Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 janvier 2007 6 27 /01 /janvier /2007 09:41

La ville nouvelle de Boughezoul nouvelle capitale de l Algérie?  

 

Depuis, l'explosion démographique et urbaine - plus de 4 millions d'habitants en 2006 pour le Grand Alger, contre 946000 lors de l'indépendance en 1962 - a remis au goût du jour l'idée d'une autre capitale administrative, en dehors d'Alger. Déplacer ministères et administrations permettrait de désengorger la ville et de mettre un terme à son extension continue, qui se fait au détriment des meilleures terres agricoles de la région. Car, aujourd'hui, Alger est à l'étroit.
La vie quotidienne y est rythmée par les embouteillages. Et la pénurie de logements alimente les conversations. Pour déplacer les services de l'Etat, divers lieux ont été envisagés, quelques projets ont été élaborés, mais aucune décision n'a encore été prise. Car Alger la blanche, même asphyxiée, garde son pouvoir d'attraction. 
  

C’est ainsi qu’il y a un peu plus de vingt ans, Boughezoul avait été retenue dans le schéma d’aménagement du territoire nord-centre. Ce projet ambitieux des années 70 visait le désengorgement de la capitale par le transfert de certaines de ses activités et services avec, à la clé, un mouvement de population important estimé à 3 millions d’habitants, des villes du nord, vers cette nouvelle mégapole.
Le programme global prévoit une emprise urbaine de 1 700 ha, une assiette foncière destinée à la réalisation de 24 000 logements pour une population à terme de 100 000 habitants avec création de 27 500 emplois s’articulant autour du tertiaire financier, commerce et tourisme, logistique et transport, agriculture et agroalimentaire, enseignement supérieur, technologies de l’information, ensemble présidentiel et infrastructures sportives.
En 1997, le projet fut gelé avant d’être exhumé par le ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement dont le premier responsable vient d’effectuer une visite d’inspection et de travail dans la wilaya de Médéa, et présenter le plan d’aménagement, d’urbanisme et d’architecture relatif à la ville nouvelle de
Boughezoul.
Des sources, au courant du projet, parlent d’une grande option visant trois axes majeurs : inverser la tendance «littoraliste», développer les Hauts-Plateaux et promouvoir un rééquilibre urbain du pays d’autant que 65% de la population algérienne sont concentrés sur une superficie ne dépassant pas 4% du territoire, que 25% sont localisés dans les Hauts-Plateaux sur une superficie de 9% et seulement 1% occupe une superficie qui représente 87% du territoire national au Sud.

Un anachronisme avéré entre l’orientation des instruments d’aménagement et de planification spatiale et la poussée d’urbanisation sans précédent qui impose, aujourd’hui, le lancement effectif de nouvelles villes, car la tendance urbaine atteindra 80% à l’horizon 2025.

 

Sources  btponet.com et GEO, Synthèse relayée par:  

 

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Julie 27/01/2007 11:28

Quelle idée ..

henrithoa 27/01/2007 14:56

La ville est vraiment engorgée par le traffic...New York n'est pas la capitale des Etats unis...Alors pourquoi pas..mais je vous assure, ce n'est pas de mon ressort..ce n'est peut être pas pour demain, mais le gouvernement y songe..
Cordalement
 
Le Pèlerin