Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 décembre 2006 2 26 /12 /décembre /2006 00:06

La Dépression saisonnière'' ou «Blues» de l'Hiver 

 

Avec la fin des beaux jours, le phénomène de changement des saisons se traduit chez de nombreuses personnes par le symptôme bien connu de la Dépression saisonnière'' ou dépression hivernale. 

Cette dépression peut aller de l'humeur maussade à la dépression sévère, du simple état de fatigue physique, à la maladie caractérisée. 

Cette dépression peut se manifester de deux façons. D'abord sous une forme atténuée, appelée plus couramment 'blues de l'hiver''. (Médicalement, cette forme légère de la dépression est dénommée le subsyndrome SAD). Ce "blues de l'hiver'', même à un stade léger, peut affecter assez sérieusement la qualité de vie, d'autant qu'il est appelé à durer plusieurs mois. 

Mais la dépression hivernale peut aussi se manifester de façon beaucoup plus sévère, et là nous serons en présence du SAD. 

Le SAD est une véritable dépression. Ses symptômes sont les mêmes que ceux d'une dépression majeure :
 un besoin excessif de sommeil,
 des états de fatigue chronique,
 un manque général de dynamisme d'intérêt et de motivation,
 une prise de poids,
 un manque de concentration ... 

Pour reconnaître la dépression saisonnière, le diagnostic met en avant un point essentiel c'est son rythme récurrent. C'est à dire qu'elle apparaît régulièrement aux environs du mois d'octobre, puis que ses manifestations diminuent pour disparaître aux environs des mois de mars ou avril. De plus, et c'est le second critère, ce cycle dépressif, se répétera l'année suivante aux mêmes périodes. 

Qui est concerné par la Dépression saisonnière 

celui de 10% pour la population canadienne. Un grand nombre de personnes se plaignent durant les mois d'automne hiver de différents troubles relevant du SAD, mais dans des manifestations légères. 

On estime en général, qu'environ 10% à 20% de la population de notre pays serait concernée par le SAD, dans forme "légère''. C'est un phénomène de santé important. Selon une étude du National Health Institute, il concernerait 18.8 millions de personnes aux Etats-Unis. 

Le SAD est beaucoup plus préoccupant, quand il atteint le stade de la dépression sévère. Les statistiques, qu'il faut citer avec de grandes précautions, font ressortir généralement que cette forme du SAD concernerait environ 2% de notre population. On évoque assez régulièrement le chiffre de 3 % à 6 % de la population nordique, ou 

Les femmes 

Le SAD affecte très majoritairement les femmes. Les femmes sont trois à quatre fois plus nombreuses que les hommes à être affectées par le SAD. 

Pour la plupart des femmes, le SAD se manifeste immédiatement après l'âge de 20 ans et s'étend jusqu'à la quarantaine ou la cinquantaine. 

Les hommes 

Chez les hommes le phénomène se produit souvent un peu plus tard, c'est à dire juste avant ou juste après la trentaine. Le SAD semble également atteindre plus fréquemment les hommes que les femmes, au delà de 50 et 60 ans. 

Les personnes d'age mur 

Beaucoup de personnes n'ayant jamais été atteintes du SAD, en font souvent l'expérience à l'age mur. Une des raisons de cette survenance du SAD tient au fait que nos horloges biologiques tendent à se dérégler avec l'âge. Ceux qui sont atteints par le SAD dans leur âge mur constatent que leur horloge biologique s'accélère, les amenant à se sentir plus fatigués tôt dans l'après-midi, ou en début de soirée, à se réveiller souvent trop tôt etc.. 

Les enfants 

Le SAD affecterait les enfants, pratiquement dans la même proportion que les adultes. Toutefois, chez l'enfant, l'état dépressif est plus difficilement décelé. Si par exemple les résultats scolaires ont baissé, que l'enfant présente des difficultés de concentration ou à soutenir les rythmes scolaires, ses parents pourront penser que leur enfant devient paresseux, qu'il se ''laisse vivre', alors qu'il s'agit en fait d'une véritable maladie. 

Les personnes dépressives 

Le SAD atteint de façon encore plus importante ce que l'on pourrait appeler les dépressifs non saisonniers, c'est-à-dire les personnes victimes d'une dépression ordinaire. 

Les personnes atteintes de troubles dépressifs durant l'année seraient atteintes par le SAD, à l'arrivée de la période automne -hiver, trois à quatre fois plus que le reste de la population. Ceci aboutit dans leur cas à un enchevêtrement de symptômes dépressifs. 

source zestress.com, information relayée par 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires