Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

5 février 2007 1 05 /02 /février /2007 00:14

Santé  l'Art thérapie : créer pour guérir

 

 

 

 

 

Peindre, danser ou sculpter pour soigner les maux de l'âme. L'idée peut paraître incongrue. Pourtant, c'est ce que propose l'art thérapie, une alternative à la psychothérapie classique

 

Conflits intérieurs, angoisses, difficultés personnelles, désordres émotionnels... Vous aimeriez consulter mais vous n'avez pas le courage ou l'envie d'entamer une psychothérapie ? L'idée de vous allonger sur un divan vous rebute ? Essayez l'art thérapie. Cette technique de développement personnel propose d'utiliser la création artistique pour exprimer ses sentiments refoulés. Contrairement à la psychothérapie classique, la guérison ne passe pas par la parole. Le principe : en transformant la matière, l'individu se transforme lui-même. De sa souffrance naît une production artistique qui symbolise son cheminement personnel.

Si l'art a toujours été utilisé dans les sociétés primitives pour soigner les malades, ce n'est qu'en 1950 que se développe l'art thérapie en tant que telle, à l'occasion du premier congrès mondial de psychiatrie. Est alors créée la Société Internationale de Psychopathologie de l'Expression.

 

Laisser parler son inconscient

 

Danse, théâtre, peinture, sculpture, collage, musique, marionnettes... L'éventail des possibilités se veut très large. A vous de choisir le mode d'expression qui vous correspond le mieux. Vous n'êtes pas très manuel ? Vous ne savez pas danser ? Pas de panique, l'art thérapie ne nécessite aucun talent artistique, bien au contraire. Elle demande juste une bonne dose de sincérité. Laissez-vous aller et donnez libre cours à votre imagination, à votre puissance créatrice. En somme, exprimez-vous sans réfléchir, suivez vos pulsions ! Une telle démarche vous permettra d'accéder à votre inconscient.

Lors de la première séance, le patient s'entretient avec le thérapeute. Il lui explique les raisons de sa présence et ce qu'il attend de la thérapie. Au cours des consultations suivantes, il se lance dans la création, en présence du thérapeute qui le guide et l'encourage dans sa création artistique, sans le contraindre. Car il n'est pas là pour vous apprendre à chanter ou dessiner ! Lorsque ce dernier constate qu'une forme ou un motif se répète d'une oeuvre à l'autre, il invite le patient à travailler sur cet élément. A la fin de chaque séance, un débriefing permet de faire le point : le patient décrit son ressenti et ses émotions pendant la séance, tandis que le thérapeute le questionne, le pousse dans sa réflexion sans jamais l'influencer. En effet, son rôle ne consiste pas à fournir une interprétation de l'oeuvre créée, mais à aider le patient à comprendre les symboles qui ont pris corps sous ses mains.

L'art thérapie est utilisée pour guérir troubles psychosomatiques, addictions, psychoses, dépressions légères et autres problèmes psychologiques. Comme toute thérapie, elle permet également de mieux se connaître. Cette méthode est particulièrement indiquée pour les personnes peu enclines à verbaliser leurs souffrances et leur tourbillon intérieur. C'est le cas des enfants notamment, ou des adolescents souvent réfractaires à une psychothérapie classique. Artistes, s'abstenir : une trop grande maîtrise des techniques de création risque d'entraver le processus d'abandon.

 

En pratique

 

Il n'existe pas de diplôme d'art thérapeute en tant que tel, mais de nombreux instituts de formation ont vu le jour. Généralement, les art-thérapeutes sont des psychothérapeutes spécialisés, des infirmiers, des éducateurs...

L'art thérapeute exerce en cabinet privé ou bien au sein d'établissements de soins ou de prévention. Les séances d'art thérapie peuvent être individuelles ou collectives. Elles durent entre une et trois heures selon le nombre de participants. Côté tarifs, comptez de 50 à 70 euros la consultation, les prix varient en fonction du nombre de participants et de la technique choisie. Quant à la durée de la cure, il n'existe pas de règle : quatre séances peuvent suffire pour certaines personnes, tandis que d'autres patients ont besoin de plusieurs années pour guérir.

 

Source Journal des Femmes

 

 ; information relayée par : 

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires