Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 00:04

Mère Teresa

(1914 -1997)

 Inde - Prix Nobel en 1979

 

Née Agnes Gonxha Bejaxhiu à Skopje en Yougoslavie le 26 août 1914, elle est la dernière d’une famille albanaise de 3 enfants. Alors qu’elle est âgée de 9 ans son père meurt. Sa mère fonde une petite entreprise familiale pour subvenir aux besoins de sa famille. A 18 ans elle veut devenir missionnaire. Après quelques mois de formation à Dublin, elle est envoyée en Inde où elle arrive en janvier 1929. A Darjeeling, elle prononce ses premiers vœux et choisit comme nom Teresa. De 1929 à 1946 elle enseigne au collège Sainte-Marie de Calcutta avant d’en devenir la directrice. Frappée par la misère extrême des habitants des "slums", elle décide de se consacrer aux bidonvilles. En 1947 elle prend la nationalité indienne et créée la première école dans les quartiers populaires de Calcutta  

En 1948 elle obtient du pape l’autorisation de quitter son couvent pour se mettre au service des "plus pauvres parmi les pauvres". Elle revêt un sari blanc à bordures bleues et fonde en 1950 la Congrégation des missionnaires de la charité. Elle s’occupe des enfants abandonnés, leur trouve des parents adoptifs, crée des écoles, parcourt le monde et visite les 330 communautés de son ordre réparties dans 76 pays. Appelée la "Sainte des Bas-Fonds", c’est une des figures marquantes de ce siècle.   

Ses Citations: 

« Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan. Mais si cette goutte n’existait pas dans l'océan, elle manquerait. » 

 « La vie est une chance, saisis-la. » 
 « La vie est la vie Défends-la. » 

 « Si vous ne pouvez pas nourrir cent personnes, nourrissez-en au moins une. »
« Ce qui compte ce n'est pas ce que l'on donne, mais l'amour avec lequel on donne. » 

Pour plus d’information cliquez sur les liens suivants : 

http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A8re_Teresa   

http://www.evene.fr/celebre/biographie/mere-teresa-658.php   

Sources diverses Internet   

Le Pèlerin

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires