Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 10:53

  Corse - GR 20 -  10 août 2005  

2 ème étape Bavella - Asinau

Bavella Asinau

 

L'étape était censée être courte; elle était donnée pour 4h15. Je pensais donc en voir terminé vers 13h00 

Je parais un peu avant mes collègues et pris au col; de Bavella, devant la Madone un chemin qui n'était pas le bon . 

Je corrigeais rapidement et pris un chemin qui descendait au milieu des éboulis. 

Après 3/4 d'heure je pris encore un éboulis de trop, m'égarais encore une fois et perdais encore 45 bonnes minutes. 

En reprenant le Chemin je vis Cécile filer devant moi mais ne voulus pas la déranger avec mon parcours hasardeux. 

Je repris donc mon chemin et marchais prés de 3/4 d'heure parfois dans les éboulis, parfois en foret. 

Vers 15h00 je pouvais discerner le refuge d'Asinau, mais Dieu que la dernière heure sera difficile. 

Chute dans les herbes piquantes, fatigue.... et de plus, j'étais pris de diarrhée ce qui devait ajouter à mon état de fatigue générale.... Nous n’étions qu'au deuxième jour.... 

 

Bavella Asinau (2)J’arrivais donc à Asinau vers 16h00. La journée avait été épuisante. 

Je fis une sieste de deux heures. Je mangeais et retournais au lit vers 21h15 et m’endormais. 

Vers 23h30 re-diarrhée et j’eus toutes les peines du monde à arriver jusqu'aux WC. 

Je me demandais à ce moment là si je pourrais repartir le lendemain. 

Je pris un second "Limodium"

En effet il est prévu 8h25 de marche le lendemain.... Nous verrons bien

Si vous désirez consulter l'ensemble des photos prises ce jour, cliquez ici.  

Le Pèlerin 

Partager cet article
Repost0

commentaires

hotel corse 01/04/2014 16:00


c'est étape du GR Corse est vraiment fatiguant en effet

Le Pèlerin 02/04/2014 22:04



Bonjour Hôtel Corse


Quoi qu’il en soit j’en ai bavé tout le long du GR20


La seule chose qui m’animait c’est ma volonté


Je suis content et fier de l’avoir fait


D’autant plus que j’avais deux genoux arthrosiques et 22 kg dans le dos


Je ne regrette en rien de l’avoir fait


Si c’était à refaire et dans les mêmes conditions je le referais


Je garde de ce périple des souvenirs inoubliables des spectacles visuels gravé à jamais dans ma mémoire…


Faut-il etre maso pour le faire dans ces conditions là….C’est un challenge avec soi-même


J’y ai pris un pied énorme


Cordialement,


Le Pèlerin