Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

29 janvier 2007 1 29 /01 /janvier /2007 00:00

Les métiers qui vont recruter en 2015 

 

Bonjour, la division du travail s'internationalise de plus en plus, ce qui fait qu'il ne restera plus que les services dans les pays de l'OCDE ou tout au moins les services publiques.  
Selon une étude du Centre d’analyse stratégique et de la Dares, qui paraît mercredi 3 janvier, une quinzaine de métiers concentreront la moitié des emplois à pourvoir d’ici 2015, essentiellement dans le domaine des services. 

La France poursuit sa tertiarisation, ce qui ne garantit pas néanmoins que le chômage baissera à long terme
Quels secteurs vont recruter le plus en 2015 ? Selon une étude du Centre d’analyse stratégique (ex-commissariat au Plan) et de la Dares (ministère de l’Emploi), qui paraît mercredi 3 janvier, une quinzaine de métiers concentreront la moitié des emplois à pourvoir d’ici 2015, essentiellement dans le domaine des services. Les deux organismes, poursuivant des travaux entrepris en 2005 sur la configuration du marché du travail en 2015, ont examiné en détail une vingtaine d’entre eux (des métiers de l’agriculture à ceux des services aux particuliers) sous l’angle de la demande de travail (combien de personnes vont partir en retraite dans ces métiers? comment va évoluer l’emploi dans les secteurs concernés?), mais aussi de l’offre (quel est le profil des personnes qui sont actuellement dans ces métiers?). 


Essor du tertiaire

Le rapport fait en particulier un zoom sur les métiers de l’aide et des soins aux personnes fragiles, et explique les enjeux économiques et sociaux du développement et de la professionnalisation de ces emplois. Il ressort que l’économie française va poursuivre sa tertiarisation et les emplois de service vont se développer, particulièrement dans cinq domaines : les services aux particuliers (400 000 créations d’emplois prévues), la santé et l'action sociale (308 000), les transports et la logistique (225 000), les métiers administratifs (197 000), le commerce et la vente (194 000).
Cet essor du secteur tertiaire va s’accompagner d’une demande accrue de cadres et d’emplois peu qualifiés dans les services (employés de maison, agents d’entretien). Les assistants maternels et les aides à domicile seront les plus demandés avec 211 000 postes à pourvoir d’ici 2015, pour répondre à des besoins grandissants comme l'aide aux personnes dépendantes ou insuffisamment satisfaits comme la garde d'enfants.
La France aura également besoin de davantage d'aides-soignants (149 000) et d'infirmières (78 000) dans les établissements d'hébergement mais aussi à domicile. Parallèlement, pour satisfaire notamment les besoins croissants d'expertises, études de marchés, audits ou conseils juridiques, les recrutements d'informaticiens vont augmenter (149 000), de cadres administratifs (131 000) ou encore de cadres commerciaux (97 000). Avec la multiplication des échanges de marchandises due à la mondialisation, les postes à pourvoir seront aussi plus nombreux dans le transport et la logistique (conducteurs de véhicule, ouvriers qualifiés de la manutention).

Déclin de l'agriculture et du petit commerce

En revanche, certains métiers devraient continuer à décliner d'ici 2015, dans l'industrie mécanique notamment, mais aussi dans l'agriculture, le petit commerce et l'artisanat. Dans dix ans, la France comptera moins de secrétaires (-84 000), moins d'ouvriers non qualifiés de la mécanique, du textile et du cuir (-41 000), moins d'agriculteurs (-47 000), moins de maraîchers et de jardiniers (-56 000), moins de patrons de café, d'hôtel ou de restaurant (-25 000) mais aussi moins de bouchers, de charcutiers et de boulangers (-14 000).
Enfin, conclut l’étude, les départs massifs à la retraite des "papy-boomers" ne feront pas baisser mécaniquement le chômage français à moyen ou long terme si rien n'est fait pour amener les entreprises à changer leurs habitudes de recrutement. Le risque demeure de voir coexister un chômage de masse, notamment parmi les hommes peu diplômés, et des difficultés de recrutement dans certains métiers, comme l'aide à domicile, ou certains bassins d'emploi

Source l’Express, 3 janvier 2006,information relayée par 

 

Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0

commentaires