équilibrée sous traitement, évitez l'expresso d'après repas.

7. Manger davantage de fruits et légumes

Grand enseignement à retenir et à ne jamais oublier : fruits et légumes sont riches en potassium et folates, et souvent pauvres en sodium. Adoptez-les !

8. Cuisiner à l'huile d'olive

Base du "régime méditerranéen", l'huile d'olive possède des vertus à présent bien établies. L'une d'entre elles serait de favoriser l'abaissement des chiffres tensionnels chez le sujet hypertendu.

9. Calcium, magnésium

Rien n'est prouvé. Une carence en calcium ou en magnésium favoriserait l'augmentation des chiffres tensionnels, mais les études actuelles sont insuffisantes pour recommander une alimentation plus riche en ces deux nutriments.

10. Faites de l'exercice physique

Entre deux repas, bougez, courez, ayez une activité physique, n'importe laquelle ! Dans l'idéal, trois séances hebdomadaires, de trente minutes chacune, d'un effort modéré mais constant (marche rapide, vélo sur terrain plat, natation, etc.) favoriseront la diminution de vos chiffres tensionnels

Source Planetsanté, information relayée par

Le Pèlerin

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires