Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 décembre 2006 6 23 /12 /décembre /2006 00:24

Aude - Sur la route des châteaux cathares

Dans le département de l'Aude (11), quelques châteaux médiévaux rivés à des éperons rocheux, étaient, jusqu'au XIVème siècle, les derniers refuges de la religion cathare. Un petit rappel historique avant le départ

Etiquette touristique du département de l'Aude, le catharisme correspond à une réalité historique assez méconnue.
Nous sommes au Xème siècle et la société est alors régie par l'autorité spirituelle de l'Eglise et l'autorité politique des seigneurs. Le malaise du peuple face à un pouvoir tout-puissant s'accentue, jusqu'à ce que l'évêque d'Albi prenne l'initiative d'une réunion en 1165 où s'opposent les catholiques "purs et durs" et les réformateurs, appelés cathares (du mot grec catharsis qui signifie "pur").
Victimes d'une croisade sans merci, les cathares trouvent refuge dans les "citadelles du vertige", initialement destinées à protéger la frontière avec l'Aragon jusqu'au traité des Pyrénées (milieu du XVIIème siècle) qui établit les frontières actuelles avec l'Espagne. Le catharisme est définitivement éradiqué au milieu du XIVème siècle. 

Majestueuse cité de Carcassonne 

Trois kilomètres de doubles remparts flanqués de 52 tours... Depuis l'autoroute A 61, on croirait un mirage tant les vestiges de la plus grande cité médiévale d'Europe se portent bien.

Plantée sur la vallée de l'Aude, Carcassonne n'est pas peu fière de son rôle historique de place forte. Elle a vu défiler Romains, Gaulois, Wisigoths et Sarrasins, avant de devenir un fief de la résistance cathare, qui tomba finalement aux mains de croisés en 1209.

Aujourd'hui, la vieille ville, habitée par environ 150 personnes, est essentiellement dévolue au tourisme. Il faut dire que ses vieilles façades médiévales, ses bâtisses du bas Empire et ses ruelles pavées, même encombrées de restaurants, d'hôtels et de musées plus ou moins sérieux, offrent un dépaysement exceptionnel qui replonge le visiteur dans les grands films de capes et d'épée. Justement ! La porte de Narbonne sert souvent de décor de film et l'équipe de Walt Disney est venue, à plusieurs reprises, y chercher l'inspiration pour la Belle au Bois dormant. 

Les Corbières et Villerouge-Terménès 

Cap au Sud-Est. A l'approche du massif des Corbières, le paysage ondule, la route serpente et la lumière méditerranéenne, dans ce théâtre de garrigue parfumée, joue une partition de verts : vert cyprès, vert olive, vert tendre des parcelles de vignes.

C'est au bord de ces terres rudes, qui sied à la rectitude des cathares, qu'est blotti le charmant village de Villerouge-Terménès, tirant son nom des affleurements ocre des collines alentour. Son château aux grosses tours circulaires a l'originalité de ne pas être surélevé, mais de trôner, au contraire, au coeur du village.
Il est intimement lié, comme le montre sa visite très instructive, à l'histoire du catharisme finissant : en 1321, Guillaume Bélibaste, le dernier "parfait" cathare (équivalent du prêtre) du Languedoc, y fut brûlé vif.

Pour le déjeuner, ne manquez pas le restaurant du château qui met à l'honneur l'art culinaire médiéval (voir guide pratique).

Cucugnan et le château de Quéribus 

Cap au Sud-Est. A l'approche du massif des Corbières, le paysage ondule, la route serpente et la lumière méditerranéenne, dans ce théâtre de garrigue parfumée, joue une partition de verts : vert cyprès, vert olive, vert tendre des parcelles de vignes.
C'est au bord de ces terres rudes, qui sied à la rectitude des cathares, qu'est blotti le charmant village de Villerouge-Terménès, tirant son nom des affleurements ocre des collines alentour. Son château aux grosses tours circulaires a l'originalité de ne pas être surélevé, mais de trôner, au contraire, au coeur du village.
Il est intimement lié, comme le montre sa visite très instructive, à l'histoire du catharisme finissant : en 1321, Guillaume Bélibaste, le dernier "parfait" cathare (équivalent du prêtre) du Languedoc, y fut brûlé vif.

Pour le déjeuner, ne manquez pas le restaurant du château qui met à l'honneur l'art culinaire médiéval (voir guide pratique).

Les châteaux de Puylaurens 

Sur son piédestal de 697 mètres, le château de Puylaurens fut pendant près de quatre siècles la forteresse la plus méridionale de France, une sorte de poste avancé pour surveiller les frontières avec l'Aragon. Il fut lui aussi un abri sûr pour les Cathares, protégés par les seigneurs occitans, qui capitulèrent finalement en 1256 après les attaques répétées des Croisés.
On y accède par un chemin botanique sillonnant la forêt. Au sommet, outre le spectacle des remarquables courtines crénelées, battues par quatre tours, le point de vue sur la vallée de la Boulzane et les villages est magnifique.

Guide pratique 

Où se renseigner ?
Comité Départemental de l'Aude
Rue Moulin-de-la-Seigne
11000 Carcassonne
Tél : 04 68 11 66 00

A visiter:

Château de Villerouge-Terménès 04 68 70 09 11.
Château de Quéribus Tél : 04 68 45 03 69.
Château de Puylaurens Tél : 04 68 20 65 26


Carte Inter-sites :

Découvrez le Pays Cathare dans les meilleures conditions en achetant la carte inter-sites (4 euros) :vous bénéficiez de 1 euro de réduction sur le prix d’entrée de 17 sites du Pays Cathare et d’une entrée gratuite pour un enfant sur chacun de ces sites.

Avec l' association des sites du Pays cathare
14 rue du 4 septembre
11100 Carcassonne
Tél. : 04 68 11 37 97
Informations sur le
site de l'association

Source: Office du Tourisme de Mirepoix; information relayée par:

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires