Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 janvier 2007 4 25 /01 /janvier /2007 00:43

Dubaï fait du ski par

40 °C à l'ombre  

 

Bonsoir, le site a accueilli plus de 800 000 visiteurs ou simple lanceur de boule de neige après plus d'une année d'activité.
A 30 euros l'entrée, on peut dire que cet investisseur à gagné son pari. 

Un entrepreneur local a investi 250 millions de dollars dans une station de sports d'hiver dans les Émirats.
De loin le bâtiment ressemble à une rampe de lancement spatial. À proximité de l'hôtel Burj al-Arab, le plus haut du monde, et du Mall of the Emirates, le plus important centre commercial du Moyen-Orient, le Ski Dubai déploie ses pistes. De la neige, des sapins, un télésiège et des skieurs emmitouflés : c'est une vraie station de sports d'hiver en plein désert. Elle a même ses restaurants d'altitude aux noms évocateurs, comme le Saint Moritz Café ou l'Avalanche Café. La température doit être proche de zéro degré, la neige ne fond pas et de la buée sort de la bouche des gens. Seuls détails qui tranchent, des femmes en abaya et foulard noirs, des hommes en keffieh promènent leur enfant en luge.

« Nous sommes venus spécialement de Finlande à Dubaï, car nous savions qu'il y avait des pistes de ski, raconte un couple à la sortie des pistes. Chez nous, il fait nuit six mois par an, alors pouvoir skier et profiter du soleil, c'est magique. Malgré notre bon niveau, nous ne nous sommes pas ennuyés. Il y en a pour tous les niveaux, du noir au vert en passant par les pistes rouges et bleues. » Même émerveillement pour cet habitant des îles Canaries qui n'avait encore jamais vu la neige. « Je me suis régalé et reviendrai », se réjouit-il.
C'est Majid al-Futtaim, un des plus importants entrepreneurs de Dubaï et leader de la grande distribution au Moyen-Orient, qui a décidé de créer une piste de ski à Dubaï pour rendre plus attrayant son dernier centre commercial, dont certaines verrières rivalisent avec celles du Grand Palais.


Des milliers de touristes

La plupart des « ski-dômes » existants ressemblent à des hangars industriels. « Le souci de Majid al-Futtaim, explique Lucas Marchand, gestionnaire du site, était de ne pas tomber dans ce travers. C'est pour cette raison qu'il a fait appel à Transmontagne, un professionnel de la gestion des stations de ski. » La construction, menée par la société lyonnaise Transmontagne, a duré deux ans pour un coût total de 250 millions de dollars. Depuis l'ouverture, il y a un an, l'entreprise a pour mission la gestion du complexe et de ses 200 employés. Les moniteurs, qui viennent de tous les horizons géographiques, certain du Moyen-Atlas marocain, ont été formés par l'École du ski français.
Cette prouesse a été rendue possible grâce à la technique de réfrigération du sous-sol par eau. Des murs isolants d'un mètre d'épaisseur maintiennent la température intérieure à - 1 °C alors qu'il fait 40 °C à l'extérieur. Mystère sur la consommation d'énergie. « Ski Dubai en gaspille moins qu'un centre commercial chauffé en Europe », assure Luc Marchand. Le résultat est là : des milliers de touristes affluent rien que pour lui. Un an après sa création, un rival pointe : le Dubai Sunny Mountain Ski Dome. Sous une bulle en verre, les touristes pourront skier en plein jour et au soleil, à 250 mètres d'altitude.


Source Le Figaro; information relayée par: 

 

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires