Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 janvier 2007 4 11 /01 /janvier /2007 00:14

Calvi la magnifique... Tous les éléments s'associent pour la rendre unique et inoubliable...   

L'eau d'un bleu profond, les plages de sable fin bordées de pins parasol, les rues animées et chatoyantes, les montagnes qui l'entourent sur lesquelles la citadelle semble garder un oeil, sans oublier la marine et les superbes bateaux qui viennent trouver là un mouillage réputé... 
Situé au nord ouest de la Corse, la capitale de la Balagne est depuis l'Antiquité un port important ouvert sur toutes les grandes villes du bassin méditerranéen... 

Notre première Auberge si loin du port ci dessus

Ruelle typique du centre vile et l'église Saint Jean Baptiste...

Entre la ville haute, avec sa citadelle, ses fortifications, et la ville basse, sa marine, ses quais et ses cafés, Calvi étonne, interpelle et séduit... Prenez le temps de vous imprégner de cette ambiance si particulière : son patrimoine fort riche, son histoire mouvementée, la gentillesse des calvais, tout à Calvi vous retiendra...Construction génoise du XIIIème siècle, la citadelle de Calvi se dresse fièrement sur son promontoire rocheux... Majestueuse et menaçante, ses jolies couleurs ocres se détachant sur le bleu profond de la mer et celui plus clair du ciel corse, elle semble invulnérable au temps qui passe, aux assauts de la mer, aux vents parfois si violents... Elle est là, à la fois repère, symbole, histoire... A l'intérieur de ses fortifications, les maisons serrées les unes contre les autres bordent des petites rues sombres, étroites et pentues au tracé parfois compliqué menant au Palais des Gouverneurs génois ou encore à l'église Saint Jean Baptiste...

 

On dit que Christophe Colomb serait né à Calvi.. (voir photo ci-dessous)

Sa maison dont il ne  reste  quelques pierres est signalée rue Colombo...  

La Stèle de Chritophe Colomb et la Citadelle

La Halle                                                  Baignade à Calvi

Nous y passerons trois jours à Calvi…   

Tout d’abord dans une auberge de jeunesse distante de plus d’une heure de marche du centre ville…trop.. trop…même pour des marcheurs chevronnés…puis dans un hôtel situé au centre même du village.. Le propriétaire nous fît un prix convenable et nous nous y sommes installés …à deux pas de la citadelle et ses bons petits restaurants au sein de la ville basse et ses adorables petites ruelles et ses échoppes toutes bien achalandées pour les touristes…  

Le port y est majestueux et offre une vue merveilleuses au milieu de ces montagnes qui cernent Calvi ... 

Nous nous sommes baignés à proximité du port dans ces rochers bordant l’entrée du port.. L’endroit était merveilleux  

Le Pèlerin 

Partager cet article
Repost0

commentaires